Term Term Paper sur les banques centrales (pour les étudiants des écoles et des banques) | Bancaire

Voici une compilation de termes sur les «banques centrales» pour les classes 9, 10, 11 et 12. Trouvez des paragraphes, des articles à court et à long terme sur les «banques centrales» spécialement conçus pour les étudiants des écoles et des collèges.

Term Paper sur les banques centrales


Contenu du papier à terme :

  1. Document de travail sur l'introduction à la banque centrale
  2. Document de travail sur la définition de banque centrale
  3. Document de travail sur l'importance de la banque centrale
  4. Document de travail sur le besoin de banque centrale
  5. Document de travail sur les principes de la banque centrale
  6. Document de travail sur le développement des banques centrales
  7. Mémoire à terme sur la comparaison entre banque centrale et banque commerciale
  8. Document de travail sur les fonctions de la banque centrale
  9. Document à terme sur les objets de contrôle du crédit par les banques centrales
  10. Document de travail sur les méthodes de contrôle du crédit par les banques centrales


Term Paper # 1. Introduction à la banque centrale:

À son niveau le plus fondamental, une banque centrale est simplement une banque commune aux autres banques. Les petites banques rurales peuvent avoir chacune des comptes de dépôt dans une grande banque urbaine pour faciliter leurs transactions dans la ville. Selon ce critère, un système financier peut avoir plusieurs banques centrales. Plus prosaïquement, une banque centrale est généralement une banque agréée par le gouvernement qui a des obligations spécifiques liées à la performance de la macroéconomie.

En règle générale, un gouvernement central charge une banque centrale «officielle» de contrôler la masse monétaire afin de promouvoir la stabilité économique. Il peut également avoir d'autres tâches, telles qu'un certain pouvoir réglementaire sur le système financier, la gestion d'un système de compensation des chèques ou la prestation de services bancaires généraux au gouvernement central. La plupart des économies industrialisées ont une banque centrale. La Banque d'Angleterre, la Banque du Japon, la Bundesbank allemande et la Réserve fédérale américaine sont toutes des banques centrales.

La stabilité interne consiste à conserver le pouvoir d'achat de l'argent et à prévenir sa détérioration. Il doit maintenir le taux d'inflation dans des limites tolérables si sa réduction n'est pas tout à fait réalisable. La stabilité externe implique de maintenir un équilibre entre les exportations et les importations ou d'empêcher la dépréciation de la valeur en devises de la monnaie nationale. Outre le faible taux d'inflation, une banque centrale prendra en compte d'autres objectifs macro-économiques tels que la croissance économique et le chômage.

Le développement de l'économie d'un pays dépend dans une large mesure du système bancaire de ce pays et il existe une banque centrale ou une banque faîtière au sommet de ce système bancaire. Cette banque contrôle et réglemente les autres banques du pays. La banque centrale ou centrale d'un pays fait office d'ami, de philosophe et de guide pour les autres banques du pays.

Aujourd'hui, presque tous les pays leaders ont une banque centrale au sommet de son système bancaire. Il est appelé par différents noms dans différents pays. C'est ce qu'on appelle la Banque d'Angleterre en Angleterre, la Réserve Fédérale aux Etats-Unis, la Banque de France en France, la Banque de Russie en Russie et la Banque d'Allemagne du Reich en Allemagne. La banque faîtière de l’Inde est la «Reserve Bank of India», créée en 1935 sur recommandation de la commission Hilton Young.


Term Paper # 2. Définition de la banque centrale:

La banque centrale de tout pays dispose de pouvoirs économiques et financiers incomparables. Il a été défini en gardant ce point au centre.

Les définitions importantes de la banque centrale sont les suivantes:

(1) Selon Hawtray, «la banque centrale est la banque des banques car elle agit en tant que prêteur en dernier ressort des autres banques».

(2) Selon le professeur Kent, «il peut être défini comme une institution chargée de gérer l’expansion et la contraction du volume d’argent dans l’intérêt du bien-être général».

(3) Selon Kisch et Elkin, «une banque centrale est la banque dont le devoir essentiel est de maintenir la stabilité du standard monétaire».

(4) Selon Vera Smith, "La banque centrale est un système bancaire dans lequel une banque unique détient un monopole complet ou résiduel en matière d'émission de billets."

(5) Selon Samuelson, "une banque centrale est une banque que le gouvernement met en place pour gérer ses transactions, coordonner et contrôler les banques commerciales et, plus important encore, pour aider et contrôler les conditions de la nation, de la monnaie et du crédit".

Après avoir étudié les définitions ci-dessus de la Banque centrale, il apparaît clairement que celle-ci se distingue des autres banques.

À la lumière des définitions ci-dessus, sa définition appropriée peut être donnée comme suit:

"La banque centrale ou centrale est une organisation qui contrôle et réglemente le système monétaire, bancaire et de crédit du pays afin que le développement économique approprié du pays puisse aller dans la bonne direction."

