Avantages et inconvénients de la société coopérative

Tout ce que vous devez savoir sur les avantages et les inconvénients de la société coopérative.

Une forme d'organisation coopérative d'entreprise est différente des autres formes d'organisations. Il s'agit d'une association volontaire de personnes à fonds collectifs, organisées sur le principe démocratique de l'égalité, qui s'unissent pour répondre à leurs besoins par une action mutuelle et dont l'objectif est le service plutôt que le profit.

L’objectif premier de la création d’une coopérative est de protéger les couches économiquement les plus faibles de la société de l’oppression du segment puissant de la société, organisé économiquement.

Le principe de base d’une organisation coopérative est l’entraide, c’est-à-dire «chacun pour tous et tous pour chacun».

«C’est une association de faibles qui s’unissent pour répondre à un besoin économique commun et essaient de s’affranchir des faiblesses pour parvenir à une position de force grâce à l’organisation commerciale.

Certains des avantages d’une société coopérative sont: -

1. Facile à former 2. Adhésion ouverte 3. Gestion démocratique 4. Responsabilité limitée 5. Stabilité 6. Opérations économiques 7. Patronage gouvernemental

8. Faibles coûts de gestion 9. Coopération mutuelle 10. Aucune spéculation 11. Avantages économiques 12. Motif de service 13. Financement interne 14. Exemption d'impôt sur le revenu

15. Durabilité 16. Marchandises moins chères 17. Mécénat d'État 28. Suppression du médiateur 19. Égalité 20. Existence perpétuelle 21. Possibilités d'autonomie.

Certains des inconvénients d'une société coopérative sont les suivants: -

1. Capital limité 2. Gestion inefficace 3. Absence de motivation 4. Différences et factionnalisme entre les membres 5. Règles et règlements rigides 6. Manque de concurrence 7. Négoce en espèces 8. Manque de secret 9. Poids des gains personnels 10. Absence de Incentive et Initiative

11. Corruption 12. Considération limitée 13. Taux d'intérêt élevé 14. Intervention gouvernementale excessive 15. Différences d'opinion 16. Manque d'expertise 17. Contrôle de l'État 18. Manque de loyauté 19. Manque de compréhension du principe de la société coopérative 20. Manque Applicabilité universelle.


Avantages et inconvénients de la société coopérative

Avantages et inconvénients de la société coopérative - 12 points

Avantages:

La forme d'organisation coopérative offre les avantages suivants:

1. Facile à former - Une société coopérative est une association volontaire et peut être formée avec un minimum de dix membres adultes. Son enregistrement est très simple et peut se faire sans beaucoup de formalités légales.

2. Adhésion ouverte - L'adhésion à une organisation coopérative est ouverte à toutes les personnes ayant un intérêt commun. Une personne peut devenir membre à tout moment et à tout moment, et peut quitter la société en retournant ses actions, sans en affecter la continuité.

3. Gestion démocratique - Une société coopérative est gérée de manière démocratique. Il repose sur le principe "un homme, une voix". Tous les membres ont des droits égaux et peuvent avoir une voix dans sa gestion.

4. Responsabilité limitée - La responsabilité des membres d'une société coopérative est limitée à l'étendue du capital apporté par eux. Ils ne doivent pas assumer la responsabilité personnelle des dettes de la société.

5. Stabilité - Une société coopérative a une existence juridique distincte. Il n'est pas affecté par le décès, l'insolvabilité, la folie ou l'incapacité permanente de l'un de ses membres. Il a une vie assez stable et continue d'exister pendant une longue période.

6. Opérations économiques - Le fonctionnement d'une société coopérative est très économique en raison de l'élimination des intermédiaires et des services volontaires fournis par ses membres.

7. Mécénat gouvernemental - Le gouvernement offre toute sorte d'aide aux coopératives, notamment des prêts à taux réduit et des allégements fiscaux.

8. Faibles coûts de gestion - Une partie des dépenses de gestion est économisée par les services volontaires fournis par les membres. Ils s'intéressent activement au fonctionnement de la société. Ainsi, la société n’est pas obligée de dépenser des sommes importantes en personnel de direction.

