Quelles sont les deux règles de maximisation des profits? Répondu! | Les entreprises

Obtenez la réponse de: Quelles sont les deux règles de maximisation du profit?

Une entreprise qui maximise ses bénéfices doit faire face à deux questions différentes mais interdépendantes:

a) Devrait-il produire du tout? (Il s'agit d'une question relative à la fermeture ou à la fermeture de toute activité de l'entreprise.)

b) S'il est rentable de produire une quantité positive, quelle est la production optimale? (Il s'agit d'une question relative à la détermination du niveau de production compatible avec la maximisation du profit.)

La première règle: la règle de fermeture (fermeture) :

Il convient de noter d'emblée que l'objectif initial d'une entreprise est de couvrir ses coûts variables (évitables), puis de couvrir les coûts fixes et de réaliser des bénéfices excédentaires par la suite. Ainsi, le prix du produit vendu par l'entreprise doit être au moins égal au coût variable par unité. Mais si le prix est légèrement inférieur à AVC, l’entreprise préférera alors complètement arrêter ses activités. Ainsi, le prix minimum acceptable pour l'entreprise est celui qui est au moins égal à AVC.

En d'autres termes, P x Q = AVC x Q ou TR = TVC. Ainsi, la première règle de maximisation du profit est la suivante: une entreprise produira toute quantité positive si et seulement si le total des revenus est égal ou supérieur à son coût variable total. En d’autres termes, s’il n’existe aucun niveau de sortie auquel TR = TVC, c’est-à-dire si, à tous les niveaux de sortie, TR = la sortie TVC sera égale à zéro. C'est ce que l'on appelle la règle de fermeture, car elle indique le moment où une entreprise qui a suspendu temporairement ses activités va à nouveau produire.

Cette règle signifie simplement que si, à court terme, il n'est pas possible pour une entreprise de maximiser son profit en raison de la faible demande de son produit et de son bas prix, la meilleure solution consiste à minimiser ses pertes. En fait, dans certaines situations, la minimisation des pertes apparaît comme la seule alternative à la maximisation du profit. Les pertes peuvent être minimisées en réduisant les coûts. Les coûts fixes sont inévitables. Par conséquent, le seul moyen de réduire les coûts consiste à éviter les coûts variables en arrêtant ses activités.

On peut noter, dans ce contexte, que certains coûts peuvent être évités à court terme et d’autres à long terme. C'est pourquoi la première règle de maximisation du profit a les deux applications suivantes.

Conditions d'arrêt à court terme:

La décision d'une entreprise de mettre fin à ses activités à court terme est régie par des coûts variables. C'est parce que les dépenses fixes doivent être respectées dans tous les cas. C'est pourquoi certains hôtels des stations de montagne gardent quelques chambres ouvertes en basse saison. Ils offrent également des rabais spéciaux à leurs clients. L’objectif fondamental est de couvrir les coûts variables et, si possible, une partie des coûts fixes. Ainsi, les coûts fixes ne sont pas pertinents pour les décisions commerciales.

Conditions d'arrêt à long terme:

Étant donné que tous les coûts sont variables à long terme, une entreprise optimisant ses bénéfices poursuivra ses activités à long terme si elle peut couvrir tous les coûts. Sinon, il arrêterait ses activités à long terme.

La deuxième règle: la règle marginaliste :

La deuxième règle est que, si une entreprise doit produire du tout, elle produira son rendement optimal (niveau de maximisation du profit) au point où le coût marginal est égal au revenu marginal.

La logique de cette méthode est assez simple. Tant que MR> MC, l'entreprise devra produire davantage car le profit marginal est positif. À ce stade, en produisant une unité supplémentaire, l'entreprise ajoute plus à son chiffre d'affaires qu'à son coût.

Si cela s'arrête à un point où MR> MC, certains profits potentiels seront perdus. D'autre part, lorsque MC> MR, le bénéfice marginal sera négatif et la contraction de la production et des ventes entraînera une réduction des coûts plus importante que la perte de revenus. Ainsi, l'entreprise réduirait son volume de production. Il s’ensuit donc qu’une entreprise qui maximise ses bénéfices ne devrait produire ni plus ni moins lorsque MR = MC.

 

Laissez Vos Commentaires