En fait, la banque centrale est la banque des banques. Cela ne fonctionne pas dans le but de réaliser des profits. Sa propriété et son contrôle appartiennent au gouvernement.

Il règne sur le système bancaire du pays. Il remplit également la fonction de régulation du montant du crédit.


Term Paper # 3. Importance de la banque centrale :

Les banques centrales ont généralement la responsabilité d'aider à maintenir les modifications de la masse monétaire d'un pays raisonnables et liées à la situation économique du pays. Ils peuvent augmenter la masse monétaire en vendant des obligations d'État à des banques spécialement choisies. Ces banques ont augmenté leurs dépôts pour prêter de l'argent. Ils augmentent les prêts au public, aux autres banques, aux entreprises, etc. Lorsqu'une économie est en récession, les banques centrales peuvent injecter de l'argent dans l'économie pour stimuler la demande en réduisant les taux d'intérêt.

Lorsque l'inflation commence à trop peser dans la valeur de la monnaie locale, les banquiers centraux devraient commencer à réduire leur masse monétaire. Cela augmentera les taux d'intérêt. Cette augmentation des taux d’intérêt ralentira la hausse des prix. Si trop de devises sont retirées du marché, un pays peut subir une déflation. C'est quand les prix globaux sont en baisse. Les banquiers centraux doivent juger de ce qui se passe non seulement sur leurs marchés intérieurs, mais également sur les marchés internationaux, en particulier pour les pays très ouverts au commerce international et aux investissements, tant intérieurs qu’extérieurs.

Puisque les banques centrales jouent un rôle crucial dans la fixation des taux d’intérêt, elles doivent être suivies et étudiées par un trader fondamental (et même technique) du Forex. Les banques centrales veulent assurer la stabilité financière de leur monnaie (par exemple, lutter contre l'inflation) et maintenir la croissance économique globale de leur pays. Les banques centrales agissent de manière à atténuer les effets de l'inflation sur une économie. L'inflation fait référence à une hausse des prix qui entraîne une baisse du pouvoir d'achat d'une devise. L'inflation représente tout un panier de biens et de services, et pas seulement une augmentation du prix d'un article.

La surveillance des prix d’un panier donné est connue sous le nom d’indexation et constitue une méthode fiable de suivi des mouvements inflationnistes. Il est intéressant de noter que l’inflation peut également être compensée par la hausse des prix d’un élément crucial. Le taux d'intérêt plus élevé entraînera une appréciation de la monnaie aux yeux des investisseurs, tant nationaux qu'étrangers, qui bénéficieront d'un rendement plus élevé sur les actifs du pays. Si la devise s'apprécie maintenant par rapport aux autres devises, les traders du Forex y investiront pour pouvoir trader avec la tendance, envoyant encore plus d'argent vers cette économie.


Term Paper # 4. Need for Central Bank:

La Banque centrale a besoin de n'importe quel pays pour les raisons suivantes:

(1) Pour l’émission de billets de banque:

La Banque centrale a besoin du contrôle, de la réglementation et de l'uniformité de la monnaie de papier dans tout le pays. Avant la création de la banque centrale, les billets papier étaient émis par différentes banques. Donc, il n'y avait pas uniformité de papier-monnaie.

Au même moment, un excédent de papier-monnaie était émis en l’absence de contrôle et de réglementation appropriés. Par conséquent, il y avait une peur de l'inflation dans l'économie. Une banque centrale était donc nécessaire pour l’émission, la réglementation et le contrôle de la monnaie-papier.

(2) Pour le contrôle du crédit:

Le temps présent est l'ère du crédit. Les banques commerciales créent du crédit. Mais ils travaillent dans le but de réaliser des profits. Dans cette situation, on craint que si ces banques créent un excédent de crédit dans le but de générer davantage de profits, la crise se produira avant l’économie. Il existe un contrôle sur les banques commerciales dans le processus de contrôle du crédit par la banque centrale. Ainsi, la banque centrale a besoin de contrôler le crédit.

(3) Pour la mise en œuvre de la politique monétaire:

En tant que banquier du gouvernement, la Banque centrale assume la tâche de déterminer la politique monétaire. Donc, pour contrôler le système bancaire et l'économie, il faut une banque centrale afin que la politique monétaire puisse être mise en œuvre dans l'intérêt de la nation.

(4) Pour l'organisation et la régulation du système bancaire:

Pour la gestion systématique du système bancaire du pays, une banque réglementaire est nécessaire. La banque centrale s'acquitte de cette tâche conformément à son principe. Il est donc nécessaire de créer une banque centrale à cette fin.

(5) Pour fournir une assistance économique aux banques commerciales:

Lorsque les banques commerciales ne reçoivent pas de crédit d’ailleurs, elles l’obtiennent de la Banque centrale. Il est donc nécessaire qu'une banque centrale fournisse une assistance économique aux banques commerciales.


Term Paper # 5. Principes de la banque centrale:

La Banque centrale a ses principes.

