Analyse et interprétation des états financiers

Dans cet article, nous discuterons des points suivants: - 1. Introduction à l'analyse et à l'interprétation des états financiers 2. Types d'analyse financière 3. Préliminaires requis 4. Objectifs 5. Importance 6. Techniques.

Introduction à l'analyse et à l'interprétation des états financiers :

L’analyse et l’interprétation des états financiers ont pour but de déterminer l’importance et la signification des données fournies afin d’estimer les perspectives de bénéfices futurs, la capacité de payer des intérêts, les échéances de la dette, tant à court terme qu’à long terme, et la rentabilité d'une saine politique de dividende.

L’analyse financière a pour principale fonction de déterminer les forces et les faiblesses d’une entreprise en regroupant et en analysant les chiffres figurant dans les états financiers, en comparant les différentes composantes et en examinant leur contenu. L'analyse et l'interprétation des états financiers représentent la dernière des quatre grandes étapes de la comptabilité.

Les trois premières étapes du travail du comptable dans la constitution et la synthèse des données financières et opérationnelles ainsi que dans la construction des états financiers sont les suivantes:

(i) Analyse de chaque transaction pour déterminer les comptes à débiter et crédités et l'évaluation et la variation de chaque transaction pour déterminer les montants en cause.

(ii) Enregistrement de l'information dans les journaux, synthèse dans des registres et préparation d'une fiche de travail.

(iii) Préparation des états financiers.

La quatrième étape de la comptabilité, l’analyse et l’interprétation des états financiers, donne lieu à la présentation d’informations utiles aux chefs d’entreprise, aux investisseurs et aux créanciers.

L'interprétation des états financiers implique de nombreux processus tels que l'arrangement, l'analyse, l'établissement de relations entre les faits disponibles et la formulation de conclusions sur cette base.

Types d'analyse financière :

Le processus d'analyse peut prendre différents types. Normalement, il est classé dans différentes catégories sur la base des informations utilisées et sur la base du modus operandi.

(a) Sur la base des informations utilisées:

(i) analyse externe.

(ii) analyse interne.

L'analyse externe est une analyse basée sur des informations facilement disponibles pour les tiers (externes) de l'entreprise. Les outsiders incluent les créanciers, les fournisseurs, les investisseurs et les agences gouvernementales régulant l'activité de manière normale.

Ces parties n'ont pas accès aux enregistrements internes (informations) du problème et obtiennent généralement des données pour l'analyse à partir des états financiers publiés. Ainsi, une analyse effectuée par des tiers est appelée analyse externe.

L'analyse interne est une analyse effectuée sur la base d'informations obtenues à partir de registres et de livres internes et non publiés. Tout en effectuant cette analyse, l'analyste fait partie de l'entreprise qu'il analyse. L'analyse à des fins managériales est le type d'analyse interne. Elle est réalisée par des dirigeants et des employés de l'entreprise, ainsi que par des agences gouvernementales et des tribunaux, lesquels peuvent avoir une compétence majeure en matière de réglementation ou autre.

b) Sur la base du modus operandi:

(i) Analyse horizontale.

(ii) analyse verticale.

L'analyse horizontale est également appelée «analyse dynamique» ou «analyse de tendance». Cette analyse est effectuée en analysant les déclarations sur une période donnée. Dans le cadre de cette analyse, nous essayons d’examiner quelle a été la tendance périodique des divers articles présentés dans la déclaration. L'analyse horizontale consiste en une étude du comportement de chacune des entités de la déclaration.

L'analyse verticale est également appelée "analyse statique" ou "analyse structurelle". Pour ce faire, nous analysons un seul jeu d’états financiers préparé à une date donnée. Dans un tel type d'analyse, une relation quantitative est établie entre les différents éléments présentés dans un énoncé particulier. Les déclarations de taille communes sont la forme d'analyse verticale. Ainsi, l’analyse verticale est l’étude de la relation quantitative existant entre les éléments d’une donnée donnée.

Préliminaires requis pour l'analyse et l'interprétation des états financiers :

Les procédures suivantes doivent être remplies pour l'analyse et l'interprétation des états financiers:

(i) Les données devraient être présentées de manière logique.

(ii) Les données devraient être analysées pour la préparation d'états comparatifs.

(iii) Toutes les données figurant dans les états financiers doivent être étudiées uniquement pour comprendre leur signification.

(iv) L'objectif et l'étendue de l'analyse et de l'interprétation doivent être déterminés.

(v) Les faits révélés par l'analyse doivent être interprétés en tenant compte des faits économiques.

(vi) Les données et informations interprétées doivent être sous forme de rapport.

Objectifs d'analyse et d'interprétation des états financiers :

Voici quelques-uns des objets d’interprétation courants:

(i) Examiner le potentiel futur de la préoccupation.

(ii) Déterminer la rentabilité et les perspectives futures de l'entreprise.

(iii) Faire une étude comparative de l'efficacité opérationnelle de préoccupations similaires.

(iv) Examiner la capacité de gain et l'efficacité de diverses activités commerciales à l'aide des comptes de résultat.

(v) Estimer l'efficacité de la performance et la capacité de gestion.