9. Coopération mutuelle - Les sociétés coopératives promeuvent l'esprit de compréhension mutuelle, d'entraide et d'autonomie gouvernementale. Ils épargnent les couches les plus faibles de la société de l’exploitation par les riches. Le principe sous-jacent de la coopération est «l'entraide par l'entraide».

10. Pas de spéculation - Le partage est toujours ouvert aux nouveaux membres. Les actions de la société coopérative ne sont pas vendues à des taux supérieurs à leur valeur nominale. Par conséquent, il est exempt de maux de spéculation sur les valeurs des actions.

11. Avantages économiques - Les sociétés coopératives octroient des prêts à des fins productives et une aide financière aux agriculteurs et autres personnes à faible revenu.

12. Autres avantages - Les sociétés coopératives sont exemptées du paiement des droits d’enregistrement et des droits de timbre dans certains États. Ces sociétés ont priorité sur les autres créanciers pour ce qui est des créances des débiteurs et leurs actions ne peuvent être décrétées pour la réalisation de dettes.

Désavantages:

Par rapport aux avantages des coopératives, il convient également de noter les limitations et inconvénients suivants de cette forme d’organisation:

1. Capital limité - Les coopératives sont généralement désavantagées pour mobiliser des capitaux en raison du faible taux de rendement du capital investi par leurs membres.

2. Gestion inefficace - La gestion d'une société coopérative est généralement inefficace, car le comité de gestion est composé de personnes à temps partiel et inexpérimentées. Les cadres qualifiés ne sont pas attirés vers une coopérative en raison de sa capacité limitée à payer une rémunération adéquate.

3. Absence de motivation - Une société coopérative est créée pour un bénéfice mutuel et les intérêts des membres individuels ne sont pas pleinement satisfaits. Il n'y a pas de lien direct entre l'effort et la récompense. Les membres ne sont donc pas enclins à faire de leur mieux dans une société coopérative.

4. Différences et factionnalisme entre les membres - Une fois que l'enthousiasme initial pour l'idéal coopératif est épuisé, des différences et des conflits de groupe apparaissent entre les membres. Il devient ensuite difficile d'obtenir la pleine coopération des membres. Les motivations égoïstes des membres commencent à dominer et la motivation du service est parfois oubliée.

5. Règles et règlements rigides - Une réglementation et un contrôle excessifs du gouvernement sur les coopératives nuisent à leur fonctionnement. Par exemple, une société coopérative est tenue de faire vérifier ses comptes par les auditeurs du service des coopératives et de soumettre ses comptes régulièrement au registraire. Ces réglementations et contrôles peuvent nuire à la flexibilité des opérations et à l'efficacité de la gestion dans une société coopérative.

6. Manque de concurrence - Les coopératives ne font généralement pas face à une concurrence féroce. Les marchés pour leurs biens et services sont plus ou moins prêts et assurés. Il est donc possible que les efforts soient relâchés.

7. Trading Cash - Les membres des sociétés sont généralement issus de couches pauvres de la société. Ces personnes ont besoin de facilités de crédit. D'autre part, les commerçants privés étendent les facilités de crédit aux consommateurs. Bien que les sociétés vendent des biens à des prix inférieurs, mais l’absence de facilités de crédit les oblige à faire appel à des commerçants privés pour répondre à leurs besoins.

8. Manque de confidentialité - Les affaires d'une société coopérative sont discutées ouvertement lors des réunions des membres. Chaque membre est libre d'inspecter les livres et registres de la société. Il devient donc difficile de garder les secrets des affaires.

9. Pondération des gains personnels - La coopération mutuelle s'érode au fil du temps et les membres commencent à pondérer leurs gains personnels.

10. Manque d’incitation et d’initiative - Dans une société coopérative, tout le monde est propriétaire de la société et, avec le temps, elle perd toute vie en raison d’un manque d’incitation et d’initiative, car tout le monde est propriétaire, mais les affaires n’appartiennent pas à la société. à l'un d'entre eux.

11. Corruption - C’est le pire démérite dont souffrent les sociétés coopératives, c’est le principal obstacle au développement et à la croissance des entreprises.

