Fonctions de leadership: 14 fonctions principales de leadership

Tout ce que vous devez savoir sur les fonctions du leadership. Le leadership requiert une meilleure compréhension de la psychologie humaine afin que ceux qui dirigent et ceux qui sont dirigés puissent être en mesure de tout apprendre les uns des autres dans la mesure du possible.

Cela est également nécessaire pour atteindre les objectifs de l'entreprise avec: (i) la régularité, (ii) l'efficacité, (iii) le discernement, et (iv) l'équité. Un dirigeant d'entreprise ne représente pas seulement lui-même mais son entreprise ainsi que son personnel. C'est pourquoi il doit travailler dans le syndicalisme et avec la plus grande coopération.

Le leadership transforme le potentiel en réalité. Dans le processus de transformation du potentiel des subordonnés, un chef est tenu d’assumer de nombreuses fonctions.

Certaines des fonctions d'un chef sont: -

1. Le leader développe le travail d'équipe 2. Le représentant des subalternes 3. Le conseiller approprié 4. Utilise correctement le pouvoir 5. Gère bien le temps 6. S'efforce d'atteindre l'efficacité 7. Créez un environnement propice au travail 8. Intègre les efforts des suiveurs et des les objectifs organisationnels

9. Exerce les fonctions d'intermédiaire entre la direction et le groupe de travail. 10. Travaille en tant que conseiller approprié. 11. Prend l'initiative. 12. Représente l'entreprise. 13. Interprétation. 14. Guide et direction de l'organisation et de quelques autres.


Fonctions de leadership: Développe le travail d'équipe, gère bien le temps, s'efforce d'efficacité, d'interprétation et de quelques autres

Fonctions de leadership - Fonctions importantes que le leader exerce (avec des activités de leadership communes)

Leader n'est pas une figure laïque. Il a beaucoup à faire. Les fonctions peuvent être relativement simples. À la suite de vastes et rapides changements technologiques, le leader doit remplir des fonctions multiples.

Certaines des fonctions importantes remplies par le dirigeant sont les suivantes:

1. Le chef développe le travail d’équipe:

Les trois déterminants essentiels du travail en équipe sont le leader, les subalternes et l'environnement. Ces facteurs sont interdépendants. Il incombe au chef de rendre l'environnement propice au travail. Il inculque le sens du collectivisme chez les employés pour travailler en équipe.

2. Leader est un représentant des sub-ordonnées:

Il est un intermédiaire entre les groupes de travail et la direction. Ils sont appelés épingles de liaison par Rensis Likert.

3. Leader est un conseiller approprié:

Très souvent, les personnes sur le lieu de travail ont besoin de conseils pour éliminer le déséquilibre émotionnel parfois créé en elles. Il supprime les obstacles et les obstacles pour une performance efficace.

4. Utilise correctement le pouvoir:

Si un dirigeant veut atteindre efficacement les objectifs attendus de lui, il doit avoir le pouvoir et le pouvoir d'agir de manière à stimuler une réaction positive des travailleurs. En fonction de la situation, un dirigeant exerce différents types de pouvoir, à savoir le pouvoir de récompense, le pouvoir de concevoir, le pouvoir légitime, représente le pouvoir et le pouvoir expert. Outre la base formelle, la base informelle du pouvoir a également un impact plus puissant sur l'efficacité organisationnelle. Aucun chef n'est efficace à moins que ses subordonnés obéissent à son ordre.

5. Le leader gère bien le temps:

Le temps est précieux et vital mais est souvent négligé dans la gestion. Il existe trois dimensions du temps, le temps imposé par le patron, le temps imposé par le système et le temps imposé par soi-même, qui sont prédominants dans la littérature. Grâce à sa connaissance des principes de gestion du temps tels que la préparation du temps, les techniques de planification, etc., le chef de file est en mesure d'utiliser la productivité du temps dans les organisations.

6. Viser l'efficacité:

Très souvent, les gestionnaires sont des bourreaux de travail et sont trop occupés par de petites choses insignifiantes pour pouvoir traiter des détails importants de l'efficacité. Pour combler le vide, le chef s’engage parfois de concert pour renforcer l’efficacité en encourageant et en renforçant le travail d’équipe, en améliorant la gestion du temps et en utilisant correctement le pouvoir.

Le leadership est plutôt examiné en termes de caractéristiques personnelles qu'en termes d'activités.

Herbert G. Hicks fait référence aux activités suivantes du leadership:

1. Arbitrage:

Les membres sont souvent en désaccord sur la meilleure décision pour une affaire d’organisation. Un leader efficace résout souvent ce désaccord en arbitrant sur la prise de décision.

2. Suggérer:

Les suggestions sont souvent utilisées par un leader adroit pour un long terme. Les suggestions sont susceptibles de constituer un outil puissant dans la trousse du responsable.

3. Objectifs proposés:

Un responsable fournit souvent personnellement les objectifs de l'organisation. Le responsable doit veiller à ce que l’organisation soit toujours dotée d’objectifs appropriés.

4. Catalyser:

Dans l'organisation, une force est requise pour démarrer ou accélérer le mouvement. Un leader est censé fournir une telle force.

5. Assurer la sécurité:

Dans les organisations, la sécurité personnelle est souvent un facteur important. Un dirigeant peut apporter une grande sécurité en maintenant une attitude positive et optimiste même face à l'adversité.

6. Représentant:

Un dirigeant est généralement traité comme le représentant de l'organisation.

