Conditions pour maximiser le revenu total (avec diagramme)

Dans cet article, nous discuterons des conditions pour maximiser le revenu total dans le secteur agricole.

Pour déterminer la combinaison de deux produits, fabriqués à l'aide de ressources données générant un revenu total maximal, nous utilisons la même procédure que celle adoptée pour réduire au minimum le coût total.

Ici, le but de l’agriculteur est de produire une combinaison de deux produits, par exemple, Y 1 et Y 2, ce qui l’amène à la ligne d’iso-recettes la plus élevée possible basée sur les prix donnés de ces deux produits. La combinaison requise de Y 1 et Y 2 en même temps doit être celle qui correspond à la courbe de possibilité de production donnée (basée sur les unités données d'une entrée, par exemple x 1 ).

Maximisation des bénéfices lorsque la courbe des possibilités de promotion est concave à l'origine:

Si nous supposons que la courbe des possibilités de production est concave à l'origine, cette condition sera évidemment remplie lorsque l'une des lignes iso-revenus est tangente à la courbe des possibilités de production donnée (concave à l'origine).

Le diagramme (Fig. 28) montre comment le point de revenu total maximum est atteint lorsque la courbe des possibilités de production et un ensemble de lignes iso-revenus sont donnés. Le diagramme a été établi en supposant que les deux produits Y 1 et Y 2 sont des produits concurrents. En d’autres termes, la courbe des possibilités de production indique un stade de production rationnelle.

Dans le diagramme, AB, CD et EF sont trois lignes iso-revenus basées sur les prix donnés des produits Y 1 et Y 2 EPS est la courbe des possibilités de production. La ligne d'iso-revenus AB coupe la courbe des possibilités de production aux points L et K. En d'autres termes, si l'agriculteur produit une combinaison de y 1 et de y 2 représentée par le point L ou le point K, il obtiendra le revenu total représenté par l'iso. ligne de revenu AB.

De toute évidence, ce n'est pas le revenu total maximum. Il peut obtenir un revenu total plus élevé s’il choisit judicieusement une autre combinaison de produits. Il atteindra le CD de la ligne de revenu iso-réalisable le plus élevé lorsqu'il produira une combinaison de deux produits représentés par le point P.

Avec la courbe des possibilités de production donnée, la ligne iso-revenu EF est hors de la portée de l'agriculteur. Le point P représente donc la combinaison optimale de deux produits. L'agriculteur produira des unités OM de Y 1 et On des unités de Y 2 et obtiendra le revenu total maximum.

La principale caractéristique du point P (comme il ressort clairement du diagramme) est qu’à ce stade, l’une des lignes iso-revenus est tangente à la courbe des possibilités de production donnée. En d’autres termes, la pente de la courbe des possibilités de production à ce stade est la même que la pente de la ligne iso-revenu.

Dans le cas de la Fig. 29 (a) et seulement Y 1 (montant OE) dans le cas de la Fig. 29 (b) s'il doit être sur la ligne iso-revenue la plus élevée (EF dans les deux cas). Si les pentes des lignes d’iso-recettes étaient différentes, l’équilibre aurait pu être trouvé aux autres extrêmes dans les deux cas.

Il est évident que les conditions de tangence, calculées plus tôt dans le cas où la courbe des possibilités de production était concave à l'origine, ne sont plus valides.

Dans le cas d'une courbe de possibilité de production en ligne droite, la ligne iso-revenu ne lui sera pas du tout tangente si la pente de la première est différente de la pente de la dernière. Et, dans le cas d'une courbe de possibilité de production, convexe à l'origine, la condition de tangence indique le revenu total minimum plutôt que le revenu total maximum (Voir le point G de la figure 29 (b).]

Maximisation des revenus en cas de produits complémentaires ou complémentaires:

Jusqu'à présent, nous avons examiné la manière dont la combinaison assurant le revenu total maximum est déterminée si les deux produits sont compétitifs (que la courbe des possibilités de production soit concave ou convexe à l'origine ou qu'elle soit une ligne droite). Nous allons maintenant examiner comment la combinaison optimale de production est déterminée lorsque les deux produits sont complémentaires ou complémentaires.

Nous discuterons de la détermination de l'équilibre pour les deux types de produits (pour la relation produit-produit) ensemble parce que la même analyse et les mêmes conclusions sont valables pour les deux types de produits.

Les diagrammes 30 (a) et 30 (b) suivants illustrent les conditions permettant de maximiser les recettes totales dans le cas de produits complémentaires et de produits complémentaires, respectivement. PQRS est le remède possible pour la production à la fois sur la figure 30 (b). Alors que la courbe des possibilités de production de la figure 30 (a) montre que les deux produits sont complémentaires, celle de la figure 30 (b) montre que les deux produits se complètent.

AB et CD sont deux lignes iso-revenu dans les deux chiffres, les chiffres indiquant que l'équilibre sera au point T, ce qui indique une combinaison de produits ON ou Y 1 et OM. Maintenant, le point T se situe dans ce segment de la courbe des possibilités de production où les produits Y 1 et Y 2 sont compétitifs.

Tout point qui tombera dans les segments PQ ou RS, c’est-à-dire où les deux produits sont complémentaires ou complémentaires, sera toujours sur la ligne iso-revenu inférieur (comme le montrent les points K ou L) quelle que soit la pente de l’iso-revenu ligne à condition qu’elle continue d’être négative et finie. Et il est indéniable que la pente de la ligne d’iso-recettes sera toujours négative et que les prix des deux produits sont non négatifs et non nuls.

Même, sinon, comme nous l’avons déjà indiqué, les segments PQ et RS de la courbe des possibilités de production (Fig. 30 (a) ou Fig.30 (b)) sont des segments indiquant une production irrationnelle et permettant de maximiser ses revenus totaux, un agriculteur doit passer outre de ce qui a déjà été dit, le segment de la production rationnelle dans une courbe de possibilité de production ne couvre que la partie de celle-ci où les deux produits sont compétitifs.

Maximisation des revenus en cas de produits joints:

La dernière catégorie de relation produit-produit à analyser est celle des produits communs. Les produits joints sont fabriqués dans des proportions fixes. Comme nous l'avons indiqué précédemment, cela signifie que la courbe des possibilités de production ne comprend qu'un seul point.

Dans le diagramme (Fig. 31) avec une entrée donnée, une combinaison de ON de Y 1 produit et OM de Y 2 peut être produite. Le point R indique cette combinaison. Comme il s'agit de produits joints, produits dans des proportions fixes, il existe une autre combinaison qui peut être produite avec le même intrant.

Il est évident que, que l'iso-revenu passant par le point R soit AB ou CD, sera la ligne iso-revenu la plus élevée de son ensemble (c'est-à-dire toutes les lignes iso-revenus basées sur les mêmes prix donnés) pouvant être atteinte avec la combinaison donnée des deux produits.

Bien entendu, il convient de noter que bien que maximum dans les deux cas, le total des revenus représentés par ces deux lignes d’iso-revenus peut être différent en montant. Tout dépendra des prix donnés des deux produits.

 

Laissez Vos Commentaires