Autres inconvénients:

a) le groupisme dans la gestion,

(b) opérations inflexibles,

(c) Absence de motivation.


Avantages et inconvénients de la société coopérative (avec notes)

Avantages d'une société coopérative :

Les avantages d’une société coopérative ont été identifiés comme suit:

1. Facile à former:

Former une société coopérative est une évidence. Au moins 10 adultes sont nécessaires pour former une société coopérative. Les fonds et le temps nécessaires sont minimes pour que la société soit enregistrée. Les formalités légales sont au strict minimum.

2. Pas de restriction d'adhésion:

L'adhésion à la société coopérative est ouverte à tous et les membres peuvent quitter l'organisation de leur plein gré. Aucune discrimination n'est faite sur la base du sexe, de la caste, de la religion et de l'association politique. Les actions d'une société coopérative sont tellement abordables que même les groupes à faibles revenus peuvent les acheter.

3. Responsabilité limitée:

La responsabilité des membres est limitée à l’étendue du capital qu’ils ont apporté. Par conséquent, non seulement les membres sont libérés de la crainte d'être attachés à leur propriété privée, au cas où la société subirait des pertes financières; la part de risque de chaque membre est également connue à l'avance.

4. Motif du service:

Les sociétés coopératives sont destinées à servir leurs membres. Contrairement aux autres organisations professionnelles, elles ne sont pas axées sur le profit. Ils visent à fournir des biens et des services plus fins à des taux raisonnables. De plus, les sociétés coopératives apportent une aide financière à leurs membres lors d’une concession. Ils empêchent la concentration du pouvoir économique et de la richesse entre quelques mains. Ils sont également un terrain fertile pour la coopération mutuelle, la fraternité, les valeurs morales, le service et de nombreuses autres vertus.

5. Gestion démocratique:

Dans une société coopérative, les représentants sont élus sur la base de "un membre, une voix". Par conséquent, la gestion est totalement démocratique. Chaque membre a le droit de voter ou de voter sans distinction, quel que soit le capital qu’il a apporté.

6. Faible coût d’exploitation:

Les dépenses opérationnelles ou administratives des sociétés coopératives sont faibles car les membres n'offrent leurs services en échange de rien. Les créances irrécouvrables ne génèrent aucune perte, car les biens et services sont vendus au comptant. De plus, il n’ya pas besoin de publicité massive pour promouvoir le stock. L’absence d’intermédiaire est un autre facteur qui régit les dépenses inutiles.

7. Financement interne:

Les sociétés coopératives transfèrent chaque année une partie de leurs bénéfices à la réserve générale. Le dividende aux actionnaires sur les bénéfices ne peut dépasser 10%. Par conséquent, les «bénéfices non distribués» sont réinvestis dans la société afin de diversifier ses activités.

8. Exemption d'impôt sur le revenu:

Les sociétés coopératives ont le privilège de ne payer aucun impôt au gouvernement sur leurs revenus. Ils sont également dispensés du droit de timbre et des frais d’enregistrement.

9. Durabilité:

Après s'être enregistrée, une société coopérative devient une entité juridique distincte. Le décès ou la faillite des membres n’a pas d’effet sur son fonctionnement. Pour cette raison, c'est une entreprise durable.

10. Marchandises moins chères:

Les sociétés coopératives achètent directement des produits auprès de grossistes et de producteurs. Ainsi, ils sont en mesure de se procurer des biens à un taux inférieur.

11. Patronage de l'Etat:

Les sociétés coopératives ont pour objectif de servir et de renforcer les couches les plus faibles de la société. Par conséquent, le gouvernement les aide en leur proposant des prêts à des conditions simples. Ils offrent également des subventions et des subventions spéciales aux sociétés coopératives.

Inconvénients d'une société coopérative :

Les inconvénients d'une société coopérative ont été définis ci-dessous:

1. Ressources limitées:

La solidité financière des sociétés coopératives est faible en raison de l’offre limitée de capital. La cotisation est moindre car la plupart des membres appartiennent à des groupes de revenus moyens et faibles. La valeur nominale des actions est également très nominale. En outre, la capacité de financement auprès des banques coopératives d’État est également limitée. Ainsi, les sociétés coopératives sont incapables de se développer en raison du manque de fonds.