7. inspirant:

De nombreuses personnes travaillent de manière plus productive dans les organisations lorsque leur responsable leur fait savoir que leur travail est utile et important.

8. Louange:

Les gestionnaires peuvent aider à satisfaire les besoins par leurs éloges sincères.

Les fonctions discutées ci-dessus sont d'un leader idéal. Bien qu'un dirigeant ordinaire ne puisse remplir toutes ces fonctions; mais il devrait faire de son mieux dans l’intérêt des sub-ordonnés. Stogdill a donc raison de dire que «le leadership est compatible avec les problèmes de performance humaine et d'interaction».

Ainsi, on peut dire qu'un chef a pour fonction de diriger le groupe de ses sub-ordonnés. En tant que leader, il doit non seulement montrer le chemin, mais aussi guider le groupe vers lui. Pour cette raison, Haiman a déclaré: «C’est un leadership pour les objectifs communs et ce n’est pas un simple poids d’autorité ou de pouvoir».


Fonctions du leadership - 8 fonctions importantes du leadership

Le leadership requiert une meilleure compréhension de la psychologie humaine afin que ceux qui dirigent et ceux qui sont dirigés puissent être en mesure de tout apprendre les uns des autres dans la mesure du possible. Cela est également nécessaire pour atteindre les objectifs de l'entreprise avec: (i) la régularité, (ii) l'efficacité, (iii) le discernement, et (iv) l'équité. Un dirigeant d'entreprise ne représente pas seulement lui-même mais son entreprise ainsi que son personnel. C'est pourquoi il doit travailler dans le syndicalisme et avec la plus grande coopération.

Les fonctions importantes du leadership sont les suivantes:

(1) La fonction principale d’un chef est de rendre l’environnement propice au travail:

Il étudie les adeptes individuellement. Il leur insuffle l’intérêt de travailler. Il crée un environnement approprié pour encourager les employés curieux et interdire les éléments insidieux. Il inculque un sens de la collectivité chez les employés pour travailler en équipe.

(2) Le leadership intègre les efforts des suiveurs et les objectifs organisationnels:

Le leadership dirige les efforts du groupe vers la réalisation des objectifs de l'organisation dont il fait partie. Chaque individu effectuant une partie du travail total, une interaction de ces parties du tout revêt une importance primordiale pour la réalisation des objectifs.

(3) Le leadership remplit les fonctions d'un intermédiaire entre la direction et le groupe de travail:

Renis Likert les appelle des «broches de liaison». En tant que broches de liaison, les dirigeants intègrent l'ensemble de l'organisation. Ils représentent le groupe de travail avant les cadres supérieurs et représentent également la direction avant le groupe de travail. L'efficacité d'une organisation dépend de la force de ces broches de liaison.

(4) Les leaders travaillent en tant que conseiller approprié:

Le chef fournit aux travailleurs des conseils pour éliminer le déséquilibre créé dans l'organisation. Il supprime toutes les barrières et tous les obstacles pour une performance efficace. Il libère la tension émotionnelle des sub-ordonnées et rétablit ainsi l'équilibre.

(5) Domination ou utilisation du pouvoir:

Un chef doit utiliser son pouvoir et son autorité de manière à stimuler une réponse positive de la part de ses subordonnés. Selon la situation, un dirigeant utilise différents types de pouvoir, à savoir un pouvoir de récompense, un pouvoir de contrainte, un pouvoir légitime et un pouvoir d'expert. Un chef ne peut être efficace que lorsque ses subordonnés lui obéissent de manière gagnante. Il doit donc utiliser le pouvoir dans le meilleur intérêt du groupe qu’il dirige.

(6) Le chef doit avoir une connaissance approfondie des principes de la gestion du temps:

Il peut surveiller le temps dans l’intérêt de l’organisation.

(7) Le dirigeant devrait créer un climat de coopération entre les travailleurs:

Le style du dirigeant et ses approches jouent un rôle très important dans le développement de l'harmonie industrielle. Leader doit développer la coopération entre les subordonnés pour atteindre un objectif commun.

(8) Un responsable doit communiquer les politiques, procédures et programmes de l’organisation aux membres du groupe d’organisation:

Il doit communiquer l'autorité et la responsabilité de chaque membre du groupe afin que les travailleurs sachent ce qu'il doit faire et ce qu'il ne doit pas faire et comment le faire. Il doit également communiquer les résultats de ses performances, bonnes ou mauvaises, afin d’améliorer son efficacité.


Fonctions de leadership - Prendre l’initiative, représenter l’entreprise, interpréter, guider et diriger l’organisation et encourager le travail d’équipe

Les fonctions d'un chef peuvent être détaillées comme suit:

Fonction # 1. Prendre l'initiative:

La première et principale tâche du dirigeant est de prendre la tête de toutes les activités. Il ne devrait pas dépendre des autres pour obtenir des conseils et des directives pour effectuer des travaux. Il devrait lui-même être présent sur le terrain, fixer les objectifs, commencer sa mise en œuvre et veiller à ce que les objectifs soient atteints conformément aux objectifs prédéterminés.

Fonction n ° 2. Représentant l'entreprise:

Puisqu'un dirigeant est le véritable représentant de toute l'organisation, il doit représenter l'entreprise et ses objectifs, non seulement auprès de ceux qui y travaillent, mais aussi auprès des autres personnes du monde extérieur.

