Contrôle des stocks: concept, importance et méthodes

Dans cet article, nous discuterons des points suivants: - 1. Concept de contrôle des stocks 2. Importance du contrôle des stocks 3. Méthodes.

Concept de contrôle des stocks :

Le terme contrôle des stocks est utilisé pour désigner des fonctions très différentes et liées entre elles uniquement dans la mesure où elles requièrent toutes deux la tenue de registres d’inventaire adéquats ainsi que la réception et la publication correspondant à ces deux fonctions. Il est interprété comme contrôle comptable et contrôle d'exploitation.

Le contrôle comptable des stocks vise à enregistrer correctement la réception et la consommation de l'article, ainsi que le flux de marchandises dans l'usine, jusqu'au stock fini et finalement aux clients.

Il se préoccupe également de la sauvegarde des biens de l'entreprise sous forme de matières premières, de travaux en cours et de produits semi-finis. Le contrôle de l’exploitation des stocks consiste à maintenir les stocks à un niveau optimal en tenant compte des besoins opérationnels et des ressources financières de l’entreprise.

Importance du contrôle des stocks:

La tenue de stocks a pour objectif de permettre à l'entreprise de séparer le processus d'achat, de fabrication et de commercialisation de ses produits primaires. Les stocks constituent une composante du fonds de roulement de l'entreprise et, en tant que tels, représentent un compte courant.

Les stocks sont également considérés comme une source de presque toutes les espèces. L'objectif est de réaliser des économies dans les domaines où les coûts sont impliqués. Le contrôle des stocks scientifiques se traduit par une réduction des stocks et par une réduction substantielle des pénuries critiques.

Dans le paragraphe suivant, nous pouvons spécifier les différentes importance découlant de la tenue des stocks:

(i) Réduction des risques de pénurie de production:

Les entreprises fabriquent principalement des produits contenant des centaines de composants. Toute l’opération de production peut être interrompue s’il en manque. Pour éviter la pénurie de matière première, l'entreprise peut maintenir des stocks plus importants.

(ii) Réduction du coût de la commande:

Lorsqu'une entreprise passe une commande, elle engage certaines dépenses. Différents formulaires doivent être remplis. Les approbations doivent être obtenues et les marchandises qui arrivent doivent être acceptées, inspectées et comptées. Ces coûts varieront avec le nombre de commandes passées. Plus les stocks sont petits, moins le capital nécessaire pour les stocker.

(iii) Minimiser le blocage des ressources financières:

L’importance du contrôle des stocks est de minimiser le blocage des ressources financières. Il réduit l'immobilisation inutile de capital dans les stocks excédentaires. Cela améliore également la position de liquidité de l'entreprise.

(iv) Éviter les pertes de ventes:

La plupart des entreprises perdraient des affaires sans marchandises en stock. En règle générale, une entreprise doit être prête à livrer des biens à la demande. En veillant à la disponibilité ponctuelle d'un approvisionnement adéquat en biens, le contrôle des stocks aide l'entreprise ainsi que les consommateurs.

(v) Planification efficace de la production:

Le processus de fabrication peut avoir lieu dans des cycles de production suffisamment longs et avec des calendriers pré-planifiés pour réaliser des gains d'efficacité et des économies. En maintenant un niveau raisonnable de production, la planification des stocks devient plus facile pour la direction.

(vi) Gagner des réductions de quantité:

Tout en effectuant des achats en gros, de nombreux fournisseurs réduiront le prix des fournitures et les fournitures de composants réduiront le prix des fournitures et des composants. Les grosses commandes peuvent permettre à l’entreprise d’obtenir des remises sur une base régulière. Ces réductions réduisent à leur tour le coût des marchandises et augmentent les bénéfices.

(vii) Profiter de la fluctuation des prix:

Lorsque les prix des matières premières sont bas, l’entreprise achète par lots économiques et maintient la continuité de ses opérations. En réduisant le coût des matières premières et en obtenant des prix élevés pour ses produits, l'entreprise maximise ses bénéfices. Ceci, avec l'aide du contrôle des stocks, permet à l'entreprise de tirer parti des fluctuations de prix.

viii) Évolution des fluctuations de la demande:

Le contrôle des stocks aide également l’entreprise à faire face aux fluctuations de la demande. Celles-ci sont gérées en gardant un stock de sécurité par l'entreprise. Par stock de sécurité, on entend les stocks effectués pour se protéger contre les variations du taux de vente, du taux de production et du temps d’achat. Le contrôle des stocks vise à maintenir le coût de maintien du stock de sécurité minimum.