Ce sont comme suit:

(1) L'attitude du bien-être national:

L'objectif premier de la banque centrale n'est pas de réaliser un profit. Par ailleurs, les banques commerciales ont l’intention de réaliser des profits.

(2) Stabilité monétaire et financière:

Un principe important de la banque centrale est d’apporter une stabilité monétaire et financière au système bancaire du pays. La banque centrale prend certaines mesures pour appliquer cette théorie.

(3) Exempt d'affect politique:

Il peut y avoir une mauvaise gestion dans le système bancaire du pays en raison de l'impact de la politique nationale sur la banque centrale. Il ne devrait donc y avoir d'influence d'aucun parti politique sur la banque centrale. Le gouvernement et la banque centrale devraient coopérer au développement de la nation.


Term Paper # 6. Développement des banques centrales:

La première banque centrale du monde est la Risk Bank of Sweden, qui a été fondée en 1668. Mais le véritable crédit du développement de la banque centrale revient à la Banque d'Angleterre fondée en 1694. Elle s'appelle la Mère des banques centrales. Au moment de sa création, elle avait pour tâche d'émettre des billets, mais peu à peu, elle s'est acquittée d'autres tâches importantes de la Banque centrale et est devenue la plus puissante banque du monde.

Après cela, les banques centrales ont été établies dans de nombreux pays du monde, à l'instar de la Banque de France en 1800 et de la Banque des Pays-Bas en 1814, de la Banque nationale du Danemark au Danemark en 1818 et de la Banque d'Espagne en Espagne. .en 1856, la Banque de Russie en Russie en 1860 et la Banque d'Allemagne du Reich en 1875 (maintenant la Deutsche Bundesbank) ont été créées.

De même, les banques centrales ont commencé à se mettre en place dans d'autres pays. Mais les banques centrales établies au 19ème siècle n'avaient pas de principe particulier. Ceux-ci ont principalement travaillé comme banquier du gouvernement et ont émis des billets de papier. Mais la banque centrale s'est vraiment développée au 20ème siècle. La Réserve fédérale américaine a été créée aux États-Unis en 1914. Il s’agit d’une fédération de 12 banques fédérales de réserve. La Reserve Bank of India a été créée en 1935 en tant que banque centrale indienne.


Term Paper # 7. Comparaison entre banque centrale et banque commerciale:

Nous pouvons trouver des similitudes et des différences dans la réalisation d’une étude comparative des activités de banque centrale et de banque commerciale.

Celles-ci sont décrites dans des colonnes distinctes:

Similitudes entre la banque centrale et la banque commerciale


Term Paper # 8. Fonctions de la banque centrale:

Ce qui suit sont les fonctions de la banque centrale selon MHD Coke:

(1) Monopole de note

La Banque centrale conserve le monopole de l’émission de billets. Son service d’émission délivre des billets et des pièces aux banques commerciales. Les pièces de monnaie sont forgées à la monnaie du gouvernement, mais elles sont émises par l'intermédiaire de la banque centrale. Avant la création de la banque centrale, l’émission de billets était confiée à des banques commerciales ou à l’État, mais toutes deux se sont révélées inefficaces. L’autorisation complète d’émettre des billets a été donnée à la Banque centrale après la création de celle-ci.

Les billets et les pièces de papier sont préparés en Inde aux endroits suivants:

Les billets sont uniformes si ceux-ci sont émis par la banque centrale. Cela facilite les échanges dans le pays. Comme la banque centrale conserve le patronage du gouvernement, les billets émis par celle-ci gagnent la confiance des gens. Le système monétaire est flexible en raison du monopole du système d'émission de billets. Cela signifie que son montant peut être modifié en fonction des besoins. La banque centrale peut contrôler le crédit en utilisant ce monopole et en même temps que la politique du gouvernement est suivie.

(2) banquier, agent et conseiller du gouvernement:

Dans chaque pays, la banque centrale exerce les fonctions de banquier, d'agent et de conseiller du gouvernement. En tant que banquier du gouvernement, il conserve des dépôts de non-intérêts du gouvernement central et des gouvernements des États. Il vend et achète les titres étrangers et les devises pour le compte du gouvernement et conserve également la réserve d'or du gouvernement.

En tant qu'agent du gouvernement, il consent un emprunt sur des titres d'État et des bons du Trésor d'une durée maximale de 90 jours. En tant que conseiller du gouvernement, il fait des suggestions appropriées au gouvernement en matière économique et financière. Le gouvernement détermine les politiques économiques importantes selon la suggestion de la Banque centrale.

(3) Dépositaire des réserves de trésorerie des banques commerciales:

Selon la législation bancaire, chaque banque commerciale est tenue de conserver une partie de ses dépôts auprès de la banque centrale. Dans les premiers jours, cela dépendait de la volonté des banques commerciales, mais il est maintenant devenu essentiel pour toutes les banques commerciales, conformément à la législation bancaire. Ainsi, la banque centrale sert de dépositaire des fonds des banques commerciales. Garder des réserves de trésorerie auprès de la banque centrale présente de nombreux avantages.