Fonction # 3. Interprétation:

Un leader est censé donner les raisons de chaque commande. C'est une tâche délicate du chef. Il doit donner des instructions de manière à ce qu'elles soient claires pour toutes les personnes concernées. Si les instructions sont irrationnelles, elles sont vouées à l’inefficacité.

Fonction 4. Orientation et direction de l’organisation:

C’est la fonction principale du dirigeant de guider et de diriger l’organisation. Il doit donner les ordres et instructions nécessaires et veiller à ce qu'ils soient correctement communiqués. Il devrait guider et conseiller les personnes et orienter leur comportement pour la réalisation des objectifs de l'organisation.

Fonction # 5. Encourager le travail d'équipe:

Sans travail d'équipe, un dirigeant ne peut pas réussir sa tâche d'atteindre les objectifs de l'organisation. Ainsi, un chef doit essayer de gagner la confiance de ses subordonnés.


Fonctions de leadership - avec trois types de base de leadership

La direction a généralement un pouvoir délégué pour soutenir sa position. Mais il faut bien comprendre que le leadership de la direction doit être basé sur l’influence et pas seulement sur le pouvoir et l’autorité. L’influence, c’est-à-dire l’acceptation volontaire des directives et de la direction par les subordonnés, devrait être la principale force de motivation dans la plupart des situations.

Un dirigeant doit s'appuyer fortement sur des relations d'homme à homme normales avec un dirigeant informel. L'utilisation du pouvoir et de l'autorité étouffe l'expression de soi. Cela incite un subordonné à faire plaisir à son patron plutôt que d'atteindre des objectifs. Il ne peut pas générer d’initiative, d’enthousiasme et de coopération volontaire. Par conséquent, l'influence (l'acceptation volontaire de l'orientation et de l'orientation) devrait être le principal facteur de motivation de la direction. Laissez le pouvoir jouer seulement un rôle de soutien.

Un dirigeant dirige personnellement et activement avec ses subordonnés afin (a) de guider et de motiver leur comportement en fonction du plan et des emplois créés et (b) de comprendre les sentiments et les problèmes qu’ils rencontrent lorsqu’ils mettent en œuvre le des plans. Le mot suggère personnellement que le leadership doit être basé sur des relations interpersonnelles étroites d'homme à homme.

Le mot implique activement que le leadership est un processus dynamique et sans fin, car nous vivons dans un environnement dynamique impliquant des plans et des problèmes en constante évolution, des sentiments et des attitudes en constante évolution des subordonnés. Un dirigeant d’entreprise remplit deux fonctions essentielles.

1. Orientation et motivation:

Les plans doivent être mis en œuvre. Nous devons convertir les bleus en action. Cela nécessite une orientation, une direction et une motivation continues. Le responsable guide, dirige et motive ses subordonnés qui travaillent avec et pour lui pour atteindre les résultats conformément aux plans et aux politiques. L'orientation et la motivation reflètent l'impact d'un chef sur ses subordonnés. Cela représente également une communication descendante.

2. Comprendre les problèmes et les sentiments des subordonnés:

L'empathie est définie comme la capacité à se placer dans la position (l'esprit) d'un autre, simulant les valeurs, les problèmes et les préjugés de cette personne, et une telle compréhension des sentiments et des attitudes des subordonnés constitue la deuxième fonction vitale d'un leader. .

Bien des gens l'ignorent souvent, car ils insistent trop sur le flux de communication à sens unique, c'est-à-dire le flux descendant d'ordres et d'instructions d'un supérieur ou d'un opérateur inférieur.

En matière de leadership, le flux d’informations ascendant sous forme de retour d’information est tout aussi vital et très utile pour la direction. Cela aide à prendre des décisions de gestion. Il permet une réévaluation continue de la structure de gestion. De même, la communication personnelle à double sens a une influence positive sur les sentiments des subordonnés.

Cela aide à construire un bon moral. Un responsable doit essayer de comprendre les sentiments et les problèmes de fonctionnement auxquels ses subordonnés sont confrontés lorsqu’ils traduisent leurs plans en actions achevées.

En fait, les subordonnés sont autorisés et encouragés à adopter un dispositif de rétroaction donnant des informations provenant de réponses personnelles hautement subjectives à des informations quotidiennes sur les conditions de fonctionnement. Un tel flux d'informations est nécessaire aux décisions et actions ultérieures du responsable. Les faits opérationnels ainsi que les problèmes et les sentiments des subordonnés sont des éléments importants de nombreuses décisions de gestion.

En bref, pour une coopération efficace, nous voulons un trafic de communication à double sens, à savoir:

je. Communication descendante sous forme de conseils, de directives et de motivation; et

ii. Communication ascendante sous forme de retour d'information par le biais de contacts face à face.

Une action de leadership efficace repose sur trois éléments essentiels:

1. Utilisation de la persuasion - Un chef doit parler dans une langue que ses subordonnés peuvent comprendre. Alors seule la persuasion peut livrer la marchandise.

2. Risques calculés - Un leader doit prendre des risques calculés.

3. Coopération volontaire et discipline - Il doit développer la coopération volontaire et la discipline volontaire. La discipline auto-imposée est plus efficace dans la pratique.

Lorsque les désirs des employés sont raisonnablement satisfaits et qu'ils ont pleinement confiance en leur chef, la coopération et la discipline volontaires peuvent être facilement développées.

