Le Fonds monétaire international (FMI): un aperçu

Faisons une étude approfondie du Fonds monétaire international (FMI): - 1. Introduction au FMI 2. Création et fonctionnement du FMI 3. Objectif du FMI 4. Fonctions du FMI

Introduction au FMI :

Le Fonds monétaire international (FMI) est une institution monétaire internationale créée par 44 pays en vertu de l’Accord de Bretton Woods de juillet 1944.

Ce fonds est la création de deux plans différents - l'un préparé par M. Keynes, un auteur américain, et l'autre par M. White, un auteur britannique, qui portent son nom: Keynes Plan et White Plan.

Les deux séries de propositions ont fait l’objet de discussions approfondies et ont servi de base à la conférence de Bretton Woods.

La conférence a décidé de créer deux organisations:

(i) Fonds monétaire international (FMI), et

ii) Banque mondiale pour la reconstruction et le développement (BIRD), connue sous le nom de Banque mondiale.

Établissement et fonctionnement du FMI :

Le Fonds monétaire international a été créé le 27 décembre 1945, mais ses activités ont débuté le 1er mars 1947 et les premières transactions ont eu lieu en mai 1947. Les fonds du FMI sont souscrits par les pays membres. Chaque pays membre souscrit au Fonds selon sa quote-part fixée par le FMI au moment de son adhésion au Fonds. 25% du quota ou 10% des membres détenant de l'or et le dollar américain, selon le moindre de ces montants, sont souscrits en or et le reste en monnaie nationale.

Désormais, le système de dépôt d'or dans le cadre de sa souscription a été supprimé et les comptes du FMI sont tenus en DTS (Droits de Tirage Spéciaux). Le fonds compte 185 pays membres, représentant environ 80% de la production mondiale totale et 90% du commerce mondial total.

Objectif du FMI :

Les buts et objectifs du fonds ont été définis à l’article premier des statuts d’origine et, dans le cadre de son fonctionnement, les fonctions du fonds.

Les objectifs sont les suivants:

1. Promouvoir la coopération monétaire internationale par le biais d'une institution permanente fournissant le mécanisme de consultation et de collaboration pour les problèmes monétaires internationaux?

2. Faciliter l'expansion et la croissance équilibrée du commerce international et y contribuer à la promotion et au maintien de hauts niveaux d'emploi et de revenus réels.

3. Promouvoir la stabilité des changes et des accords de change ordonnés et éviter une dévaluation compétitive.

4. Aider à la mise en place d'un système multilatéral de paiements pour les transactions en cours entre les membres et à la suppression des restrictions de change.

5. Fournir des moyens d’ajustement international supérieurs à la déflation en mettant à disposition des réserves internationales accrues.

6. Donner confiance aux membres en mettant les ressources financières à leur disposition avec les garanties appropriées et en leur donnant l'occasion de corriger les ajustements incorrects de leur balance des paiements.

7. Réduire la durée et diminuer le degré de déséquilibre de la balance des paiements internationale aux membres.

Fonctions du FMI :

Les fonctions du FMI peuvent être discutées sous les trois thèmes suivants:

i) Fonctions de réglementation:

Dans son aspect réglementaire

a) le FMI applique un code de bonne conduite en matière de paiements internationaux,

b) il réglemente les pratiques en matière de taux de change et

(c) Il surveille les paiements internationaux.

ii) Fonctions financières:

a) il propose aux autorités monétaires nationales des prêts à moyen terme pour leur permettre de combler leurs déficits de balance des paiements,

(b) Les ressources du FMI proviennent des pays membres sur la base d'un quota établi par le FMI en termes de droits de tirage spéciaux (DTS) et de la monnaie de chaque membre,

(c) Le FMI peut emprunter auprès de ses pays membres industrialisés sous certaines conditions énoncées dans les «Arrangements généraux d'emprunt».

(iii) Fonctions consultatives:

(i) le FMI constitue un forum de coopération internationale,

(ii) C’est une source de conseils et d’assistance technique pour ses membres,

(iii) Le quota sert à déterminer:

a) le droit de vote des membres,

(b) Leur contribution au financement des ressources

(c) Leur accès à ces ressources et leur part dans l'allocation de DTS. (Droits de tirage spéciaux).

Principales caractéristiques du système monétaire international:

Système monétaire jusqu'en 1973 :

(1) Système de valeur nominale:

(a) La valeur d'échange de la monnaie du membre a été fixée par le FMI en termes d'or,

(b) Les valeurs des différentes monnaies ont été fixées en dollars,

c) les dollars étaient utilisés comme monnaie d’intervention et valaient de l’or,

(d) Les pays membres préfèrent garder leurs réserves auprès du FMI en dollars plutôt qu'en or, car les réserves en dollars rapportaient des intérêts, contrairement aux réserves en or.

(2) Changement de la valeur nominale:

a) Afin de maintenir l'équilibre à court terme de la balance des paiements, les pays membres étaient libres d'emprunter des fonds auprès du fonds, conformément au règlement,

b) Si l’aide du FMI ne servait pas à cette fin, le pays membre pourrait être autorisé à dévaluer sa monnaie,

c) À cette fin, il n'était pas nécessaire d'obtenir l'autorisation du FMI pour dévaluer la monnaie jusqu'à 10%, mais l'autorisation de la dévaluation de la monnaie était nécessaire si le changement proposé dépassait 10%,

d) Cela pourrait être autorisé à condition que le FMI s'assure que:

(i) il y avait un déséquilibre fondamental, et

(ii) la dévaluation constituerait le remède approprié dans les circonstances permettant de résoudre le déséquilibre fondamental. Le déséquilibre fondamental n'a été défini nulle part, mais on peut le considérer comme une grave dépression à l'étranger avec un chômage prolongé chez soi.