Certains exemples sont:

(i) La force économique du pays augmente en centralisant et ce fonds peut être utilisé de manière appropriée en temps de crise nationale.

(ii) Cela crée de l'élasticité sur le système de crédit.

(iii) En apportant un changement dans le ratio de réserve aux cas, la banque centrale peut contrôler la formation de crédit des banques commerciales.

(iv) La banque centrale peut fournir des fonds supplémentaires aux banques commerciales au moment de leur crise.

(v) La transaction mutuelle des banques commerciales devient facile grâce à la banque centrale.

(4) Chambre de compensation pour transfert et règlement:

La chambre de compensation est un tel système dans le système bancaire dans lequel la transaction mutuelle de plusieurs banques est effectuée en n'effectuant que les écritures nécessaires. La tâche de la chambre de compensation est un travail important de la banque centrale. La banque commerciale s’acquitte de cette tâche en conservant un certain fonds auprès de la banque centrale. Lorsqu'un client effectue un paiement par chèque, il n'est pas nécessaire que le destinataire du chèque obtienne un paiement en espèces de la banque concernée.

Il dépose ce chèque sur son compte dans une autre banque. La banque reçoit le chèque du déposant pour la collecte de la garantie par la banque concernée. Ainsi, l’ajustement du contrôle des différentes banques se fait dans la chambre de compensation. Comme il existe des comptes de banques commerciales à la banque centrale et qu’un certain montant y est déposé. Cela facilite les transactions entre les banques sans utilisation directe d’espèces.

(5) Contrôleur de crédit:

Une réglementation appropriée du crédit est essentielle pour stabiliser le niveau des prix dans le pays. La formation de crédit plus ou moins que le besoin est mauvaise pour l'économie. Il est donc essentiel que le montant du crédit soit maintenu dans les limites fixées. La banque centrale régule l'économie en créant un crédit adéquat et équilibré.

(6) Prêteur de dernier recours:

Lorsque les banques commerciales ne disposent pas de liquidités suffisantes pour faire face aux demandes de trésorerie des clients, elles demandent l'aide de la banque centrale. La banque centrale peut aider les banques commerciales de deux manières dans cette situation. Premièrement, grâce à l’escompte d’excellents effets de commerce, et deuxièmement, grâce à des emprunts sur les garanties de titres de première classe. Ainsi, la banque centrale est une source importante de liquidités en tant que prêteur de dernier recours.

(7) Dépositaire de la réserve de change:

Le gouvernement autorise la banque centrale à conserver de l'or et de la monnaie étrangère. La banque centrale effectue la tâche des transactions à l'étranger en tant que membre du Fonds monétaire international. En cas de fluctuation des taux de change, il vend et achète des devises.

Outre ces fonctions, l’espace de travail de la banque centrale est en cours d’extension. Dans les pays en développement en particulier, la banque centrale se voit confier davantage de responsabilités. Il prend des mesures pour l'expansion et la réglementation des banques commerciales afin de répondre aux besoins croissants de l'agriculture, des industries et du commerce.

Fonctions interdites à la banque centrale:

Certaines fonctions sont interdites pour la banque centrale.

Ce sont comme suit:

(i) Il ne peut créer aucune industrie et aucun commerce.

(ii) Il ne peut pas acheter d'actions d'une banque ou d'une société.

(iii) Il ne peut pas accorder de prêt sur la garantie d'actifs immobilisés.

(iv) Il ne peut pas donner de prêt sans garantie.

(v) Il ne peut pas donner d'intérêt sur les dépôts.

(vi) Il ne peut ni écrire des effets à terme, ni les accepter.

Contrôle du crédit par la banque centrale:

La banque centrale réglemente le crédit pour contrôler le processus d'inflation et de déflation. L'utilisation de la monnaie de crédit a beaucoup augmenté dans la période moderne. La banque centrale équilibre l’économie en développant ou en contractant la monnaie de crédit en fonction des besoins commerciaux du pays. Le professeur Shave a estimé que la tâche du contrôle du crédit était la fonction la plus importante de la banque centrale.


Term Paper # 9. Objets de contrôle du crédit par les banques centrales:

Les principaux objets du contrôle de crédit sont les suivants:

(1) Stabiliser le niveau de prix:

Un objectif important du contrôle du crédit est de stabiliser le niveau des prix. La fluctuation fréquente des prix a un effet défavorable sur l’économie. Si le montant du crédit dans un pays est inférieur aux besoins commerciaux du pays, le niveau des prix baisse. D'autre part, si le montant du crédit dépasse les besoins commerciaux, le niveau des prix augmentera. Le contrôle du crédit est donc essentiel pour stabiliser les prix.