Le style de leadership est la manière dont un dirigeant utilise son influence pour faire travailler ses subordonnés afin d’atteindre les objectifs de l’organisation. La principale attitude ou conviction qui influence le style de leadership est le rôle perçu du gestionnaire par rapport au rôle des employés.

Il peut adopter un style conservateur s’il voit des attitudes et des croyances sous la théorie X. Si le responsable perçoit davantage son rôle de collègue et de décideur, de leader (et non de fabricant), et si les travailleurs se montrent prêts à participer à la résolution de problèmes et prêts à assumer des responsabilités supplémentaires, le style de leadership de la direction sera forcément libéral. selon la théorie Y.

De manière générale, il existe trois types de base de leadership:

je. Leadership autocratique ou dictatorial:

Le responsable assume l'entière responsabilité de toutes les actions. Il s’appuie principalement sur l’obéissance implicite du groupe pour suivre ses ordres. Il détermine les plans et les politiques. Il considère que la prise de décision est un one-man-show, il est lui-même le seul décideur. Il entretient une attitude hautement critique et négative dans ses relations avec ses subordonnés.

Il utilise librement les menaces de punition et de sanction pour sa motivation et son obéissance. Cela peut fonctionner à court terme, par exemple en situation d'urgence ou de guerre. Lorsque nous avons du travail non formé, indiscipliné, illettré et non organisé, cela peut aussi être efficace. Mais cela ne fournit pas une base solide pour une performance continue. Les subordonnés n'ont aucune possibilité d'influencer les décisions du chef.

Cela les démoralise, retarde leur croissance, diminue la qualité de la performance. Le moral est bas. Il n'y a aucune possibilité de créer et de développer des gestionnaires; cela ne crée que des messagers. Une dictature bienveillante assume un rôle paternel et insiste sur l’influence paternelle. Au lieu de menaces, le chef utilise la corruption. Sinon, c'est comme un leadership autocratique.

ii. Leadership démocratique:

Un dirigeant tire des idées et des suggestions de son groupe par la discussion, la consultation et la participation. Les membres du groupe sont dûment encouragés à faire preuve d'initiative et de créativité et à s'intéresser intelligemment à l'établissement de plans et de politiques et à la prise de décisions. Le travail du chef est en grande partie celui d'un modérateur.

Bien que le dirigeant ait un droit de veto, nous participons au maximum au processus de prise de décision. La participation à la prise de décision assure de meilleures relations entre les partenaires sociaux, un moral supérieur, une plus grande satisfaction au travail et une dépendance réduite à l'égard du leader. Le chef encourage la délégation de pouvoir. Nous avons un flux de communication à double sens.

Le leadership démocratique offre de nombreux avantages:

je. Une plus grande coopération des employés et des groupes.

ii. Plus grande satisfaction des employés et du groupe.

iii. Meilleur moral des employés.

iv. Prise de décision, planification et organisation améliorées.

v. Reconnaissance des relations humaines.

vi. Plus forte croissance personnelle et développement des employés.

Les dirigeants démocratiques peuvent gagner facilement la confiance, la coopération et la loyauté ainsi que l’initiative du groupe. Participation active à la gestion par le travail

assure une productivité et une satisfaction croissantes. Cependant, le leadership démocratique a besoin de conditions favorables.

Le travail doit être alphabétisé, informé, organisé. Un personnel formé peut développer une autodiscipline et prendre des mesures judicieuses et indépendantes. La main-d'œuvre doit développer des désirs égoïstes de niveau supérieur tels que la demande de statut, de prestige, de reconnaissance, d'appréciation, etc. Le leadership démocratique repose fortement sur des incitations non financières.

iii. Laissez-faire ou leadership libre:

Le chef dépend entièrement de ses subordonnés pour établir leurs propres objectifs et prendre leurs propres décisions. Il leur permet de planifier, d'organiser et de procéder. Il prend une initiative minimale en matière d'administration ou d'information.

Il devient juste un autre membre du groupe. Il devient simplement un guichet d'information. Il est principalement disponible pour fournir du matériel, des informations, etc., avec un minimum de contrôle. Le leadership libre est approprié pour le personnel hautement qualifié et professionnel. Ils sont créatifs, motivés par eux-mêmes, nécessitent un minimum de conseils et de contrôle.

Un leadership autocratique et non participatif est apparemment plus efficace (surtout s'il est bienveillant) lorsque les décisions sont routinières, qu'il existe des procédures et des règles standard et que les subordonnés ne se sentent pas pressés de participer.

Un leadership participatif et de soutien est apparemment plus efficace lorsque les décisions ne sont pas routinières, que les informations et les règles de prise de décision ne sont pas normalisées et que les subordonnés ressentent le besoin et le désir d'indépendance, d'initiative et d'expression personnelle, et que leur participation est légitime. Lorsque le leadership de soutien est combiné à des fonctions de gestion efficaces, nous obtenons une productivité élevée et une grande satisfaction.


Fonctions de leadership - Fonctions accessoires et fonctions principales d'un chef

Chaque fois que nous parlons de leadership, on suppose que ce leadership a de nombreuses fonctions inhérentes. Puisque le leadership est une qualité et une fonction abstraites, il ne peut être identifié que par son utilisation par le biais de fonctions. En d’autres termes, le leadership en tant qu’une des fonctions du processus de gestion s’exerce en assumant certaines fonctions.

