Processus décisionnel managérial (5 étapes)

La prise de décision est cruciale pour gérer une entreprise qui fait face à un grand nombre de problèmes nécessitant des décisions.

Quel produit à fabriquer, quel prix facturer, quelle quantité de produit à fabriquer, quelles sont les dépenses publicitaires à réaliser pour promouvoir les ventes, quelles sont les dépenses de publicité, combien sont les dépenses d'investissement à engager qui font partie des problèmes qui nécessitent une décision être faite par les gestionnaires.

Les cinq étapes du processus décisionnel managérial sont expliquées ci-dessous:

1. Établissement de l'objectif:

La première étape du processus de prise de décision consiste à définir l'objectif de l'entreprise. L’objectif important d’une entreprise privée est de maximiser les profits. Cependant, une entreprise peut avoir d'autres objectifs, tels que la maximisation des ventes ou la croissance de l'entreprise.

Mais l’objectif d’une entreprise publique n’est normalement pas de maximiser les profits, mais de suivre le critère avantages-coûts. Selon ce critère, une entreprise publique devrait évaluer tous les coûts et avantages sociaux lorsqu'elle prend la décision de construire un aéroport, une centrale électrique, une aciérie, etc.

2. Définir le problème:

La deuxième étape du processus de prise de décision consiste à définir ou à identifier le problème. Définir la nature du problème est important car la prise de décision est après tout destinée à la résolution du problème. Par exemple, une entreprise textile cotonnière peut constater que ses bénéfices sont en baisse.

Il faut étudier quelles sont les causes du problème de la diminution des profits. Qu'il s'agisse d'une mauvaise politique de prix, de mauvaises relations entre le personnel et les entreprises ou de l'utilisation d'une technologie obsolète, le problème de la baisse des bénéfices est en cause. Une fois que la source ou la raison de la baisse des bénéfices a été trouvée, le problème a été identifié et défini.

3. Identification des solutions de rechange possibles (c.-à-d. Des plans d'action alternatifs):

Une fois le problème identifié, l'étape suivante consiste à rechercher des solutions alternatives au problème. Cela nécessitera de prendre en compte les variables qui ont un impact sur le problème. De cette manière, il faut établir une relation entre les variables et les problèmes.

À cet égard, différentes hypothèses peuvent être développées qui deviendront des pistes alternatives pour la solution du problème. Par exemple, dans le cas du problème mentionné ci-dessus, s’il est identifié que le problème de la baisse des profits doit être l’utilisation de machines technologiquement inefficaces et dépassées.

Les deux solutions possibles du problème sont:

(1) Mettre à jour et remplacer uniquement les anciennes machines.

(2) Construire entièrement une nouvelle usine équipée des dernières machines.

Le choix entre ces différentes solutions dépend de ce qui entraînera une augmentation plus importante des bénéfices.

4. Évaluation de plans d'action alternatifs:

La prochaine étape dans la prise de décision consiste à évaluer les autres plans d’action. Cela nécessite la collecte et l'analyse des données pertinentes. Certaines données seront disponibles au sein des différents départements de l'entreprise elle-même, d'autres peuvent être obtenues auprès de l'industrie et du gouvernement.

Les données et informations ainsi obtenues peuvent être utilisées pour évaluer le résultat ou les résultats attendus de chaque ligne de conduite possible. Des méthodes telles que l’analyse de régression, le calcul différentiel, la programmation linéaire et l’analyse coûts-avantages sont utilisées pour déterminer la trajectoire optimale. La solution optimale contribuera à la réalisation de l'objectif fixé par l'entreprise. Le plan d’action optimal sera effectivement choisi. On peut en outre noter que pour choisir une solution optimale au problème, un responsable travaille sous certaines contraintes.

Les contraintes peuvent être légales telles que les lois sur la pollution et l'élimination des déchets nocifs; ils peuvent être financiers (c.-à-d. ressources financières limitées) ils peuvent être liés à la disponibilité d'infrastructures physiques et de matières premières, et ils peuvent être de nature technologique, ce qui limite le rendement potentiel à produire par unité de temps. Le rôle crucial d’un chef d’entreprise est de déterminer le plan d’action optimal et il doit prendre une décision compte tenu de ces contraintes.

5. Mise en œuvre de la décision:

Une fois que les plans d'action alternatifs ont été évalués et que le plan d'action optimal a été sélectionné, l'étape finale consiste à mettre en œuvre la décision. La mise en œuvre de la décision nécessite une surveillance constante afin d’obtenir les résultats escomptés du plan d’action optimal. Ainsi, s'il est constaté que les résultats attendus ne sont pas attendus en raison d'une mauvaise mise en œuvre de la décision, des mesures correctives doivent alors être prises.

Toutefois, il convient de noter qu’une fois qu’un plan d’action est mis en œuvre pour atteindre l’objectif fixé, il peut être nécessaire de le modifier de temps à autre en fonction de l’évolution de la situation ou de l’environnement opérationnel de l’entreprise sur la base duquel les décisions ont été prises.

Les cinq étapes du processus de prise de décision sont illustrées à la Fig. 1.2.

 

Laissez Vos Commentaires