(2) Stabiliser le niveau de change:

Les pays qui ont beaucoup de commerce extérieur ont beaucoup à faire pour stabiliser le niveau des changes car la variation du taux de change affecte grandement les importations et les exportations. Lorsque les prix sont bas, les exportations sont plus importantes que les importations. En conséquence, la demande en monnaie nationale augmente sur le marché étranger.

Cette augmentation du taux de change. Contrairement à cela, quand il y a une hausse des prix, il y a moins d'exportation et plus d'importations. En conséquence, il y a une augmentation de la devise étrangère et le taux de change de la devise nationale diminue.

(3) Pour protéger le flux d'or:

Lorsque le crédit bancaire se développe, les prix montent, ce qui entraîne une augmentation des importations et une diminution des exportations. Son mauvais effet est la création d’un système de balance des paiements négatif. Pour surmonter cette situation, il devient nécessaire d'exporter de l'or du pays. Ainsi, la banque centrale doit contrôler le crédit pour arrêter le flux d'or vers d'autres pays.

(4) Développement économique:

L’objectif du contrôle du crédit est également d’apporter au développement économique une stabilité. À l’époque moderne, les banques centrales de tous les pays en développement sont censées contribuer au développement économique.

(5) Pour contrôler le cycle économique:

Certains économistes ont estimé que la banque centrale avait également pour objectif de réguler les cycles du commerce. Dans les pays capitalistes en particulier, le cycle commercial est un phénomène normal, mais s’il n’est pas réglementé, ce n’est pas dans l’intérêt de la nation. Un des objectifs de la banque centrale est donc de réguler le cycle du commerce.


Term Paper # 10. Méthodes de contrôle du crédit par les banques centrales:

La Banque centrale adopte deux méthodes de contrôle du crédit:

je. Quantitatif, et

ii. Qualitatif.

Sous Mesure quantitative, mesure de l’évolution du taux bancaire, des opérations d’open market, de la régulation du coût et du montant du crédit en faisant varier le ratio de réserve variable et le ratio de liquidité. D'autre part, dans les mesures qualitatives, l'utilisation et la direction du crédit sont réglementées.

A. Contrôles de crédit quantitatifs:

Les dispositifs suivants sont adoptés pour le contrôle quantitatif ou numérique du crédit:

(1) taux d'escompte:

Taux bancaire s'entend du taux auquel la banque centrale accorde des crédits aux banques commerciales et actualise leurs effets de première classe. Certains pays accordent plus d'importance à l'actualisation des factures. Ce taux est appelé taux d'actualisation dans ces pays. La banque centrale réglemente le crédit en modifiant de temps à autre le taux d'escompte.

Relation entre le taux d'escompte et le taux du marché:

Il y a une différence entre le taux d'escompte et le taux du marché. Le taux du marché est le taux auquel les banques commerciales et autres institutions financières sont disposées à accorder des prêts. Dans les autres langues, le taux d'escompte est le taux d'actualisation de la banque centrale, tandis que le taux du marché est le taux d'actualisation des banques commerciales. Mais il existe une relation étroite entre le taux d'escompte et le taux du marché.

Lorsque le taux d'escompte augmente, le taux du marché augmente également et lorsque le taux d'escompte diminue, le taux du marché diminue également. Le taux d'escompte est généralement supérieur au taux du marché. La raison en est que la banque centrale est le prêteur du recours ultime pour les banques commerciales. Les banques commerciales ne demandent un prêt à la banque centrale que lorsqu'elles ne sont pas en mesure de l'obtenir ailleurs. Dans cette situation, la banque centrale leur demande un intérêt supérieur.

Objectif de la modification du taux d'escompte:

La banque centrale modifie le taux d'escompte de temps en temps.

Les objectifs de ces changements sont les suivants:

(i) Amélioration du taux de change:

Lorsque le taux de change est défavorable pour le pays, la banque centrale augmente le taux d'escompte pour le rendre positif pour le pays. Cela attire les capitaux étrangers vers ce pays. Par conséquent, la demande de monnaie nationale augmente et le taux de change devient favorable pour le pays.

(ii) Protection de la réserve d'or:

Lorsqu'une grande quantité d'or commence à sortir du pays, le taux d'escompte est augmenté afin de l'arrêter ou de réduire les exportations.

(iii) Contrôle de la spéculation:

Lorsque les affaires de spéculation augmentent dans le pays, il y a une perte économique. Les spéculateurs commencent à prendre des prêts en très grande quantité pour gérer leurs opérations. Pour répondre à cette demande de crédit, les banques commerciales exigent des prêts de la banque centrale. La banque centrale augmente le taux d'escompte pour vérifier l'activité de spéculation. Par conséquent, les spéculateurs doivent contracter des emprunts à taux d'intérêt élevé, ce qui décourage l'activité de spéculation.

iv) Flux de richesse sur le marché monétaire:

En cas de réduction du flux de richesse sur le marché monétaire, la banque centrale diminue le taux d'escompte. Cela a pour conséquence une expansion du crédit par les banques commerciales et un flux de richesse suffisant sur le marché monétaire.

v) Réduction de l'importation de capitaux étrangers:

L'importation de capital étranger n'est pas dans l'intérêt de la nation. Donc, si d'importants capitaux étrangers sont importés, la banque centrale réduit le taux d'escompte pour le décourager.

