Différence entre politique monétaire et budgétaire | Économie

La discussion à venir vous informera de la différence entre politique monétaire et politique fiscale.

Les politiques monétaire et budgétaire diffèrent quant à leur efficacité dans l'évolution de la demande globale.

Pour déterminer l’efficacité relative des politiques monétaire et budgétaire, il faut tenir compte de deux problèmes importants:

1. La sensibilité de la demande d'investissement et des exportations nettes aux taux d'intérêt.

2. La sensibilité de la demande de monnaie aux taux d’intérêt.

Quand la politique fiscale est-elle relativement faible?

Une politique budgétaire expansionniste aura un effet relativement faible sur la demande globale si les taux d’intérêt augmentent fortement et ont un effet négatif important sur l’investissement et les exportations nettes.

La chute de l'investissement et des exportations nettes compensera l'effet positif des dépenses publiques sur la demande globale.

La chute de l'investissement et des exportations nettes sera importante dans deux circonstances, ce qui correspond aux deux problèmes énumérés ci-dessus:

1. Si la demande d’investissement et les exportations nettes sont très sensibles aux taux d’intérêt, une hausse des taux d’intérêt réduira considérablement les investissements et les exportations nettes.

2. Si la demande de monnaie est très sensible au taux d’intérêt, l’augmentation de la demande de monnaie résultant de l’augmentation des dépenses de l’État entraînera une forte hausse du taux d’intérêt. (La faible sensibilité aux taux d’intérêt signifie que le taux d’intérêt doit être très variable.)

Le multiplicateur des dépenses est une autre propriété de l'économie qui influe sur la vigueur de la politique budgétaire. Un multiplicateur de dépenses élevé signifie une politique fiscale plus efficace. Toutefois, si l’économie présente une forte sensibilité aux investissements et aux exportations nettes et une faible sensibilité aux intérêts de la demande de monnaie, alors même un très grand multiplicateur ne rendra pas la politique budgétaire solide et efficace.

Quand la politique fiscale est-elle relativement forte?

Une politique budgétaire expansionniste aura un effet relativement important sur la demande globale si les taux d'intérêt n'augmentent pas beaucoup ou ont un effet mineur sur l'investissement et les exportations nettes. Cela se produit dans des circonstances opposées à celles énumérées sous une politique budgétaire faible.

Quand la politique monétaire est-elle relativement faible?

Une politique monétaire expansionniste aura un effet relativement faible sur la demande globale si la baisse des taux d’intérêt provoquée par l’augmentation de la masse monétaire est faible ou n’a guère d’influence sur l’investissement et les exportations nettes.

Cela se produit dans deux circonstances:

1. Si la sensibilité de la demande d'investissement et des exportations nettes aux taux d'intérêt est très faible, l'investissement ne sera pas beaucoup simulé par la baisse des taux d'intérêt.

2. Si la sensibilité de la demande de monnaie aux taux d’intérêt est très grande, l’augmentation de la masse monétaire ne fera pas beaucoup baisser les taux d’intérêt. (Une légère baisse des taux d’intérêt est suffisante pour amener la demande de monnaie à la masse monétaire la plus élevée.)

Quand la politique monétaire est-elle relativement forte?

Une politique monétaire expansionniste aura un effet important si les taux d’intérêt chutent considérablement et stimulera fortement les investissements et les exportations nettes. Cela se produit dans des circonstances opposées à celles énumérées sous une politique monétaire faible.

 

Laissez Vos Commentaires