2. Management Incapable:

Le conseil d'administration d'une société coopérative est élu par les membres. Ces membres peuvent ne pas posséder les qualifications et les compétences nécessaires pour gérer efficacement une entreprise. Cela peut s'avérer être un inconvénient majeur pour le succès de la société coopérative.

3. Manque de motivation:

Les membres honoraires de la société peuvent ne pas être enthousiastes à l'idée de s'acquitter de leurs tâches car ils ne sont pas ou peu incités à travailler dur. En raison de l’absence de lien entre les efforts et les récompenses matérielles, les membres risquent de ne pas être prêts à servir l’organisation au mieux de leurs capacités. Les résultats de tels négatifs sont inévitables dans le fonctionnement de la société coopérative.

4. Pratiques commerciales rigides:

Les sociétés coopératives suivent les modes de vente conventionnels. Ils ne peuvent pas adopter les méthodes de vente du nouvel âge telles que la vente à crédit, la livraison à domicile, la vente au rabais, etc. Par conséquent, leurs techniques commerciales rigides ne leur permettent pas de concurrencer les établissements commerciaux privés.

5. Considération limitée:

Les sociétés coopératives sont établies dans le but de servir leurs membres. Les bénéfices réalisés par eux sont très faibles. En conséquence, le faible retour sur investissement est un facteur qui dissuade les personnes de devenir membres de ces entreprises.

6. Taux d'intérêt élevé:

Les sociétés coopératives bénéficient du privilège des options de crédit des banques. Pourtant, le taux d’intérêt élevé détruit une grande partie de leurs revenus. Ainsi, ils ne peuvent pas économiser beaucoup, car une grande partie de leurs revenus est consacrée au paiement de l’intérêt élevé et du montant en principal aux institutions financières.

7. Manque de secret:

Les affaires d'une société coopérative sont discutées ouvertement lors de réunions. Les membres peuvent vérifier indépendamment les livres et les registres. En raison du manque de secret dans les affaires, plusieurs failles sont créées au sein de l’organisation.

8. Intervention gouvernementale indue:

Les activités quotidiennes d’une société coopérative sont soumises aux règles et réglementations gouvernementales. La tenue de livres, la vérification et l'inspection régulières des comptes par les représentants du gouvernement sont des aspects obligatoires de l'organisation. Les rapports doivent être soumis au registraire. Toutes ces formalités légales prennent beaucoup de temps et empêchent par conséquent l'efficacité.

9. Conflit entre membres:

Les membres de la société coopérative viennent de différents horizons. Souvent, leurs points de vue sur des questions importantes peuvent différer les uns des autres, ce qui entraîne un ressentiment et un désaccord profond entre eux. Certains membres ambitieux veulent également contrôler les fonctions de l'organisation. Aveuglé par la société, paralysant ainsi son efficacité.

10. Inconvénients divers:

Outre les inconvénients mentionnés ci-dessus, une société coopérative doit supporter les problèmes suivants:

(i) Les membres peuvent utiliser les fonds à des fins égoïstes.

(ii) Groupisme, favoritisme et castéisme dans la gestion.

(iii) Maintenance erronée des livres.

(iv) Obstacles créés en raison de la mentalité conservatrice et illettrée des membres.


Avantages et inconvénients d'une société coopérative: 5 points

Avantages d'une société coopérative :

(i) Égalité de statut de vote - Le principe «un homme, une voix» régit la société coopérative. Quel que soit le montant de l’apport en capital d’un membre, chaque membre a le même droit de vote.

(ii) Responsabilité limitée - La responsabilité des membres est limitée à l'ampleur de leur apport en capital. Les avoirs personnels des membres ne peuvent donc pas être utilisés pour rembourser des dettes commerciales.

(iii) Existence stable - L'existence d'une société coopérative n'est pas affectée par la mort, la faillite ou la démence des membres. Une société, par conséquent, fonctionne sans être affectée par un changement dans la composition de ses membres.