De la même manière, si un travail est confié à un individu qu’il accepte volontiers, son exécution devient désormais sa responsabilité. Un gestionnaire qui agit comme un dirigeant accepte volontairement et en vertu de son statut le leadership en tant que fonction. Pour le leadership, il remplit ces fonctions. Naturellement, l’exercice des fonctions de direction, maintenant, devient sa responsabilité.

Un dirigeant, c’est-à-dire un dirigeant, doit accepter la responsabilité de réussir ses efforts, bien qu’ils soient liés au groupe qu’il dirige, en vue de la réalisation des objectifs de l’organisation. Ainsi, les tâches à accomplir et la responsabilité vont de pair. De ce fait, de nombreux experts en gestion ont décrit les fonctions de direction comme des responsabilités, et inversement.

Krench et Cruchfield ont classé les fonctions de direction dans deux catégories: (1) primaire et (2) accessoire.

La première catégorie appartient aux fonctions qu'un responsable doit remplir lui-même, tandis que les fonctions de la deuxième catégorie sont des fonctions accessoires de la catégorie "Primaire" - (1) cadre, (2) planificateur (3) planificateur (3) décideur (4) expert (5) externe représentant (6) contrôleur des relations internes (7) fournisseur de récompenses et de sanctions et (8) arbitre et médiateur.

Toutes ces fonctions représentent des fonctions de direction allant du supérieur hiérarchique au supérieur hiérarchique. Comme on le voit ci-dessus, les fonctions accessoires sont accessoires au statut de leader. Un leader doit mener ses suiveurs, ce qui signifie que ceux-ci suivent le même chemin choisi par le leader et sur lequel il avance. Si un responsable doit travailler à la réalisation des objectifs de l’organisation, il doit choisir le bon chemin.

Les fonctions accessoires d'un chef sont donc les suivantes:

1. Il doit donner un exemple car les suiveurs doivent le suivre.

2. Le chef dirige un groupe. L'intégrité, la loyauté, le moral, etc. du groupe sont généralement évalués par les chefs. Ainsi, il devient un symbole du groupe.

3. En tant que leader et symbole du groupe, la responsabilité du groupe devient sa propre responsabilité. En d'autres termes, il doit agir en tant que substitut de la responsabilité individuelle.

4. Le chef dirige un groupe. Ainsi, l'idéologie du chef est acceptée par les membres du groupe. Il devient donc du devoir du leader d’être un bon idéologue.

5. Étant plus élevé dans le rang et le statut que le suiveur (membres), il doit adopter une attitude paternelle envers les membres de son groupe. Ainsi, il devient une figure paternelle.

6. Un dirigeant est tenu pour responsable du succès ou de l'échec du groupe qu'il dirige. Naturellement, il est pris à partie en cas d'échec du groupe, bien que le travail ne soit pas réellement effectué par lui. En d'autres termes, il est fait un bouc émissaire.

M. Bennis a énuméré les fonctions de direction sur la base des problèmes auxquels un dirigeant doit faire face. Diriger signifie résoudre les problèmes des adeptes et les guider dans la bonne direction. M. Bennis a expliqué comment, par exemple, ce qu’un chef devrait faire? pour résoudre les problèmes.

Tous les autres experts ont énuméré les fonctions de direction sur les mêmes bases, à savoir: (i) Milius, (ii) Dennis, (iii) Killion, (iv) Peter Drucker.

«Un leader efficace est celui qui peut faire en sorte que des hommes ordinaires fassent des choses extra ordinaires, des gens ordinaires des choses peu communes. Le leadership consiste à élever le regard de l'homme vers une vision plus haute, à relever le niveau de l'homme à une performance supérieure, à renforcer la personnalité de l'homme au-delà des limites normales.

Ce que Peter Drucker a déclaré dans les lignes ci-dessus est un élément crucial de la fonction de leadership.

Pour y parvenir, un dirigeant doit avoir recours aux fonctions suivantes en plus des fonctions principales:

1. Détermination d'objectifs de performance factuels et réalistes en termes de quantité, de qualité et de sécurité.

2. Un responsable doit mettre à disposition les ressources requises par les travailleurs pour une bonne exécution de la tâche, en temps et en quantité, ainsi que pour la qualité.

3. Il doit maintenir une communication adéquate et efficace avec ses travailleurs et ses superviseurs afin de connaître et de transmettre les instructions.

4. Un responsable doit élaborer un plan et une structure pour les récompenses et identifier les zones où les travailleurs évitent de travailler afin de les punir, si nécessaire.

5. Il devrait déléguer une partie de son autorité à ses subordonnés, chaque fois que cela est possible. Il devrait rechercher la participation des travailleurs à la prise de décision.

6. Il devrait prendre des dispositions pour éliminer les obstacles et les points d'achoppement.

7. L'évaluation de la performance des travailleurs et sa communication à un niveau supérieur est également une fonction importante.

8. Il devrait rendre service aux individus bénéficiaires.

9. Il devrait prendre des décisions seulement après avoir observé les faits et les circonstances.

10. Il devrait répondre aux travailleurs et devrait assurer la même réponse de leur part.

11. Il devrait obtenir la coopération et aider les travailleurs pour atteindre leurs objectifs.

12. Il devrait être l'un des membres du groupe mais même dans ce cas, il devrait rester différent d'eux.

13. Il devrait intégrer les besoins individuels aux objectifs organisationnels.

14. Un dirigeant devrait assurer l'intégrité industrielle.

15. Il devrait résoudre les conflits internes.


Fonctions de leadership - 8 fonctions importantes

Voici les fonctions importantes d'un leader:

1. Fixer les objectifs de l'organisation - Un chef de file est censé s'acquitter d'une fonction créative consistant à définir des objectifs et des règles afin de persuader les subordonnés de travailler avec zèle et confiance.