(ix) Décider de reconstituer les stocks en temps opportun:

Le contrôle des stocks permet de conserver les enregistrements nécessaires, ce qui peut aider à maintenir les stocks dans les limites souhaitées. À l'aide de registres adéquats, l'entreprise peut se protéger contre les vols, les déchets et les fuites d'inventaire. Ces enregistrements aident également à décider de la reconstitution en temps voulu des stocks.

Méthodes de contrôle des stocks:

Le contrôle des stocks concerne l'examen périodique des articles en stock afin de détecter ceux qui ne sont pas nécessaires à la production planifiée ou à d'autres fins, et si des articles obsolètes continuent d'occuper l'espace de stockage jusqu'à leur sortie des magasins.

Les méthodes de contrôle des stocks nous permettent de déterminer le niveau optimal d’inventaire, ainsi que le montant à commander et le moment opportun. Plusieurs méthodes sont suggérées pour les contrôles d'inventaire.

Les principaux systèmes utilisés pour le contrôle des stocks sont les suivants:

a) Système ABC:

Une entreprise utilisant le système ABC sépare ses stocks en trois groupes: A, B et C. Les éléments «A» sont ceux dans lesquels elle détient le plus grand investissement en roupies. Ce groupe comprend 20% de l'investissement en roupies de l'entreprise. Le groupe B comprend les éléments représentant le deuxième investissement en importance, c.-à-d. Que le groupe B comprend 30% des éléments représentant environ 8% de l'investissement en roupies de l'entreprise.

Le groupe C comprend généralement un grand nombre d’articles qui représentent un investissement modeste en roupies. Le groupe C comprend environ 50% de tous les articles d'inventaire, mais seulement 2% environ de l'investissement en roupies de l'entreprise.

La procédure commune pour classer les articles en "A", "B" et "C":

(i) La catégorisation peut être faite en comparant le pourcentage cumulé d'articles avec le pourcentage cumulé de valeur d'usage.

(ii) Tous les articles doivent être classés dans l'ordre décroissant de leur valeur d'utilisation annuelle.

(iii) Le pourcentage cumulatif d'éléments par rapport au nombre total d'éléments est également indiqué dans une autre colonne.

(iv) Les totaux cumulés des valeurs d'usage annuel de ces articles ainsi que leurs pourcentages par rapport à la valeur d'utilisation annuelle totale doivent être notés à côté.

Les avantages de ce système sont énumérés ci-dessous:

(i) Cela contribue à la réalisation du principal objectif du contrôle des stocks à un coût minimal.

ii) Il aide à mettre au point une méthode scientifique de contrôle des stocks.

(iii) Il donne un contrôle plus étroit sur les articles coûteux.

Limite de l'analyse ABC:

(i) Le système analyse les articles en fonction de leur valeur et non en fonction de leur importance dans le processus de production.

(ii) Pour que l'efficacité soit efficace, l'analyse doit être constamment entreprise et revue périodiquement par la direction.

(iii) En règle générale, des centaines d'articles entrent dans la catégorie «C», ce qui nécessite beaucoup de temps pour la gestion des stocks.

b) Système de contrôle budgétaire:

Le contrôle budgétaire est un outil de gestion utilisé pour planifier, exécuter et contrôler les opérations d’une entreprise. Il établit des objectifs prédéterminés et fournit la base pour mesurer la performance par rapport à ces objectifs. Dans ce système, le nombre d'unités de matériaux nécessaires à la fabrication d'un produit fini, le niveau des stocks à gérer et les quantités à acheter au cours de la période sont tous prédéterminés.

Lorsque ces plans sont projetés à l'avance, ils s'appellent des budgets. Le contrôle des stocks s’exerce sur la base des chiffres budgétisés. Une budgétisation des stocks réussie dépend des prévisions de vente. Le budget sur le système de contrôle a l'avantage de la coordination sur le niveau de consommation des stocks et la consommation attendue.

