Formule élasticité prix de la demande | Microéconomie

Dans cet article, nous discuterons de la formule et de l’équation permettant de calculer l’élasticité-prix de la demande expliquée à l’aide d’exemples.

Selon la loi de la demande, lorsque le prix (propre) d'un bien diminue ou augmente, la quantité demandée augmente ou diminue respectivement. La capacité de la demande d'un produit à augmenter ou à diminuer en réponse à une modification de son prix s'appelle l'élasticité-prix de la demande.

Le coefficient (ou mesure) d'élasticité-prix de la demande (EP) s'obtient au moyen de la formule suivante:

[en tout point (p, q) de la courbe de la demande pour un bien]

Dans (2.2), dp est une variation infiniment petite du prix du produit au point initial (p, q) de sa courbe de demande et dq correspond à la variation consécutive de la quantité demandée pour le produit. On peut noter ici que EP est défini en un point particulier de la courbe de demande du bien.

La formule (2.1) ou (2.2) peut être illustrée à l'aide d'un exemple simple.

Exemple:

Supposons que lorsque le prix d'un bien est p = Rs 10, la quantité demandée est q = 300 unités. C'est-à-dire initialement au point (p, q) ou (10 300) de la courbe de demande du bien.

Supposons que, lorsque p augmente de p = 10 à p + dp = 11 (dp = + 1> 0), q diminue de q = 300 à q + dq = 285 (dq = - 15 <0). Par conséquent, les variations de prix proportionnelle et en pourcentage (pc) sont = dp / p = +1/10 et dp / p 100% = + 10%; aussi, le proportionnel et pc

Ici, à titre d'exemple, prenons dp = +1, mais en réalité, dans la formule (2.1) ou (2.2), dp dénote un changement infiniment petit dans p (beaucoup plus petit que dp = 1).

N'oubliez pas trois choses sur tout coefficient d'élasticité-prix de la demande, tel que E p = -1/2, obtenu ci-dessus. Tout d'abord, on suppose ici que le coefficient d'élasticité-prix de la demande (E p ) est défini en un point de la demande, courbe du bien.

Dans l'exemple ci-dessus, [prix (p) = Rs 10 et quantité demandée (q) = 300 unités] est un point particulier de la courbe de la demande. À ce stade, E p = -1/2 id obtenu. Le coefficient d'élasticité-prix de la demande obtenu en un point de la courbe de la demande s'appelle l'élasticité ponctuelle (du prix) de la demande. Il est donné par la formule (2.1) ou (2.2).

Deuxièmement, en raison de la loi de la demande, c'est-à-dire en raison de la relation inverse entre le prix et la demande; On obtient dq ≤ 0 pour dp ≤ 0 et, par conséquent, E p serait négatif (E p 0). Il convient également de rappeler que E p ≥ 0 serait obtenu s'il existait une exception à la loi de la demande.

Par exemple, si à un point quelconque (p> 0, q> 0) de la courbe de la demande, la demande ne change pas (c.-à-d. Dq = 0) même en cas de variation du prix (c.-à-d. Dp 0), E p = 0 [en vertu de (2.2)] est obtenu. De nouveau, si à un point quelconque (p> 0, q> 0) sur la courbe de la demande, le prix et la demande changent dans le même sens, c'est-à-dire que dp 0, ayant dq d 0, alors E p > 0.

Par conséquent, le signe de E p est très significatif. Si la loi de la demande est effective, E p serait négatif (c.-à-d. Que E p serait négatif en raison de la relation négative entre prix et demande). Par contre, s'il y avait une exception à la loi de la demande, E p serait positif ou nul (ie, E p serait positif ou nul en raison de la relation positive ou de l'absence de relation entre prix et demande).

Troisièmement, la valeur de E p indique ce que serait le changement en pc de la quantité demandée si le prix variait de 1%. (Reportez-vous à l'exemple donné ci-dessus). Lorsque le changement de prix du PC est de 10, le changement de la demande du PC est de-5; Par conséquent, lorsque le changement de prix en pc est égal à 1, la variation de demande en pc est de −5/10 = -1/2 = E p .

C’est-à-dire que, dans notre exemple, E p = −1/2 implique qu'au point (p = 10, q = 300) de la courbe de la demande, si le prix du bien change de 1%, sa demande changera le sens opposé (du changement de prix) de 1/2 pour cent.

 

Laissez Vos Commentaires