(vi) Déterminer la solvabilité à court et à long terme des entreprises concernées.

(vii) Se renseigner sur la situation financière et la capacité de payer des préoccupations.

Importance de l'analyse et de l'interprétation des états financiers :

Les facteurs suivants ont accru l'importance de l'analyse et de l'interprétation des états financiers:

(i) La décision prise sur la base de l'intuition peut être fausse et défectueuse en revanche. L’analyse et l’interprétation reposent sur des méthodes logiques et scientifiques et, partant, les décisions prises sur cette base sont rarement trompeuses et erronées.

(ii) L'utilisateur en tant qu'individu a une expérience personnelle très limitée. Il ne peut comprendre la complexité des affaires et des relations mutuelles que par l'observation et l'expérience externe. Il devient donc nécessaire d'analyser les états financiers sous une forme implicite de manière intelligible.

(iii) Les décisions ou conclusions fondées sur l'analyse et l'interprétation scientifiques sont relatives et faciles à lire et à comprendre par d'autres personnes.

(iv) Même pour vérifier et examiner la justesse et l'exactitude des décisions déjà prises sur la base de l'intuition, l'analyse et l'interprétation sont essentielles.

Techniques d'analyse et d'interprétation :

Les techniques d'analyse et d'interprétation les plus importantes sont:

1. Analyse du ratio

2. Analyse des flux de fonds

3. Analyse des flux de trésorerie.

1. Analyse du ratio:

Deux éléments individuels des états peuvent être comparés et la relation est exprimée sous forme de ratio. Les ratios sont calculés pour des éléments figurant dans le même état financier ou dans des états différents. Ces ratios sont comparés à ceux des années précédentes et à ceux d’autres sociétés afin de les rendre plus significatifs.

Un ratio est une expression mathématique simple. Le rapport peut être exprimé de différentes manières. C'est un nombre exprimé en termes d'un autre nombre. C'est une mesure statistique qui permet de mesurer la relation entre deux chiffres.

2. Analyse des flux de fonds:

L’analyse des flux de fonds a été la principale caractéristique de l’évolution de la théorie et de la pratique de la comptabilité. Les états financiers d'une entreprise ne fournissent que quelques informations sur les activités financières d'une entreprise de manière limitée. Le compte de résultat traite uniquement des opérations et le bilan montre les variations des actifs et des passifs.

En fait, ces états constituent essentiellement une analyse des aspects statiques des états financiers. Dans ce contexte, il est impératif d’étudier et d’analyser les mouvements de fonds dans les entreprises. Une telle étude ou analyse peut être entreprise en utilisant un autre outil d'analyse financière, appelé "État des sources et utilisations des fonds" ou simplement "État du fonds" ou "Analyse des flux de fonds".

Cette déclaration est aussi appelée par plusieurs autres noms et ils sont:

(a) Application de l'état des fonds.

b) État des sources et des demandes de financement.

c) État des fonds fournis et utilisés.

(d) Déclaration «Où et où est passé».

e) État des ressources fournies et utilisées.

f) Déclaration de mouvement du fonds.

(g) État des entrées et des sorties du fonds.

Le relevé de fonds est un nouvel apport de la science de la comptabilité, mais il est devenu l'outil d'analyse de l'analyse financière.

3. Analyse des flux de trésorerie:

L’état des flux de fonds n’indique pas le montant des entrées et des sorties de fonds. Lorsque nous parlons de trésorerie, nous nous référons aux liquidités ainsi qu'aux soldes bancaires de la société à la fin de la période comptable, tels qu'ils apparaissent dans le bilan de la société. La trésorerie est un actif courant comme les stocks et les comptes débiteurs. La trésorerie reflète sa position de liquidité.

Le terme cash peut être envisagé de deux manières. Au sens étroit, elle comprend les espèces réelles sous forme de billets, de pièces de monnaie et de traites bancaires détenus par une entreprise, ainsi que les dépôts pouvant être retirés à la demande de la société auprès de banques commerciales. Mais dans un sens plus large, cela inclut également ce que l’on appelle les «valeurs mobilières négociables», à savoir les valeurs qui peuvent être immédiatement vendues ou converties en espèces si nécessaire.

L’état des flux de trésorerie est un état des flux de trésorerie et le flux de trésorerie désigne les mouvements de trésorerie entrants et sortants d’une entreprise. Les entrées de trésorerie sont connues comme des sources de trésorerie et les sorties de trésorerie sont appelées utilisations de trésorerie. Cette déclaration décrit également les facteurs à l'origine de ces entrées et sorties de trésorerie.

Ainsi, l'état des flux de trésorerie est un état conçu pour mettre en évidence les causes qui entraînent des variations de la situation de trésorerie entre deux dates de bilan. Il prend pratiquement la nature et le caractère des encaissements et des décaissements bien que les informations de base utilisées dans la préparation de cet état diffèrent de celles utilisées pour l’enregistrement des encaissements et des décaissements.

Ceci est particulièrement utile pour la direction, les prêteurs, les investisseurs et autres. En ce qui concerne la gestion, il est utile de budgétiser les besoins de trésorerie.

 

Laissez Vos Commentaires