2. Création d'une structure organisationnelle - La deuxième fonction d'un dirigeant est de créer et de structurer l'organisation sur des bases scientifiques en attribuant des rôles appropriés aux capacités individuelles, en vue de faire en sorte que ses différentes composantes fonctionnent de manière sensible en vue de la réalisation des objectifs de l'entreprise.

3. Initier l'action - La prochaine fonction d'un dirigeant est de prendre l'initiative dans tous les domaines intéressant le groupe. Il ne devrait pas dépendre d'autrui pour sa décision et son jugement. Il devrait lancer de nouvelles idées et ses décisions devraient refléter la pensée originale.

4. Coordination - Un responsable doit concilier les intérêts des membres individuels du groupe avec ceux de l'organisation. Il doit assurer la coopération volontaire du groupe dans la réalisation des objectifs communs.

5. Direction et motivation - La principale fonction d'un dirigeant est de guider et de diriger son groupe et de motiver les gens à faire de leur mieux pour atteindre les objectifs souhaités. Il doit renforcer la confiance et le zèle au sein du groupe de travail.

6. Lien entre la direction et les travailleurs - Un dirigeant travaille comme un lien nécessaire entre la direction et les travailleurs. Il interprète les politiques et les programmes de la direction à ses subordonnés et représente ses intérêts devant la direction. Il ne peut prouver son efficacité que lorsqu'il peut agir en tant que véritable gardien des intérêts de ses subordonnés.

7. Créer une communication efficace - Un responsable est nécessaire pour créer un système de communication efficace au sein de l'organisation. Il est essentiel de transmettre des messages, des politiques et des plans à différents niveaux et d'obtenir régulièrement des informations en retour. Une bonne communication aide à atteindre les objectifs de l'organisation.

8. Coopération sécurisée - Ce sera avec la coopération des employés que les objectifs organisationnels seront atteints. Un dirigeant doit impliquer les gens dans diverses consultations et processus de prise de décision. Les employés seront heureux de coopérer lorsqu’ils seront consultés sur diverses questions. La coopération volontaire des employés aidera à atteindre divers objectifs.


Fonctions de leadership - 10 fonctions

1. Prendre des initiatives - Un dirigeant doit prendre toutes les initiatives pour diriger ses activités. Il ne devrait pas s'attendre à ce que les autres l'incitent à prendre des initiatives. Lui-même devrait venir sur le terrain et prendre toutes les mesures nécessaires pour atteindre des objectifs prédéterminés.

2. Représentation - Un leader est le représentant d'une organisation. Le chef représente le but de l'organisation pour les travailleurs et les étrangers.

3. Guide - Le chef a pour premier devoir de guider les autres. Une direction appropriée devrait être donnée par un chef. S'il ne le fait pas, l'organisation ne réussira pas. Le responsable doit donner des instructions et des ordres chaque fois que nécessaire. Ces instructions et ordres doivent être correctement communiqués.

4. Encourager les autres - Le chef est le capitaine d'une équipe. Le leader doit gagner la confiance de ses collègues avant de remporter une compétition. Le chef ne peut pas réussir sans travail d'équipe. L'encouragement est nécessaire pour développer le travail d'équipe.

5. Arbitre et médiateur - Le responsable peut régler les conflits entre les travailleurs. En outre, il peut créer une relation harmonieuse entre les travailleurs. Il accomplit ces tâches de manière amicale. Généralement, les gens acceptent les conseils amicaux. Parfois, le chef peut agir en ami.

6. Planificateur - Le type d'activités ou le type de travail doit être décidé par le responsable. Le chef peut décider quand un travail doit être fait, où il devrait être fait et par qui. Ce travail de planification est effectué par le responsable.

7. Récompenses et punitions - Il existe une norme pour certains types de travaux. Certains travailleurs effectuent leur travail dans les délais impartis et de manière appropriée. Le chef peut donner des récompenses à ceux qui ont terminé le travail conformément à la norme. Le chef peut punir le travailleur qui ne termine pas le travail conformément aux exigences du travail.

8. Intégration - Chaque individu fait une partie de tout un travail. Ils effectuent le travail en fonction de leur spécialisation. Ici, il y a un besoin d'intégration. Donc, le chef intègre les efforts de tous les travailleurs. De cette manière, l’intégration est l’une des fonctions du leader.

9. Communication - La communication est nécessaire pour chaque organisation. Rien ne réussira sans une communication efficace. Un système de communication efficace transmet l'autorité et la responsabilité à chaque individu afin qu'il puisse savoir ce qu'il doit faire et ce qu'il ne doit pas faire. Une personne comprend son autorité et sa responsabilité dans les politiques, procédures et programmes de l'organisation. Le responsable doit prévoir un système de communication efficace dans une organisation.

10. Production - Un leader devrait afficher des chiffres de production élevés. Un style orienté production est suivi par le leader. Il devrait prendre toutes les mesures nécessaires pour augmenter la production.


Fonctions de leadership

Les dirigeants apportent soutien et motivation pour améliorer les performances des employés d'une organisation. Ils offrent imagination, vision, enthousiasme et initiative aux membres du groupe pour qu’ils aient des intérêts, une perspective et une action uniques.