Effets de la variation du taux d'escompte:

Les effets importants de la variation du taux d'escompte sont les suivants:

a) Expansion et contraction du crédit:

Le taux d'escompte est augmenté ou diminué afin de réguler le montant du crédit. Comme cela a déjà été clarifié, si le crédit doit être étendu, le taux d'escompte est réduit et si le montant du crédit doit être contracté, le taux d'escompte est augmenté.

b) Effet sur le niveau de prix interne:

Le taux d'escompte affecte le niveau des prix et des salaires dans le pays. Si le taux d'escompte est abaissé, le crédit se développe. Par conséquent, il y a une promotion pour le commerce et les industries dans le pays parce que les commerçants obtiennent des prêts des banques à un taux d'intérêt inférieur. Cela réduit le niveau de prix interne. Au contraire, si le taux d'escompte est augmenté, le crédit se contracte. En conséquence, le commerce et les industries sont découragés et le niveau des prix et des salaires augmente.

c) Effet sur le flux de capitaux:

Les modifications du taux d'escompte ont également une incidence sur les flux de capitaux étrangers. Il existe une relation étroite entre le taux d'escompte et le taux d'intérêt. Le taux d'intérêt n'est pas affecté par la modification du taux d'escompte. Ainsi, lorsque le taux d'escompte augmente, les capitaux étrangers sont attirés vers le pays. Au contraire, lorsque le taux d'escompte est abaissé, il y a un flux de capitaux du pays vers les pays étrangers.

d) Effets des taux de change:

Une augmentation du taux d'escompte augmente les autres taux d'intérêt et le capital étranger entre dans le pays pour en tirer avantage. Cela rend la balance des paiements favorable et le taux de change devient également favorable.

Au contraire, une baisse du taux d'escompte diminue les autres taux d'intérêt. Cela contrôle les flux de capitaux étrangers dans le pays et, par conséquent, les capitaux nationaux sont dirigés vers les pays étrangers. En conséquence, la balance des paiements devient négative et le taux de change devient également défavorable.

Limites de la politique de taux d'escompte:

Il existe certaines limites au succès de la politique de taux d'escompte.

Ses principales limitations sont les suivantes:

(i) Pas de changement égal du taux d'intérêt:

La politique de taux d'escompte est considérée comme réussie dans la modification des autres taux d'intérêt. Mais ce n'est pas le cas en réalité. Ainsi, lorsque le marché monétaire du pays n'est pas organisé, la modification du taux d'escompte ne régit pas le crédit.

ii) La non-coopération des banques commerciales avec la Banque centrale:

Pour le succès du taux bancaire, il est essentiel que les banques commerciales coopèrent avec la banque centrale. Si la banque centrale augmente le taux d'escompte et que les banques commerciales commencent à contracter des emprunts auprès d'autres pays, ce sera un manque de coopération. Ce ne sera pas utile pour le succès de la politique de taux d'escompte.

(iii) Optimisme et pessimisme:

Lorsque les conditions commerciales sont bonnes dans le pays, même une augmentation du taux d'escompte ne réduit pas la demande de prêts des négociants, car ils sont optimistes. En revanche, même pendant la crise, même si le taux d'escompte est réduit et que les prêts sont disponibles à des taux d'intérêt bas, cela n'augmente pas la demande de prêts, car les commerçants sont pessimistes.

iv) Non-flexibilité de l'économie:

La flexibilité de l’économie est essentielle au succès du taux d'escompte. En cas de manque de flexibilité dans l'économie, la modification du taux d'escompte n'affecte pas les prix et les salaires. Cela mènera à l'échec de la politique de taux d'escompte.

(v) Le taux de variation du taux d'escompte:

La banque centrale modifie le taux d'escompte pour normaliser l'économie. Mais il est difficile d’imaginer à quel point le montant du crédit changerait en apportant un changement définitif du taux d'escompte. La banque centrale s'imagine alors et il n'est pas nécessaire que cette imagination se réalise toujours.

Sur la base de ces faits, les économistes estiment que la politique de taux d'intérêt des banques est un instrument faible.

(2) Opérations d'open market:

Les opérations d'open market constituent également un dispositif de contrôle du crédit. Cet instrument est en cours d'adoption pour le contrôle du crédit en raison du succès incomplet de la politique de taux d'escompte. L'utilisation d'opérations d'open market est faite dans deux sens.

Clarifier ces deux sens D. Coke a déclaré: «Au sens large, une opération d’open market peut être tenue pour couvrir l’achat ou la vente par la Banque centrale sur le marché de tout type de papier dans lequel il négocie des titres publics ou d’autres titres, mais au sens étroit, les opérations d'open market ne s'appliquent désormais qu'à l'achat ou à la vente de titres d'État, à la fois à long terme et à court terme ».