(iv) Économie des opérations - La société coopérative est généralement gérée par les membres eux-mêmes sur une base honorifique. L'accent est mis sur l'élimination des intermédiaires, ce qui contribue à réduire les coûts. Les clients ou les producteurs eux-mêmes sont membres de la société, ce qui réduit également le risque de mauvaises créances.

(v) Soutien du gouvernement - Comme il est basé sur un modèle démocratique, la société coopérative bénéficie du soutien du gouvernement sous la forme de taxes, de subventions et de taux d’intérêt peu élevés sur les emprunts.

(vi) Facilité de formation - La société coopérative peut être créée avec un minimum de dix membres. L'enregistrement est simple et implique quelques formalités légales. Sa formation est régie par les dispositions de la loi de 1912 sur les sociétés coopératives.

Inconvénients d'une société coopérative :

(i) Ressources limitées - Une société coopérative est confrontée à une pénurie de ressources car elle est gérée par ses membres, qui disposent de moyens limités. Le faible taux de dividende offert sur les investissements constitue également un obstacle pour attirer des membres ou davantage de capital de leurs membres.

(ii) Inefficacité de la gestion - Les sociétés coopératives sont incapables d'attirer et d'employer des gestionnaires experts en raison de leur incapacité à leur payer des salaires élevés. Les membres qui offrent des services honorifiques sur une base volontaire ne sont généralement pas équipés de manière professionnelle pour gérer efficacement les fonctions de gestion.

(iii) Manque de secret - Les affaires de la société coopérative sont discutées ouvertement lors des réunions des membres et leurs comptes sont publiés. Il est donc difficile de garder le secret sur les opérations d’une société coopérative.

(iv) Contrôle gouvernemental - Les sociétés coopératives doivent se conformer à plusieurs règles et réglementations relatives à la vérification des comptes, à la soumission des comptes, etc.

(v) Différences d'opinion - Il y a souvent des querelles internes en raison de divergences d'opinions et du manque de coopération entre les membres. Cela conduit à des difficultés dans la prise de décision. Certains membres tentent de privilégier les intérêts personnels au détriment de l’aide sociale.


Avantages et inconvénients de la société coopérative - expliqué!

Mérite:

1. Facilité de formation - Dix personnes peuvent se réunir et former une société coopérative. Les procédures légales d'enregistrement sont très simples. Il n'y a pas de complexité comme dans le cas d'une société par actions.

2. Economical - L'enregistrement d'une société coopérative est exempté des frais d'enregistrement. Les droits de timbre ne doivent pas non plus être payés. Par conséquent, même les personnes disposant de moyens très limités peuvent également créer une société coopérative.

3. Gestion démocratique - Les affaires de la société coopérative sont gérées par un conseil d'administration dûment élu par les membres. Les membres élus peuvent également être démis de leurs fonctions. Ainsi, il n'y a pas une seule personne ayant le contrôle complet de la gestion.

4. Égalité - Tous les membres sont égaux les uns des autres. Chaque membre n’a qu’une voix, quelle que soit sa participation. Ainsi, toutes les opinions sont dûment pondérées et un segment n’est pas autorisé à dominer.

5. Responsabilité limitée - La responsabilité du membre est limitée à la contribution totale qu'il a versée au capital de la société coopérative. La propriété privée des membres n'est pas affectée.

6. Élimination de Middleman - Une société coopérative entreprend des activités qui mettent les membres en contact direct avec les clients. Les intermédiaires sont éliminés, mais les producteurs et les consommateurs en tirent profit.

7. Existence perpétuelle - Une société coopérative est une entité juridique indépendante. Il a une existence perpétuelle et n'est pas affecté par le décès, l'insolvabilité, etc., ce qui peut avoir entraîné la fermeture de l'entreprise.

8. Assistance de l'État - Les sociétés coopératives sont encouragées par les gouvernements en raison des divers objectifs atteints. Les subventions de l’État sont l’une des principales sources de financement des sociétés coopératives. Cela garantit une meilleure santé financière de la coopérative et de meilleures chances de croissance.

