Taux marginal de substitution décroissant | Courbe d'indifférence | Économie

Un principe important de la théorie économique est que le taux marginal de substitution de X à Y diminue au fur et à mesure que le bien X est substitué au bien Y. En d'autres termes, comme le consommateur a de plus en plus de bien X, il est prêt à renoncer de moins en moins de bons Y. Le principe de la diminution du taux marginal de substitution est illustré à la Fig. 8.4. sur la figure 8.4 (a) lorsque le consommateur glisse de A à B sur la courbe d'indifférence, il abandonne AY 1 du bien Y pour le gain de compensation de ΔX du bien X.

Par conséquent, le taux de substitution marginal (MRS xy ) est ici égal à ΔY 1 / ΔX. Mais à mesure que le consommateur glisse sur la courbe, la longueur ΔY devient de plus en plus courte, tandis que la longueur ΔX est maintenue. On verra donc sur la figure 8.4 (a) que ΔY 2 est inférieur à ΔY 1 ; ΔY 3 est inférieur à ΔY 2 ; et ΔY 4 est inférieur à ΔY 3 .

Cela signifie que lorsque le stock de X du consommateur augmente et que son stock de Y diminue, il est prêt à renoncer de moins en moins à Y pour une augmentation donnée de X. En d'autres termes, le taux marginal de substitution de X pour Y diminue à mesure que le consommateur a plus de X et moins de Y. On peut aussi savoir que le taux marginal de substitution de X à Y diminue en traçant des tangentes en différents points d'une courbe d'indifférence.

Le taux marginal de substitution en un point de la courbe d'indifférence est égal à la pente de la courbe d'indifférence en ce point et peut donc être déterminé par la tangente de l'angle que la tangente a formé avec l'axe des abscisses. Sur la figure 8.4 (b), trois tangentes GH, KL et MN sont dessinées aux points P, Q et R respectivement sur la courbe d'indifférence donnée.

La pente de la tangente GH est égale à OG / OH. Par conséquent, le taux marginal de substitution de X pour Y au point P est égal à OG / OH. De même, le taux marginal de substitution au point Q est égal à OK / OL et au point R est égal à OM / ON. On remarquera que OK / OL est plus petit que OG / OH et que OM / ON est plus petit que OK / OL. Il s'ensuit que MRS xy diminue à mesure que le consommateur glisse sur sa courbe d'indifférence.

Le tableau 8.2 montre également que le taux marginal de substitution diminue. Au début, le taux marginal de substitution de X pour Y est égal à 4 et, de plus en plus de X étant obtenu et de moins en moins de Y restant, le MRS xy continue de chuter. Entre B et C c'est 3; entre C et D, c'est 2; et enfin entre D et E, il est 1.

Maintenant, la question est de savoir ce qui explique la diminution du taux marginal de substitution. En d'autres termes, pourquoi le consommateur est-il disposé à abandonner de moins en moins de Y pour une augmentation donnée de X à mesure qu'il glisse sur la courbe?

Les trois facteurs suivants sont responsables de la diminution du taux marginal de substitution:

Premièrement, le besoin pour un bien particulier est satiable, de sorte que le consommateur ayant de plus en plus un bien, l’intensité de son désir pour ce bien continue de diminuer. C’est à cause de cette baisse de l’intensité de l’absence d’un bien, disons X, que lorsque son stock augmente avec le consommateur, il est prêt à renoncer de moins en moins au bien Y pour chaque incrément de X.

Au début, lorsque le stock de produits en Y du consommateur est relativement important et que le stock de produits en X est relativement petit, la signification marginale du consommateur pour le produit Y est faible, alors que celle du produit en X est élevée. En raison de l'importance marginale supérieure du bien X et de l'importance marginale du bien Y au début, le consommateur sera disposé à renoncer à une plus grande quantité de Y pour une augmentation unitaire du bien X.

Mais au fur et à mesure que le stock de bien X augmente et que l’intensité du désir diminue, sa signification marginale de bien X diminue, et d’autre part, à mesure que le stock de bien Y diminue et que son intensité augmente, sa signification marginale pour bon Y va monter. En conséquence, si l'individu substitue de plus en plus de X à Y, il est prêt à abandonner de moins en moins de Y pour une augmentation d'unité de X.

La deuxième raison de la baisse du taux marginal de substitution est que les biens sont des substituts imparfaits les uns des autres. Si deux biens sont des substituts parfaits l'un de l'autre, ils doivent alors être considérés comme un seul et même bien, et donc augmenter la quantité de l'un et diminuer la quantité de l'autre ne ferait aucune différence dans la signification marginale du des biens. Ainsi, en cas de parfaite substituabilité des biens, l’augmentation et la diminution se feront pratiquement dans le même bien qui s’annulera et le taux de substitution marginal restera donc le même et ne diminuera pas.

Troisièmement, le principe de la diminution du taux marginal de substitution ne sera valable que si l’augmentation de la quantité d’un bien n’augmente pas le pouvoir satisfaisant de l’autre. Si, avec l'augmentation du stock de produits X, le pouvoir satisfaisant de produits augmente, il faudra renoncer à une quantité croissante de produits Y pour une augmentation unitaire du produit X, de sorte que la satisfaction du consommateur reste la même.

 

Laissez Vos Commentaires