Ainsi, lorsque la banque centrale se rend compte qu'il existe une expansion du crédit à grande échelle sur le marché et qu'il est nécessaire de mettre un chèque, elle commence à vendre des titres publics aux banques commerciales. Cela provoque le flux d'argent du commercial vers la banque centrale et il y a un manque d'argent liquide avec la banque commerciale. Par conséquent, leur capacité à octroyer des prêts diminue et le solde du crédit est équilibré.

Au contraire, lorsque la banque centrale constate qu'il y a eu une contraction excessive du crédit sur le marché et qu'il est nécessaire de l'élargir, elle commence à acheter des titres publics. Ce faisant, l'argent liquide commence à circuler de la banque centrale vers les banques commerciales. Cela augmente la solidité de la trésorerie des banques commerciales et augmente le crédit.

Ainsi, par le biais d'opérations d'open market, la banque centrale influence la réserve de trésorerie des banques commerciales et, par conséquent, le crédit se développe ou se contracte.

Objectifs des opérations d'open market:

Les opérations d'open market sont adoptées pour répondre aux objectifs suivants:

(1) Éliminer le manque de monnaie sur le marché monétaire:

Parfois, le marché monétaire manque d'argent et cela influence négativement le commerce du pays. Dans cette situation, la banque centrale élimine ce manque de monnaie sur le marché monétaire en achetant les titres.

(2) Stabilisation des prix des titres publics:

Lorsque les prix des titres publics baissent sur le marché, il incombe à la banque centrale de les stabiliser ou de les augmenter. Dans cette situation, la banque centrale commence à acheter les titres publics. En conséquence, les prix de ces titres augmentent ou deviennent stables.

(3) Réussir la politique de taux d'escompte:

La politique de taux d'escompte ne permet pas à elle seule de contrôler le crédit. Ainsi, l'économie peut être équilibrée en adoptant l'opération de marché ouvert avec elle. Pour cela, la banque centrale prend note que si les banques commerciales ne baissent pas leurs taux d’intérêt malgré l’augmentation du taux d'escompte. Dans cette situation, il réduit leur force monétaire en vendant des titres.

(4) Conserver la foi du peuple:

Parfois, des rumeurs circulent parmi la population à propos des banques et les gens se précipitent pour retirer leurs dépôts. Cette situation est très dangereuse pour les banques. De nombreuses banques peuvent faire face à un échec dans cette situation. Lorsque la banque centrale constate cette situation, elle commence à acheter des titres à grande échelle. En conséquence, il y a un flux important de fonds vers les banques commerciales qui, avec l'aide de celles-ci, sont en mesure de payer les dettes à leurs clients et la confiance du public dans les banques est conservée.

(5) Vérification de l'importation et de l'exportation de l'or:

When there is export of gold from the country under the gold standard policy there is a decrease in the amount of money and credit. If the central bank sees that the fall in the price level is not in the interest of the nation, it purchases the securities and reduced the lacking of money and credit in the money market.

On the contrary when there is import of gold under the Gold standard policy the amount of money and credit increases in the market and there is a rise in the price level. If the central bank finds this rise in the price against the interest of the nation, it starts selling the securities. As a result the amount of credit and money contracts in the country. This balances the economy.

(6) Checking the Export of Capital:

The export of capital up to a certain limit is proper but on a large scale it is not in the interest of nation. When there is export of capital on a large scale, the central bank draws cash money towards itself by selling securities.

Limitation of Open Market Operations:

Some of the limitations of open market operations are mentioned below:

(1) Demand and Supply of Securities:

It is essential for the success of open market operations that there should be the presence of demand and supply of securities in the market. If there is no demand of securities in the money market there will be no purchaser of these even when the central bank sell these. Similarly, if there is no supply of securities in the market, there would be no purchaser even if the central bank proposes to buy these.

(2) There should be an Effect on Cash Reserve of Banks:

For the success of open market operations, it is essential that when the central bank sells securities, there should be dearth of cash reserves with the commercial banks and when it purchases securities, there should be a surplus of cash reserves. If it is not so, this may won't be very successful.

(3) The Loan Policy of Banks should is Unchangeable:

There should be no change in the loan policy of the banks for the success of this policy. If there are frequent changes in the loan policy, the policy of open market operations will not be successful.

(4) Development of Money Market:

It is essential for the success of open market operations that the money market should be developed and organised. By a developed and well organised money market, it is meant that there should be a close relationship between the central bank and other credit institutions and the bill market should be developed. But the money market is generally not so developed in the underdeveloped countries due to which the policy of open market operations does not become completely successful.

