Fonctions du gouvernement dans une économie mixte moderne

Les points suivants mettent en évidence les sept fonctions principales du gouvernement dans une économie mixte moderne. Les fonctions sont les suivantes: 1. Améliorer l'efficacité du système économique 2. Contrôler les externalités et les biens publics 3. Fournir des informations correctes 4. Améliorer la répartition des revenus 5. Subventions et subventions 6. Stabilisation macro-économique 7. Représenter le pays au niveau international.

Fonction n ° 1. Améliorer l'efficacité du système économique :

Une fonction importante du gouvernement est d'aider à l'allocation socialement souhaitable de ressources rares. À son tour, cela obligerait le gouvernement à remplir certaines fonctions subsidiaires. Comme Samuelson l'a dit, «les tribunaux et les forces de police seraient nécessaires pour garantir le respect des contrats, un comportement non frauduleux et non violent, l'absence de vol et d'agression externe et le droit de propriété légiféré».

Dans le monde complexe d’aujourd’hui, les gouvernements doivent avant tout intervenir pour remédier de manière optimale aux défaillances du marché.

La défaillance du marché est imputable à:

(i) Répartition de la concurrence parfaite,

(ii) des externalités telles que la pollution de l’air et les biens publics;

(iii) Information imparfaite.

L'émergence de monopoles et d'imperfections du marché appelle une intervention des pouvoirs publics. De même, les usines privées non réglementées ont tendance à polluer l'environnement et à créer divers problèmes de santé qui ne peuvent être efficacement résolus que par le gouvernement. De même, certains biens doivent être fournis à tous les membres de la société, tels que les routes, les soins médicaux, la protection de la police, l'éclairage des rues, etc.

Celles-ci sont appelées biens publics (consommation collective) et doivent obligatoirement être fournies par le gouvernement. Sinon, il y aura un problème de passagers clandestins, c'est-à-dire que la plupart des gens consomment de tels biens sans effectuer de paiement.

De même, sur un marché libre, les consommateurs ne sont pas suffisamment informés des caractéristiques des produits qu’ils achètent et ils reçoivent parfois des informations erronées par le biais de fausses publicités.

Le système de marché n’est donc pas idéal pour maximiser le bien-être social. Et le gouvernement doit intervenir pour améliorer l'efficacité du système économique.

Autrement dit, le gouvernement déploie souvent ses armes pour corriger de manière optimale les défaillances du marché.

Les trois cas suivants méritent d’être examinés dans ce contexte:

Contrôle du monopole:

Lorsque les grandes entreprises, à savoir les monopoles et les oligopoles, s'entendent pour éviter la guerre des prix ou chasser certains de leurs rivaux, le gouvernement peut appliquer des politiques ou des réglementations anti-monopoles. C'est la raison principale pour laquelle la loi sur les pratiques commerciales monopolistiques et restrictives a été adoptée en Inde en 1969.

Un monopole naturel se produit lorsque la technologie de fourniture d'un produit ou service rend moins chère pour une seule entreprise de produire la production marchande. Dans ce cas, les rendements d'échelle augmentent à tous les niveaux de production. Voir la Fig. 46.1 qui illustre le cas du monopole naturel.

Un monopole naturel a une courbe de coût total moyen en baisse à tous les niveaux de production. Si l'entreprise facturait un prix égal à son coût marginal, elle produirait 3 unités de production et entraînerait des pertes économiques.

Si elle n'est pas réglementée, elle pourrait facturer le prix de monopole de P 2 et ne produire que Q 2 unités de production. Le gouvernement ou les commissions anti-monopoles tentent souvent de faire produire par des entreprises réglementées un coût total moyen égal au prix. Au niveau de production Q 2, le monopoleur naturel couvrirait ses coûts de production tout en maximisant le surplus des consommateurs.

Fonction n ° 2. Contrôle des externalités et des biens publics :

Le marché non réglementé peut générer et produit souvent trop de pollution de l'air, de l'eau et des sols, ainsi que des émissions de gaz à effet de serre, ne laissant que trop peu de ressources pour investir dans la santé publique ou la connaissance. Une externalité est un coût ou un avantage imposé par une transaction à une personne qui n'était pas partie à la transaction. Le contrôle des externalités est l’une des fonctions importantes du gouvernement.

Sur la Fig. 46.2 .S représente le coût privé des entreprises. SMC inclut le coût de l'externalité. Si les entreprises n'internalisent pas l'externalité, la production du marché est Q 1 et le prix est P 1 . Si les entreprises doivent prendre en compte le SMC, elles ne produisent que Q 2 . La zone ombrée, abc, indique le coût supplémentaire pour la société de la production de Q 1 : différence entre la zone située sous la courbe SMC et la courbe de la demande du marché.

C'est pourquoi, dans les pays industrialisés, les gouvernements cherchent à contrôler les externalités néfastes ou dépensent de l'argent dans la science et la santé publique qui ne sont pas suffisamment pris en charge (et soutenus par) le secteur privé.