Ce système intègre et relie toutes les activités de l'entreprise, de la planification au contrôle. Le contrôle aide à éliminer ou à réduire les activités non productives et à minimiser les déchets. Il s'agit d'une méthode efficace de contrôle des activités de l'unité commerciale, car elle fournit des normes permettant de mesurer les performances réelles.

c) Système minimum-maximum:

C'est l'une des méthodes les plus anciennes utilisées dans la plupart des entreprises pour contrôler les stocks. Il est essentiel d’exercer un contrôle approprié sur le niveau de l’inventaire à maintenir. Pour gérer efficacement les stocks, il faut éviter les investissements excessifs et insuffisants dans les stocks.

Si des stocks plus importants sont maintenus, le niveau des stocks sera influencé par l'obsolescence, le changement de mode et les améliorations techniques. Trop de capitaux immobilisés dans les stocks entraînent un taux de rendement plus bas et la possibilité d’une perte importante due à la baisse de la valeur marchande.

Une quantité trop faible est susceptible de réduire la valeur de l'entreprise et un service adéquat des clients. Selon ce principe, un niveau maximum d'inventaire basé sur la demande et un niveau minimum permettant d'éviter les ruptures de stock pour chaque article de stock sont établis. Une commande est passée lorsque le niveau minimum est atteint, ce qui portera la quantité au niveau maximum.

d) Approche économique fondée sur la quantité commandée:

La quantité d'ordre économique (QEC) correspond à la taille optimale de la commande qui entraînera le total le moins élevé de coûts de commande et de portage pour un article d'inventaire, compte tenu de son utilisation prévue, de son coût de portage et de son coût ordinaire. En calculant une quantité de commande économique, l'entreprise tente de déterminer la taille de la commande qui minimisera les coûts totaux de l'inventaire.

Hypothèses:

(i) Demande constante ou uniforme.

ii) Commandes indépendantes.

(iii) Livraison instantanée.

(iv) Coûts de commande constants.

(v) Coûts de portage constants.

(vi) Prix unitaire constant.

Recherche d'une quantité d'ordre économique:

Le modèle EOQ suppose que les produits finis sont vendus à un taux constant d’heures supplémentaires. La décision importante en matière de gestion des stocks consiste à équilibrer le coût de la conservation des stocks avec le coût des commandes de réapprovisionnement des stocks. Lorsque les coûts de stockage et les coûts de commande sont équilibrés, les coûts de stock sont minimisés et la quantité de commande résultante est appelée quantité de commande économique.

Coût total de l'inventaire = Coût de commande + Coût de revient

Coût total de la commande = Nombre de commandes x Coût par commande

= Rs.U / Q x F

u = utilisation annuelle

Q = Quantité commandée

f = coût fixe par commande

Coût total d'exploitation = Niveau moyen d'inventaire x prix unitaire x coût comptable.

Coût total d'exploitation = Rs. Q / 2 x P x C

= Rs. QPC / 2

Q = Quantité commandée

P = Prix d'achat par unité

C = Frais de port.

Niveau d'inventaire et point de commande pour réapprovisionnement:

Sur la figure 1, on peut remarquer que le niveau de stock sera égal à la quantité commandée (unités Q) pour commencer. Il baisse au niveau 0 d’ici la fin de la période 1. À ce stade, un ordre de réapprovisionnement sera établi pour les unités Q. Compte tenu du délai de livraison zéro, le niveau de stock passe à Q et la même procédure est suivie dans les périodes suivantes. En conséquence, le niveau moyen des stocks restera à Q / 2 unités, moyenne simple des deux points finaux Q et Zero.

De ce qui précède, nous savons qu’au fur et à mesure que la quantité commandée augmente, les coûts totaux de commande diminuent, tandis que le coût comptable total augmente proportionnellement à l’importance de la quantité commandée.

La figure 2 montre que la courbe de coût total atteint son minimum au point d'intersection entre la courbe de coût de commande et la ligne de coût de revient. La valeur de Q qui lui correspond sera la quantité d'ordre économique Q 0 .

 

Laissez Vos Commentaires