Quand le profit d'une entreprise devient-il maximum? | Économie

Dans cet article, nous discuterons du moment où le bénéfice d’une entreprise devient maximal. Découvrez également pourquoi l’égalité entre le revenu marginal et le coût marginal est essentielle à la maximisation du profit sur tous les types de marchés.

L'objectif fondamental d'une entreprise dans tous les types de marché est la maximisation du profit. En conséquence, une entreprise, qu'elle soit concurrentielle ou monopolistique, doit rechercher le prix et la quantité d'équilibre, ce qui lui confère les «bénéfices les plus importants».

Un tel prix et une telle quantité d'équilibre d'une entreprise peuvent être déterminés de deux manières:

La plus grande différence entre le revenu total (TR) et le coût total (TC):

Le moyen le plus simple de connaître le maximum des profits totaux d’une entreprise est de comparer ses revenus et ses coûts. Premièrement, nous devons connaître les revenus que l’entreprise tire de la vente de différentes unités de son produit. Ensuite, nous devons savoir combien il en coûte pour produire les mêmes unités.

En d'autres termes, nous devons connaître le revenu total (TR) et le coût total (TC) à différents niveaux de production. Le bénéfice total (TP) d'une entreprise est égal au total des revenus moins le coût total: TP = TR-TC = P x Q-TC. Pour maximiser ses profits, l’entreprise doit déterminer le prix et la quantité optimaux, ce qui donne la plus grande différence, TR-TC. Ceci est montré dans le tableau 1.

Le tableau 1 montre que la production de 4 unités donne à l'entreprise le total des bénéfices totaux, à savoir Rs. 6. On suppose que le prix ou le revenu moyen reste constant à Rs. 4 à toutes les unités de sortie comme cela se produit dans une compétition parfaite. Ainsi, l'entreprise produirait 4 unités de production au prix de Rs. 4 par unité.

L'approche TR-TC est représentée graphiquement à la figure 3, où la courbe TR montre les recettes totales provenant de différentes unités de sortie et la courbe TC indique le coût total de la production des mêmes unités. Il est évident que le plus grand profit que l’entreprise puisse réaliser sera réalisé lorsque la distance verticale entre les courbes TR et TC est maximale.

Ceci est atteint au niveau de sortie auquel les pentes des deux courbes sont les mêmes, c'est-à-dire où les tangentes MN et EF aux courbes de revenus et de coûts, respectivement, sont parallèles. La figure montre qu'au niveau de sortie OQ, ladite distance verticale (AB) est maximale, car ici, on dit que deux tangentes sont parallèles.

L'égalité entre le revenu marginal (MR) et le coût marginal (MC):

La deuxième façon de déterminer la quantité et le prix optimaux consiste à comparer le revenu marginal et le coût marginal à différents niveaux de production. Le coût marginal est le coût supplémentaire de production d'une unité supplémentaire de production. De même, le revenu marginal est le revenu supplémentaire obtenu de la vente d'une unité de production supplémentaire.

Pour connaître les bénéfices totaux maximum d'une entreprise, il est nécessaire de comparer son MR avec celui de MC. Si longtemps que MR> MC une entreprise peut augmenter son bénéfice total en produisant de plus en plus d'unités. Mais lorsque MC <MR, l'entreprise subit des pertes et ainsi, elle réduira son niveau de production. Logiquement, il s'ensuit que le profit total d'une entreprise devient le maximum au niveau de la production pour lequel MC = MR, auquel cas le coût supplémentaire équilibre les revenus supplémentaires.

En effet, lorsque MR = MC, le bénéfice marginal d'une entreprise est égal à zéro lorsque son bénéfice total est maximal (constant). Lorsque cela se produit, il n'est pas possible de réaliser des bénéfices supplémentaires en produisant et en vendant une unité supplémentaire de production. Ainsi, une entreprise maximise le fait que, en produisant et en vendant l'unité supplémentaire, elle ajoute autant aux revenus qu'aux coûts.

L'ajout au revenu est un revenu marginal et l'ajout au coût est un coût marginal. Par conséquent, MR = MC est la condition du profit maximum. Mais l’égalité entre MR et MC est une condition nécessaire et non suffisante de la maximisation du profit. La condition suffisante est que la courbe MC coupe la courbe MR par le bas et non par le haut. Ainsi, une entreprise augmente son bénéfice total en augmentant sa production aussi longtemps que MR> MC, et en raison de pertes, elle réduit sa production lorsque MC

Ce point est illustré au tableau 2 (dans une situation concurrentielle):

Le tableau 2 montre que jusqu'à 3 unités de sortie MR> MC; ainsi, l'entreprise peut augmenter son bénéfice total en produisant et en vendant plus d'unités. Mais à partir de 5 unités, MR

La même chose peut être montrée à l'aide du calcul mathématique suivant:

Prenons π = profit total

TR = revenu total

TC = coût total

d = différentiel (petite augmentation ou diminution)

Q = quantité produite ou vendue.

Nous savons: π = TR - TC

Ou dπ / dQ = dTR / dQ = dTC / dQ

Mais le profit total est maximum quand le profit marginal est nul ou quand

Dπ / dQ = 0

À partir de l'équation ci-dessus, le bénéfice total est maximal lorsque

dTR / dQ = dTR / dQ = 0

Ou dTR / dQ = dTC / dD

Ici, dTR / dQ est MR, dTC / dQ est MC

Ou MR = MC

Il montre que le profit total est maximum lorsque MC = MR.

Conclusion:

Ces deux méthodes pour découvrir la position optimale d'une entreprise cherchant à maximiser ses bénéfices ne sont toutefois pas différentes. On peut montrer que la différence entre TR et TC (c.-à-d. Le profit total) est maximale au niveau de la sortie à MC = MR.

 

Laissez Vos Commentaires