Le gouvernement peut à lui seul taxer des activités telles que la cigarette, qui sont préjudiciables à la société et imposent des coûts publics externes. Il peut également subventionner d'autres activités, telles que la recherche et le développement scientifiques et industriels, qui sont socialement bénéfiques.

Une solution au problème de l'externalité consiste à faire respecter les droits de propriété. Un droit de propriété est la propriété exclusive de biens spécifiques ou le privilège exclusif de se comporter d'une certaine manière. Lorsque les droits de propriété individuels ne sont pas clairement établis, les gouvernements doivent intervenir.

Fonction # 3. Fournir des informations correctes :

C’est une époque d’information et de connaissance. L’information est désormais traitée comme un facteur de production distinct, une nouvelle forme de capital, en particulier après la récente révolution de l’information dans le monde entier.

Et dans un monde d'incertitude, il est nécessaire que les consommateurs recueillent des informations adéquates pour pouvoir prendre la bonne décision. Cependant, les marchés non réglementés fournissent très peu d'informations, voire aucune, aux consommateurs pour leur permettre de prendre des décisions rationnelles.

C’est pourquoi la loi oblige les entreprises du secteur alimentaire à fournir des informations sur la nutrition des produits alimentaires et sur l’efficacité énergétique des appareils ménagers tels que les refroidisseurs d’eau et les machines à laver.

De même, les entreprises fabriquant des médicaments et des produits pharmaceutiques qui sauvent des vies doivent fournir au gouvernement suffisamment d'informations sur la sécurité et l'utilité des nouveaux médicaments avant leur introduction commerciale.

En outre, le gouvernement peut dépenser de l'argent pour collecter lui-même des informations supplémentaires, ce qui est essentiel non seulement pour le bon fonctionnement de l'économie, mais également pour le contrôle et la gestion de l'économie par le biais du système de planification.

C’est pourquoi le gouvernement indien a créé l’Organisation centrale de la statistique (CSO) de la Commission de la planification, qui recueille et fournit des informations sur certaines variables clés clés telles que le revenu national, le produit national, la contribution de différents secteurs au produit social, etc. sur.

En résumé, étant donné que les marchés ne fournissent pas toujours un niveau d’information optimal sur le plan social, le gouvernement peut jouer un rôle dans la fourniture de cette information. L'information est une question importante.

Certains observateurs affirment que la fourniture d'informations est la seule fonction que le gouvernement devrait remplir pour compenser les externalités et autres problèmes socio-économiques. Cependant, la vérité est qu’il existe plusieurs problèmes d’allocation que le gouvernement doit gérer.

Fonction n ° 4. Améliorer la répartition du revenu :

Même lorsque la main invisible fonctionne correctement et sans heurts, le libre jeu des forces du marché crée un autre problème, à savoir le problème de l'inégalité des revenus.

En fait, le système de marché est un système de récompenses et de pénalités. Il récompense les personnes efficaces, c'est-à-dire celles qui peuvent lire correctement les signaux du marché et produire les produits que la plupart des gens veulent acheter à un prix. En même temps, cela pénalise les inefficaces, à savoir ceux qui lisent de mauvais signaux et produisent des produits que la plupart des gens ne veulent pas acheter.

Cette inégalité dans la distribution des revenus est un fait de la vie. À cela, il faut ajouter une inégalité dans la répartition de la propriété, une richesse qui découle de diverses raisons: lois de la succession (de la propriété), chance, talents et efforts, etc. Et l’une des fonctions économiques importantes du gouvernement moderne consiste à redistribuer les revenus (et la richesse) des riches vers les pauvres.

Cela se fait dans les pays avancés en consacrant une part importante des recettes publiques au maintien de normes minimales en matière de santé, de nutrition et de revenu, par le biais de programmes tels que les programmes de transfert, les soins médicaux et la sécurité sociale.

En Inde et dans d'autres pays en développement où il n'y a pas de filet de sécurité pour les pauvres sous la forme d'un système de sécurité sociale complet, cet objectif - la redistribution des revenus - doit être atteint par d'autres mesures telles que le système de distribution publique de céréales alimentaires, la réforme agraire, impôt progressif sur le revenu des riches et subvention aux pauvres, et surtout contrôle des grandes entreprises et des multinationales.

Au cours des dernières années, la plupart des gouvernements modernes ont adopté des lois et imposé des réglementations visant à garantir l'égalité des chances en matière d'emploi, de logement et d'éducation aux couches les plus défavorisées de la société.

Fonction # 5. Subventions et subventions :

Les gouvernements accordent également des subventions qui donnent aux entreprises des droits exclusifs sur une ressource nationale ou sur la production d’un bien ou d’un service. Les gouvernements accordent aux entreprises des droits de télévision par câble et de radio, ainsi que des droits d'atterrissage dans les aéroports, sans dépasser le coût de l'application. Ce faisant, le gouvernement libère le contrôle des ressources rares techniquement détenues par l'ensemble de la communauté.

