Loi de retour à l'échelle et ses types (avec diagramme)

La loi des rendements d'échelle explique la variation proportionnelle de la production par rapport à la variation proportionnelle des intrants.

En d’autres termes, la loi des rendements d’échelle stipule que, lorsqu’il y a un changement proportionnel dans les quantités d’entrées, le comportement de la sortie change également.

Le degré de variation de la production varie en fonction de la quantité d'intrants. Par exemple, une production peut changer dans une proportion importante, identique ou faible par rapport à une modification de la production.

Sur la base de ces possibilités, la loi sur le retour peut être classée en trois catégories:

je. Des rendements d'échelle croissants

ii. Des rendements d'échelle constants

iii. Diminution des rendements d'échelle

1. Rendements croissants à l’échelle :

Si la variation proportionnelle de la production d'une organisation est supérieure à la variation proportionnelle des intrants, la production est réputée refléter des rendements d'échelle croissants. Par exemple, pour produire un produit particulier, si la quantité d'intrants est doublée et que l'augmentation de la production est plus que doublée, on parle de rendements d'échelle croissants. En cas d’augmentation de l’échelle de production, le coût moyen par unité produite est inférieur. En effet, à ce stade, une organisation bénéficie d’importantes économies d’échelle.

La figure 13 montre les rendements d'échelle croissants:

Sur la figure 13, un mouvement de a à b indique que la quantité d’input est doublée. Maintenant, la combinaison des entrées a atteint 2K + 2L à partir de 1K + 1L. Cependant, la production est passée de 10 à 25 (augmentation de 150%), ce qui représente plus du double. De même, lorsque l'entrée passe de 2K-H2L à 3K + 3L, la sortie passe de 25 à 50 (augmentation de 100%), ce qui est supérieur au changement d'entrée. Cela montre des rendements d'échelle croissants.

Il existe un certain nombre de facteurs responsables de rendements d'échelle croissants.

Certains des facteurs sont les suivants:

je. Indivisibilité technique et managériale:

Cela implique que certains intrants, tels que les machines et les ressources humaines, utilisés pour le processus de production sont disponibles en un montant fixe. Ces intrants ne peuvent être divisés en fonction du niveau de production. Par exemple, une organisation ne peut pas utiliser la moitié de la turbine pour une production à petite échelle.

De même, l'organisation ne peut pas utiliser la moitié d'un responsable pour réaliser une production à petite échelle. En raison de cette indivisibilité technique et managériale, une organisation doit employer le minimum de machines et de gestionnaires, même lorsque le niveau de production est très inférieur à leur capacité de production. Par conséquent, quand il y a augmentation des intrants, il y a augmentation exponentielle du niveau de production.

ii. Spécialisation:

Cela implique qu'un degré élevé de spécialisation de l'homme et de la machinerie contribue à accroître l'échelle de production. L'utilisation de main-d'œuvre et de machines spécialisées contribue à accroître la productivité du travail et du capital par unité. Cela se traduit par des rendements d'échelle croissants.

iii. Concept de dimensions:

Fait référence à la relation entre les rendements d'échelle croissants et le concept de dimensions. Selon le concept de dimensions, si la longueur et la largeur d'une pièce augmentent, sa superficie est alors plus que doublée.

Par exemple, la longueur d'une pièce augmente de 15 à 30 et la largeur de 10 à 20. Cela signifie que la longueur et la largeur de la pièce sont doublées. Dans un tel cas, la surface de la pièce passe de 150 (15 * 10) à 600 (30 * 20), ce qui est plus que doublé.

2. Retour constant à l’échelle :

On dit que la production génère des rendements d'échelle constants lorsque la variation proportionnelle des intrants est égale à la variation proportionnelle de la production. Par exemple, lorsque les intrants sont doublés, alors que les extrants doivent également être doublés, on parle alors de rendements d'échelle constants.

La figure 14 montre les rendements d'échelle constants:

Sur la figure 14, quand il y a un mouvement de a à b, cela indique que l'entrée est doublée. Maintenant, lorsque la combinaison des entrées a atteint 2K + 2L à partir de IK + IL, la sortie est passée de 10 à 20.

De même, lorsque l'entrée passe de 2Kt2L à 3K + 3L, la sortie passe de 20 à 30, ce qui correspond au changement d'entrée. Cela montre des rendements d'échelle constants. A rendements de revient constants, les entrées sont divisibles et la fonction de production est homogène.

3. Diminution des rendements à l'échelle :

Les rendements d'échelle décroissants se réfèrent à une situation où le changement proportionnel de la production est inférieur au changement proportionnel des intrants. Par exemple, lorsque le capital et le travail sont doublés mais que la production générée est inférieure au double, les rendements d'échelle seraient qualifiés de rendements d'échelle décroissants.

La figure 15 montre les rendements d'échelle décroissants:

Dans la figure 15, lorsque la combinaison de main-d'œuvre et de capital se déplace d'un point a à un point b, cela indique que l'intrant est doublé. Au point a, la combinaison d’entrée est 1k + 1L et au point b, la combinaison devient 2K + 2L.

Cependant, la production est passée de 10 à 18, ce qui est inférieur au changement de la quantité d’entrée. De même, lorsque l'entrée passe de 2K + 2L à 3K + 3L, la sortie passe de 18 à 24, valeur inférieure à celle de l'entrée. Cela montre les rendements d'échelle décroissants.

Les rendements d'échelle décroissants sont dus aux déséconomies d'échelle, qui résultent de l'inefficacité de la gestion. Généralement, l’inefficacité de la gestion se manifeste dans les grandes organisations. Les ressources naturelles limitées sont une autre cause des rendements d'échelle décroissants. Par exemple, une organisation minière charbonnière peut augmenter le nombre d'usines minières, mais ne peut pas augmenter sa production en raison des réserves limitées de charbon.

 

Laissez Vos Commentaires