9. Privilèges - Les sociétés coopératives bénéficient d'une exemption du paiement de l'impôt sur le revenu, des droits de timbre, des frais d'enregistrement, etc. Le financement est mis à disposition à des taux d'intérêt avantageux.

10. Finances internes - La loi sur les sociétés coopératives limite le montant de la division pouvant être déclaré par la société à 6, 25% du capital. Les «bénéfices non distribués» ou «bénéfices non répartis» sont réinvestis pour la croissance future de la société.

11. Motif de service - Les sociétés coopératives sont guidées par le motif de service plutôt que par le but lucratif. Ils ne sont pas de nature concurrentielle et ne cherchent pas à maximiser leurs profits au détriment des autres. Le but de la société est un bénéfice mutuel.

12. Économie en fonctionnement - Les sociétés coopératives dépensent peu en dépenses telles que les frais d'établissement, les annonces, etc. La direction et les employés offrent également leurs services à un coût symbolique. Ainsi, une coopérative est en mesure de proposer ses produits à un prix inférieur en raison de son prix inférieur en raison de la réduction des frais de fonctionnement.

13. Liberté personnelle et justice sociale - La société coopérative est une organisation volontaire qui peut s'épanouir dans les systèmes économiques capitalistes et communistes. Cela permet non seulement aux membres de la société de gagner plus, mais également à la société. Il garantit à la fois la liberté personnelle et la justice sociale.

14. Présente contribution de la richesse - Les bénéfices d'une société coopérative sont répartis sur la base des transactions individuelles des membres avec la société. Cela reconnaît la valeur de la justice économique et présente la concentration de la richesse entre quelques mains.

15. Présente la spéculation - Les membres de la société sont toujours ouverts. Toute personne peut devenir membre ou cesser d’être membre à tout moment. Les actions appartenant aux membres ne sont pas négociables sur le marché, elle est donc à l'abri des maux de la spéculation.

16. Possibilités pour l'autonomie gouvernementale - Les coopératives offrent la possibilité aux travailleurs autonomes, aux consommateurs, aux agriculteurs, etc. de recevoir une formation dans ces sociétés dans différents domaines d'activité.

17. Vertus sociales - La société coopérative encourage chez ses membres les vertus d'autonomie, d'entraide, d'honnêteté et de discipline parmi ses membres.

18. Prestations sociales - Les sociétés coopératives inculquent un sentiment de fraternité parmi les membres. Il y a une meilleure compréhension des points de vue des autres, ce qui réduit les frictions sociales.

Limites:

1. Limitation du capital - Les sociétés coopératives sont principalement créées par des personnes disposant de moyens limités. De plus, le capital ne rapporte qu'un faible taux de rendement. Par conséquent, il n’ya aucune incitation à contribuer au capital. Ainsi, le capital total de la société risque d’être beaucoup moins important, malgré le fait qu’il compte un grand nombre de membres.

2. Engagement de la direction - Les membres élisent leurs représentants pour gérer les affaires de la société. Normalement, beaucoup de membres auront une chance de participer à la gestion. Les personnes élues peuvent aussi ne pas vouloir continuer longtemps, la rémunération n’étant que honorifique. Ainsi, la direction pourrait être faible, instable et peu engagée.

3. Manque d'expertise - Compte tenu des ressources limitées et de la petite taille des opérations, les coopératives ne peuvent pas se permettre de faire appel aux services d'experts. Le personnel est en grande partie inefficace et ignore les principes de base des sociétés coopératives.

4. Contrôle de l'État - Les opérations des coopératives sont en grande partie contrôlées par l'État, en raison du montant des fonds fournis par le gouvernement à la société. Les membres ne peuvent pratiquement rien faire sans consulter le gouvernement. Cela détruit la flexibilité, entrave la croissance de l'entreprise.

5. Manque de loyauté - Le gros des transactions d'une coopérative est avec ses membres. Le succès de la coopérative dépend de la loyauté de ses membres envers la coopérative. Par exemple, les agriculteurs du Gujarat sont extrêmement fidèles à leur coopérative, ce qui a permis le succès de «Amul». Toutefois, dans l’Andhra Pradesh, la marque de lait et de produits laitiers «Vijaya» n’a pas autant de succès, car de nombreux agriculteurs se sont tournés vers les entreprises privées.