Les fonctions d'un chef sont mentionnées dans les points suivants:

1. Déléguer une partie de l'autorité à ses subordonnés

2. Planifier et organiser les tâches des organisations

3. Guider, enseigner et inspirer les subordonnés

4. Motiver les subordonnés à améliorer le niveau de performance

5. Influencer les subordonnés par des récompenses et des punitions

6. Créer un bon climat pour atteindre l'efficacité maximale des employés

7. Promouvoir et protéger la créativité et l'innovation

8. Développer et maintenir les compétences des subordonnés

9. Interagir avec ses subordonnés et résoudre leurs problèmes

10. Bâtir et maintenir une culture organisationnelle efficace

11. Understanding the expectations and aspirations of subordinates

12. Managing the organizational resources


Functions of Leadership – According to D. Krech, R Crutchfield and E. Ballachey

Performance of Primary and Accessory Functions :

According to D. Krech, R. Crutchfield and E. Ballachey, a leader performs a variety of functions, which may be classified as primary and accessory.

Performance of primary functions is linked to the position held by leader vis-a-vis his followers who, for various reasons, look up to him for decisions on work-related matters.

The reasons why followers seek decisions from the leader may be described as follows:

(a) It is leader's responsibility and function to make decisions as regards tasks assigned to followers;

(b) Leader has formal authority to make decisions;

(c) Leader has control over various organization resources, namely, money, machines, information, etc.;

(d) Members of the team have duty to consult the leader about performance of jobs and work methods to be employed. Rules and procedures also require them to do so. Besides, there is long-standing tradition to consult the leader;

(e) The leader has freedom to modify, alter, and even cancel his decisions.

(f) He commands well-deserved reputation for his expertise and for making right decisions;

(g) He is personally linked by followers.


Functions of Leadership – According to David Bowers, Stanley Seashore and Killian

A leader, whether formal or informal, is required to undertake several functions in relation to his group. He has to knit the groups into a cohesive, disciplined and working unit. He has to give a sense of direction to his group members to develop, mobilize and utilize their efforts towards meaningful ends. He has to interact with, inspire and arouse group members to perform well.

He has to create the required environment and design and needed facilities and reward structure in which group members can effectively work towards group goals and derive satisfaction. He has to provide support to his group by understanding their value, needs and expectations and helping them to achieve them within the work setting as far as possible. He has to resolve conflict in the group, and make the group adjust to changes and cope with crisis so as to survive and achieve group goals.

David Bowers and Stanley Seashore classify the above functions into four categories for conceptual purposes:

(a) Support – Behaviour which enhances the members' feelings of personal worth and importance.

(b) Emphasis on goals – Behaviour which stimulates enthusiasm for meeting the group goals with excellence.

(c) Facilitation of work – Behaviour which manifests itself in such activities as planning, scheduling, coordinating and providing resources, information and other infrastructure facilities.

(d) Facilitation of interaction – Behaviour which encourages group members to develop close and mutually satisfying relationship.

According to Krech, David and Cutch Field Richard S., “the functions of a leader are those of an executive, planner, policy maker, expert, external group representative, and controller of external relationships, purveyor of rewards and punishment, arbitrator and mediator, symbol of group surrogate for individual responsibility, ideologist, father figure and scapegoat”.

In the words of Peter Drucker, “an effective leader is one who can make ordinary man do extraordinary things, make common people do uncommon things. Leadership is a lifting of a man's sights to a higher vision, the raising of a man's standard to a higher performance, the building of a man's personality beyond its normal limitations”.

In a study published by die American Management Association, New York, a leader's functions, according to Killian are as under:

(i) To render service (by multiplying the contribution of every individual who is its beneficiary);

(ii) To take decisions (leading others to sufficient understanding, not a reckless shooting from the hip but a calculated searching for, and weighing of facts);

(iii) To elicit response (leading others to sufficient understanding of the need accomplishing the job in hand);

(iv) To achieve results (by guiding the energy of others in a definite direction for a specific purpose); et

(v) To be willing to be different (to have a discipline and a standard of performance which are higher than those of the non-leader).


Functions of Leadership – According to Krech and Grutchfield

Krech and Grutchfield give a list of 14 functions performed by leaders in general. A brief explanation of them is given here.

1. Goal Setter – A leader either establishes organisational goals and objectives himself or he may participate with his superiors or subordinates in establishing them.

2. Planner – This function is intermediate between the determination of goals and their execution. In this connection, the leader makes decisions concerning the ways and means with which the organisational goals can be achieved.

3. Executive – In his role as executive, a leader is responsible for seeing that the appropriate activities of the organisation are carried out.

4. Expert – The technical information and skills the supervisors possess are useful in aiding and instructing their subordinates in effective work procedure.

5. Surrogate for individual responsibility – The leader relieves other members of the group of certain responsibilities and they in turn place their trust in his decisions. For example, in an informal group of workers, one individual may be given the responsibility of passing on of complaints to the superior.

6. Controller of internal relationship within the organisation – It is the responsibility of a leader to see the various departments in his purview to coordinate their activities.

7. Administrator of rewards and punishments – As leaders, the supervisors encourage, upgrade and promote workers who deserve, and remove, transfer or dismiss workers who violate rules or regulations of the organisation.