(5) Th e Central Bank should have Unlimited Power of Selling and Purchasing Securities:

For the success of the open market operation it is essential that the central bank should have sufficient securities for sale and it should have enough funds for purchasing securities. If the central bank wants to purchase securities in greater amount and there are no proper funds with it, there will be no success in this attempt. Consequently, there would be no expansion of credit in the money market.

(6) There should be Change in the Demand of Loans with the Change in Cash Reserve of Banks:

When there is expansion of credit by banks, it means there has been an increase in cash with the banks. In this situation when the demand of loans by customers increases, it will lead to the success of open market operations.

But in developing countries, the demands of loans generally don't depend on the funds of banks but it depends on the possibility of future profits. So, it is said that however the open market operations controls the expansions of credit but it can't get the economy recovered from the recession through the expansion of credit.

(3) Variable Reserve Ratio:

Variable Reserve Ratio is also a device of credit regulation. The first suggestion to adopt it had come from Prof. Keynes in his book “Treaties on Money” in 1930 and the Federal Reserve System of the USA adopted it in 1935.

As it has been cleared earlier also that the commercial banks have to keep a certain part of their deposits with Reserve Bank. It is determined by the central bank that what percent of the deposits of commercial banks should be with the central bank. The central bank makes change in this ratio from time to time. If the central bank realises that the credit formation is getting more than the requirement, it increases this ratio and there is a decline in the cash reserve.

On the contrary, if the central bank realises that the formation of credit is less that requirement, then it reduces this ratio of commercial banks. In other words it can be said that the greater will be the required reserve ratio; the lower will be the credit formation ability of banks. On the other hand, the lower will be required reserve ratio; the higher will be credit formation ability of banks. The central bank should use this policy carefully as it influences all commercial banks.

(4) Liquidity Ratio:

Liquidity ratio policy was invented dining World War II for credit regulation. According to this policy, every bank has to keep a certain part of their deposits in the form of cash and government securities. By doing this, the credit creation ability of banks reduces to a certain limit. This ratio is also changed from time to time.

B. Quantitative Credit Control:

Following devices are included this title:

I. Selective Credit Control:

Selective credit control regulates the cost and amount of credit.

This system has following forms in vogue:

(1) Difference in the Interest Rate or Rate of Discounting:

The central bank determines different discounting rates for different bills so that the amount of loans for certain sector can be regulated.

(2) Control on Obtaining Loans:

A certain limit is fixed for the sectors where the credit has to be restricted. It means that a ban is put on granting loans beyond a certain limit.

(3) Deposit before Import:

When the government wants to discourage it makes such a law that the importers have to deposit a certain percent of import sum with an authorised institutions while giving applications for the license for the import. No interest is paid on the deposited sum.

(4) Regulation of Consumer Credit:

Its main objective is to control the demand of consumer goods. In this the maximum payment period is determined in the installment system so that the consumer should repay their loans. This system is adopted with the objective of controlling the prices of commodities so that the consumer should purchase fewer goods and banks should give credit only up to a certain limit.

II. Credit Rationing:

Under this system of credit control, the central bank does the rationing of credit when it is not able to meet the credit demands of commercial banks completely as the lender of the last resort. It means it is fixed for every bank as to what part of the amount demanded by them would be granted as loans.

The central bank does the rationing of credit in following ways:

Some examples are:

je. Completely ending the facility of discounting the bills for any bank.

ii. Completely limiting the facility of discounting the bills for any banks.

iii. Limiting the loan obtaining capacity from the central bank for some banks.

iv. Determining the credit related quotas for various functions of bank.

This method of credit control is very effective, but the central bank has to face many difficulties in implementing this. So, for implementing it the central bank should make all predictions properly.

III. Moral Suasion:

Moral Suasion is that measure which the central bank adopts generally to request, persuade, suggest and counsel. According to it, the central bank studies the financial conditions of the commercial banks and gives them proper suggestions accordingly.

In this method, the central bank does not put any pressure on the commercial banks, but it suggest from time to time as to when the credit should be expanded and when to be contracted. The central bank can do so only when it gets co-operation from other banks and the money market of the country should be developed and well organised.

IV Propaganda:

The central bank uses propaganda as a device of credit regulation. Through these measures the central bank informs people about the assets and liabilities of commercial banks by publishing these in the form of weekly or monthly idea of the views of the central bank through these publications.

V. Direct Actions:

The central bank generally retains the right that it should face other banks to adopt its policies. If the commercial banks do not follow these policies, the direct action is taken against them. According to this action the facility of discounting of the bills of the faulty bank is stopped or any other action is taken. But in practical terms there is the feeling of dictatorship in this method. The commercial banks should strive that such situation should not come.

Conclusion:

Which device of credit control among these is more suitable and difficult to say? A device may be suitable for one country and some other device may be suitable for some other country. So, the central bank uses the proper device according to the economic condition. If there is the target of planned development of the country, generally qualitative credit control measures are adopted. Similarly, when there is a need of controlling inflation or deflation the quantitative credit control measures are adopted.


 

Laissez Vos Commentaires