6. Pas de secret - Les membres d'une coopérative sont toujours dans un état où de nouveaux membres continuent de s'affilier, alors que les anciens membres peuvent se retirer. Puisque les affaires de la société doivent être connues de tous les membres, il n’ya pas de secret des affaires. Cela se traduit par un abandon d'avantage concurrentiel.

7. Différence d'opinion - Les coopératives accordent un poids égal à l'opinion de tous ses membres. En cas de divergence d'opinion grave entre deux groupes, il devient difficile de résoudre le problème. La friction qui en résulte peut aussi avoir des répercussions sur d’autres problèmes.

8. Trading Cash - Les sociétés coopératives traitent avec leurs membres, qui sont pour la plupart des personnes aux moyens limités. Ils ont besoin de facilités de crédit. En insistant uniquement sur les transactions en espèces, les coopératives perdent une part non négligeable du marché.

9. Manque de compréhension du principe des sociétés coopératives - De nombreux membres d'une société rejoignent la société sous la pression de leurs pairs ou sur les conseils des dirigeants locaux, sans comprendre pleinement les principes sur lesquels la société a été fondée. Étant donné que leurs membres ont une voix égale sur toute question, ils sont susceptibles de créer de la confusion et des problèmes pour les autres membres.

10. Manque de confiance du public - La performance des sociétés coopératives dans de nombreuses régions du monde n'inspire pas confiance. L'optimisme initial de l'effort collectif pour un gain mutuel est remis en question. Une plus grande proportion des membres de ces sociétés se désiste de ces arrangements.

11. Absence d'applicabilité universelle - Une forme de société coopérative ne peut être appliquée dans toutes les circonstances. Ils sont particulièrement inappropriés pour les grandes industries.

12. Autres problèmes - L’inefficacité, l’ignorance des principes de coopération, le détournement de fonds, la recherche de biens à l’intérieur de la section et la propagande politique ont entraîné des pertes récurrentes et une relative inefficacité dans l’étude coopérative.


Avantages et inconvénients d'une société coopérative: 6 points

Avantages d'une société coopérative:

Les différents avantages d'une forme d'organisation de société coopérative sont décrits ci-dessous:

1. Égalité en matière de vote - Une société coopérative est constituée sur le principe «un homme, une voix». Tous les membres bénéficient du même droit de vote, quel que soit le capital investi.

2. Responsabilité limitée - La responsabilité des membres de la société coopérative est limitée à l'étendue du capital investi par eux. Les actifs personnels des membres ne peuvent pas être utilisés pour régler les réclamations de l'entreprise contre des étrangers.

3. Existence stable - Il s'agit d'une forme stable d'organisation d'entreprise. L'existence d'une société coopérative n'est pas affectée par le décès, l'insolvabilité ou la démence de ses membres.

4. Économie d'exploitation - Les opérations d'une société coopérative sont de nature économique. Cela est dû à plusieurs facteurs tels que les membres peuvent travailler sur une base honoraire, l'élimination des intermédiaires, etc.

5. Soutien du gouvernement - Une société coopérative cherche à œuvrer pour le bien-être social et à suivre un modèle démocratique. Elle reçoit un soutien constant du gouvernement sous la forme d’impôts, de subventions, de taux d’emprunt sur intérêts peu élevés, etc.

6. Facilité de formation - Une société coopérative naît d'une simple procédure d'enregistrement régie par la loi de 1912 sur les sociétés coopératives. Un minimum de dix personnes est requis pour créer une société coopérative.

Inconvénients d’une société coopérative :

Une forme de société coopérative présente certaines limitations, décrites ci-dessous:

1. Ressources limitées - La société coopérative souffre généralement du manque de ressources, bien que chacun des dix membres fondateurs de la société coopérative investisse dans des capitaux. La propension à investir des capitaux importants peut ne pas exister parmi les membres car le taux de retour sur investissement est faible.

2. Absence de secret - Comme l’entreprise est régie par les règlements de la Loi sur les sociétés coopératives, il est difficile de maintenir le secret dans ses opérations. De plus, toutes les questions connexes sont discutées ouvertement lors des réunions.