8. Arbitrator and Mediator – The leader tries to maintain harmony among the members of the organisation. For example, the president of an organisation makes efforts to maintain harmony among competitive and ambitious Vice-Presidents.

9. Exemplar – Leader serves as an exemplar, a model for others to emulate. For example, the office manager who is invariably 15 minutes early at his desk in the morning is seeking to influence the members of his group by being a good example.

10. Symbol of the group – In this role, the leader provides a kind of continuity and stability to the group, standing for it despite changes in circumstances and membership.

11. Ideologist – The leader functions as an ideologist. By presenting his ideas concerning the group, he is a source of moral strength to them.

12. Father Figure – The leader, by functioning as a father figure, fulfils an emotional role for the members of the group. By identifying themselves with their leader, the members of a group draw strength and feeling of security.

13. Scapegoat – The leader functions as a scapegoat. He provides a ready target for the aggressions of the members of the group. Failure can be projected upon him. For example, the foreman in a production section may be blamed for any shortfall in production in his department and for insufficient co-operation on the part of the departmental manager.


Functions of Leadership – Develops Teamwork, Representative of Subordinates, Appropriate Counselor, Uses Power Properly and Manages Time Well

Leadership transforms potential into reality. In the process of transforming the potential of subordinates, a leader is required to carry out many functions.

1. Leader Develops Teamwork:

He inculcates a sense of collectivism in the employees and forces them to work as a team. Individuals, within the groups may possess varied interests and multiple goals. A leader has to reconcile these conflicting goals and restore equilibrium. On the best leaders, when their task is accomplished, their work done, the people remark, 'we done it ourselves'. Dynamic leaders provide a satisfying work climate where the individual and organizational goals are well integrated and find meaningful expression.

2. Leader is a Representative of Subordinates:

He is the linking-pin between the work groups and top-management. As a representative of the subordinates, he carries the voice of the workers to top management. He forces the followers to have an identity of interest, outlook and action.

3. Leader is an Appropriate Counselor:

Employees often suffer from emotional disequilibrium in organizations. For instance, an employee may be frustrated over his inability to climb up the organizational ladder and subsequently gets derailed off the work track. Leader comes here, renders wise counsel and tries to remove barriers, real or imaginary, and instills confidence in the employee. Leadership creates a co-operative and wholesome attitude among employees for successful work accomplishment

4. Leader uses Power Properly:

Leadership is the ability of a person to arouse a group's compliance and co-operation to his initiative beyond the normal call of duty. Leader holds power over his followers and this helps him in guiding, inspiring and directing group members achieve a unity of purpose and efforts. He exercises the power in such a fashion that the subordinates obey the orders of the leader willingly and come forward with commitment.

5. Leader Manages Time Well:

Unsatisfactory human performance in any organization can be primarily attributed to poor utilization of time. Mobilization and utilization of people in the service of organization demands judicious use of time and money. A good leader manages his time well by proper planning based on information and facts, and by arriving at decisions at an appropriate moment. He visualizes problems before they turn into emergencies.


Functions of Leadership – According to Ohio University, Selznick, Robert C. Miljas and Mintzberg

An Ohio University research study says that a leader has three functions:

1. Maintenance of Membership – The closeness of a leader to the group, the frequency of his reactions, and his acceptability to the group;

2. Objective Attainment – He should ensure that work patterns are stable and understandable, and that the objectives are achieved, and

3. Group Interaction Facilitation – He should facilitate effective interaction among the members of an organisation by means of a better communication system.

According to Selznick, the main functions of a leader are:

(i) To set an organisation's goals with reference to its internal needs and external pressure;

(ii) To integrate the needs of the individuals with those of the group so that the goals are easily reached;

(iii) To maintain industrial integrity; that is, a leader should maintain institutional integrity and his organisation's distinctive identity; et

(iv) To resolve internal conflicts; that is, a leader should bring about a balance between conflicting interests and resolve conflicts with the voluntary cooperation of all concerned.

There are many views on the functions of leaders determined by the level of management and the type of organization.

The main functions of a leader are:

1. To gain the commitment and cooperation of his team;

2. To get the group into action to achieve the agreed upon objectives; et

3. To make the best use of the skills, energies and talents of the team.

Apart from these functions, the leaders are also responsible for certain activities in the organisation.

Robert C. Miljas spells out leadership responsibilities in this fashion:

1. Determining realistic performance objectives in terms of quantity, quality, and safety.

2. Providing workers with necessary resources to perform their tasks.

3. Communicating with workers what is specially expected of them.

4. Providing an adequate reward structure to encourage performance.

5. Delegating authority where needed and inviting participation where possible.

6. Removing barriers and stumbling blocks to effective performance.

7. Appraising performance and communicating the results of evaluators.

8. Showing personal considerations for the employee.

Warren G. Bennis maintains that “the roles and functions of leader should be flexible. They should have the ability to adapt themselves rapidly to changing situations and learn to view their roles as temporary.”

Mintzberg suspected arrangement of group roles that leader may adopt:

1. Figure-head role;

2. Group leader role;

3. Information role;

4. Spokesman role;

5. Entrepreneurial role;

6. Resource allocator;

7. Disturbance handler;

8. Negotiator and conciliator; et

9. Liaison role.

According to Ken Blanchard, “What is important as a leader is not what happens when you are there, it's what happens when you are not there”. A successful leader may not be either a strong leader or a permissive one rather, he is who/maintain a high batting average in accurately assessing the forces.


 

Laissez Vos Commentaires