(3) Restriction sur le contrôle d'échange:

Il y avait une restriction sur le contrôle des changes sauf:

(i) quand la monnaie d'un membre faisait l'objet d'une attaque massive, et

(ii) Lorsque le fonds a déclaré certaines devises rares.

Système monétaire depuis 1973:

Il y a eu un grand changement dans le système monétaire en 1973. Depuis lors, le système est le suivant:

1. Fixation de la monnaie:

Un membre peut désormais associer sa devise à:

(i) soit une seule devise principale,

(ii) un panier de monnaies, ou

(iii) lui permettre de flotter indépendamment, ou

(iv) Ajustez-le à un ensemble d'indicateurs.

Ainsi, il y a une dérogation complète au système de la valeur nominale. Il est sujet à Sur Vigilance (Vigilant ou Watchful).

2. Réduction du taux de l'or:

Un tiers de la réserve d'or avec le FMI a été utilisé pour créer un «FONDS DE CONFIANCE» afin de fournir un soutien supplémentaire aux pays membres pour équilibrer leur balance des paiements à des conditions de faveur. Les droits de tirage spéciaux (DTS) constituent désormais l’unité de compte pour les transactions de fonds.

Assistance fournie par le fonds :

Le Fonds fournit l'assistance suivante aux pays membres:

1. Tranches de réserve:

Si un pays membre utilise jusqu'à 25% de son «quota», on dit qu'il a utilisé sa tranche d'or ou sa branche de réserve. Le FMI ne voit pas d’objection à ce sujet.

2. Tranches de crédit:

(i) plus de 25% de son quota (tranche de réserve) est considéré comme une tranche de crédit,

(ii) Un pays membre peut retirer jusqu'à 125% (tranche de réserve de 25% + tranche de crédit de 100%) en quatre tranches de son quota avec le FMI,

(iii) Les tranches de crédit sont soumises à l’examen du Fonds,

(iv) les tirages doivent être remboursés dans un délai de trois ans,

(v) Aucun intérêt n’est perçu sur les premiers 25% du quota mais des frais de service sont facturés,

(vi) Les intérêts supérieurs à 25% sont majorés d’augmentation avec cumul des tirages.

3. Financement compensatoire:

(i) Un pays membre peut également utiliser jusqu'à 100% de son quota au titre du financement compensatoire,

ii) Ce mécanisme est conçu pour étendre le soutien aux pays membres producteurs de biens primaires et souffre des fluctuations des recettes provenant des exportations.

Les conditions de tirage sont:

a) Le déficit d'exportation est un problème à court terme.

(b) Cela est en grande partie attribuable à des circonstances indépendantes de la volonté du membre;

(c) Le membre coopérera avec le fonds dans le but de résoudre les problèmes de balance des paiements.

(d) Les demandes de tirage au-delà de 50% du quota ne sont prises en compte que si le fonds est convaincu que le pays membre coopère avec le fonds.

4. Financement du stock régulateur:

Ce service s’ajoute également à ceux normalement disponibles pour un membre. Cette facilité est destinée à financer la contribution du membre aux arrangements de stock régulateur dans les accords de produits de base approuvés par les Nations Unies. Les tirages effectués dans le cadre de ce programme sont autorisés dans la limite de 50% du quota du pays concerné. Le membre est censé coopérer avec le fonds afin de résoudre ses problèmes de balance des paiements.

5. Assistance à moyen terme aux pays membres dans les circonstances spéciales suivantes, caractérisées par des difficultés en matière de balance des paiements:

a) Déséquilibre des paiements grave dû à des ajustements inadéquats de la production, des échanges et des prix,

b) croissance lente, et

c) Une balance des paiements intrinsèquement faible empêchant la poursuite d’une politique de développement active.

Pour ce type d'aide, le membre est tenu de soumettre un énoncé détaillé des politiques et des mesures pour le premier et les douze mois suivants. Les tirages peuvent être effectués par tranches échelonnées sur plusieurs années, sous réserve de clauses de performance relatives à la mise en œuvre de mesures clés.

6. Mécanisme de financement supplémentaire:

Cela devrait permettre au fonds d'étendre son assistance financière à ces membres, qui risquent d'être confrontés à des déséquilibres des paiements importants par rapport à leurs économies et aux quotas du fonds. Cette assistance n'est accordée que sous réserve des politiques applicables du fonds et des critères de performance.

7. Facilité pétrolière:

Cette facilité a été étendue aux membres confrontés à des facilités de balance des paiements en raison de la hausse des prix du pétrole.

8. Politique d'accès élargie:

En vertu de ce régime, un membre peut emprunter 150% du quota limité par an ou 450% sur une période de trois ans pour cumuler l'utilisation des fonds à 600% du quota (à l'exclusion des prélèvements au titre du stock régulateur compensatoire ou des facilités en suspens au titre des installations pétrolières).

 

Laissez Vos Commentaires