3. Contrôle gouvernemental - Les sociétés coopératives bénéficient d'un soutien constant du gouvernement par le biais de subventions. Par conséquent, ils sont soumis au contrôle gouvernemental sous la forme du respect de diverses règles et réglementations relatives à la soumission et à la vérification des comptes.

4. Inefficacité de la gestion - Les membres de la société coopérative ne sont généralement ni qualifiés du point de vue professionnel, ni l'entreprise ne peut se permettre d'engager des professionnels rémunérés à un salaire élevé. En conséquence, la gestion de telles formes d’organisation peut ne pas être très efficace.

5. Différence d'opinion - Parfois, les conflits entre les membres sur différentes questions peuvent avoir un effet défavorable sur le fonctionnement de l'entreprise. De plus, certains membres peuvent avoir tendance à propager leurs intérêts personnels au détriment du bien commun.


Avantages et inconvénients de la société coopérative: 5 points

Mérites d'une société coopérative :

1. Facilité de formation:

Seules dix personnes adultes ayant des intérêts communs sont tenues de former une société coopérative. La procédure d'enregistrement est très simple et implique très peu de formalités légales. Il est régi par les dispositions de la loi sur les sociétés coopératives de 1912 ou de toute loi sur les coopératives d'État qui sont très simples à comprendre.

2. Gestion démocratique:

Le principe «un membre, une voix» est appliqué quel que soit le nombre d'actions détenues par un membre.

3. Responsabilité limitée:

La responsabilité des membres d’une société coopérative est limitée à l’ampleur du capital-actions qu’ils apportent. Les biens personnels du membre ne peuvent pas être utilisés pour rembourser le passif de l'entreprise.

4. existence continue:

La mort, la folie et la faillite de l'un de ses membres n'affectent pas le fonctionnement d'une société coopérative. Il jouit d'une existence stable. En effet, il dispose d'une entité juridique distincte indépendante de ses membres.

5. Fonctionnement économique:

Le but est l'élimination de l'intermédiaire. Cela aide à réduire les coûts. De plus, les membres offrent souvent des services honorifiques à la société. Les membres sont soit des clients, soit des producteurs, soit les deux, ce qui réduit également le risque de mauvaises créances. Ainsi, son fonctionnement est très économique.

6. Soutien gouvernemental:

Le gouvernement fournit toutes sortes d’aide aux sociétés coopératives sous forme d’allégement fiscal et de subventions. Il leur offre des prêts à faible taux d’intérêt.

7. Social Uplift:

Ces organisations coopératives empêchent la concentration de la richesse et du pouvoir économique entre quelques mains. Ils encouragent l’auto-assistance et l’autosuffisance. Les valeurs sociales de justice, d'égalité et de coopération mutuelle sont encouragées.

Démérites d'une société coopérative :

1. Ressources financières limitées et pénurie de capital:

Il y a un manque de fonds. Il est dirigé par des membres qui ont des moyens limités. Le faible taux de dividende versé aux membres sur leur investissement dissuade également d’attirer plus de capital des membres. Le principe «un homme, une voix», même si un membre détient plus d'actions, décourage également les investissements.

2. Gestion inefficace:

Les sociétés coopératives ne peuvent pas se permettre des services de professionnels experts car elles ne peuvent pas payer des salaires ou des honoraires élevés. Les membres, offrant des services honorifiques, ne sont pas professionnellement efficaces pour superviser efficacement les opérations et les fonctions de gestion.

3. Manque de secret:

Les affaires d'une société coopérative sont discutées librement lors des assemblées générales des membres. Ses comptes sont également publiés en raison de l'obligation de divulgation imposée par la loi sur les sociétés. It is difficult to maintain secrecy.

4. State Control:

Cooperative societies have to work under several rules and regulations relating to audit and submission of accounts. Thus, the management has lesser autonomy to function.

5. Difference of Opinion and Conflict:

There are bound to be difference of opinion among members. This leads to conflicts and problems in decision making. Members give preference to personal benefit over the society's benefit.


 

Laissez Vos Commentaires