Les gouvernements décident également souvent de favoriser certaines entreprises et des industries entières par rapport à d'autres. Ce soutien est souvent fourni sous la forme d'une subvention. Une subvention est un paiement à une entreprise sous forme de réduction d'impôt ou un montant fixe, ou un paiement basé sur la production de l'entreprise. La subvention réduit les coûts de production de l'entreprise.

Un gouvernement subventionne une entreprise alors que celle-ci ne produirait pas la production au niveau souhaité par le gouvernement. Un gouvernement peut utiliser des subventions pour encourager la production par des entreprises qui créent des externalités positives.

Les subventions gouvernementales couvrent un large éventail d'entreprises et de secteurs: musées, stations de télévision et stations de radio publiques, services de trains de voyageurs et d'autobus, parcs publics, autoroutes et ponts et universités. En offrant des subventions, les gouvernements réduisent les coûts directs pour les consommateurs de biens et services et augmentent la quantité consommée.

Fonction # 6. Stabilisation macroéconomique :

Avant la Grande Dépression de 1929, les économies capitalistes étaient sujettes à des cycles conjoncturels - périodes d’inflation et de chômage périodiques. Cependant, il incombe aujourd'hui au gouvernement d'éviter de telles fluctuations économiques par un recours judicieux et approprié à des mesures monétaires et fiscales, ainsi que par une réglementation étroite du système financier.

En outre, le gouvernement tente de stabiliser l’économie, c’est-à-dire d’essayer d’atténuer les hauts et les bas du cycle économique, afin d’éviter un chômage important en bas du cycle ou une accélération de la hausse des prix en haut du cycle. . Plus récemment, le gouvernement s'est davantage préoccupé de promouvoir la croissance économique à long terme en augmentant la capacité de production.

Fonction # 7. Représenter le pays au niveau international :

Ces dernières années, le commerce et les investissements internationaux sont devenus beaucoup plus importants que par le passé pour une économie mixte moderne. Ce fait même implique que le gouvernement joue désormais un rôle essentiel en représentant les intérêts de la nation au niveau international et en négociant des accords avantageux avec d'autres pays sur un large éventail de questions.

Les questions internationales de politique économique peuvent être divisées en quatre domaines:

i) Réduction des obstacles au commerce:

Le premier aspect important de la politique économique internationale du gouvernement consiste peut-être à harmoniser les lois et à réduire les obstacles au commerce de manière à encourager une spécialisation et une division du travail fructueuses au niveau international.

C'est pourquoi, ces derniers temps, les pays à perspectives progressistes ont négocié une série d'accords commerciaux visant à réduire les obstacles tarifaires et autres obstacles au commerce des produits agricoles (primaires), des articles manufacturés et des services. Par exemple, en 1993, les États-Unis, le Mexique et le Canada ont conclu l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) afin de promouvoir la croissance par le commerce dans cette région prospère en abaissant les obstacles tarifaires.

ii) Stabilité du taux de change:

Les réserves de change d'un pays sont conservées auprès du gouvernement ou de son agent autorisé, la Banque centrale. Et la Banque centrale, au nom du gouvernement, intervient souvent sur le marché des changes pour maintenir la stabilité de la monnaie du pays vis-à-vis des autres devises.

iii) Coordination macroéconomique:

Les gouvernements de différents pays se réunissent maintenant à intervalles périodiques pour coordonner leur taux de change et leurs autres politiques macroéconomiques afin de lutter contre les problèmes d'inflation et de chômage dans le monde.

Ceci est important car les taux de change ne se gèrent pas eux-mêmes; l'instauration d'un système de taux de change fonctionnant sans heurts est une condition préalable à la promotion d'un commerce multilatéral efficace. De plus, la coordination macroéconomique est importante car les politiques fiscales et monétaires d'autres pays peuvent avoir une incidence sur les conditions économiques intérieures.

iv) Protection de l'environnement:

Enfin, la protection de l'environnement mondial fait partie des priorités de la politique économique du gouvernement. L’un des aspects importants de la politique économique internationale consiste donc à collaborer avec d’autres pays pour protéger l’environnement dans les cas où plusieurs pays contribuent ou sont affectés par des retombées.

Comme l'ont expliqué Paul Samuelson et WD Nordhaus: «Historiquement, les zones les plus actives ont été la protection de la pêche et la qualité de l'eau des rivières. Plus récemment, alors que les scientifiques s'inquiétaient de l'appauvrissement de la couche d'ozone, de la déforestation, du réchauffement de la planète et de l'extinction des espèces, les pays ont commencé à réfléchir aux moyens de protéger ces ressources mondiales. De toute évidence, les problèmes environnementaux internationaux ne peuvent être résolus que grâce à la coopération de nombreux pays. ”

 

Laissez Vos Commentaires