Comportement de maximisation des profits d'une entreprise (avec diagramme)

Les points suivants mettent en évidence les deux principales approches pour expliquer le comportement d’une entreprise qui vise à maximiser les bénéfices.

Approche n ° 1. Équilibre d'une entreprise - Approche du revenu total et du coût total:

Le profit devient maximum quelle que soit la situation du marché, lorsque la différence entre le revenu total (TR) et le coût total (TC) devient la plus grande. 3.37, une courbe TR pour une entreprise parfaitement compétitive a été dessinée. La courbe TR part de l'origine et augmente proportionnellement à la hausse du volume des ventes.

La courbe TC part du point E situé au-dessus de l'origine. Cela signifie que les coûts sont positifs même si aucun produit n'est produit. Ces coûts sont appelés coûts fixes d'une entreprise. Toutes ces courbes ont été dessinées dans le panneau supérieur de la figure. La partie inférieure de la figure montre divers bénéfices réalisés par une entreprise pour différents volumes de production.

En dessous du niveau de production OL, l'entreprise subit une perte car TC dépasse TR. Seulement au niveau de la production OL, TR est égal à TC et l'entreprise ne réalise qu'un profit normal. Ainsi, le point G s'appelle le seuil de rentabilité. Désormais, si plus de la production OL est produite mais moins que la production ON est produite, TR dépassera le coût total et l'entreprise réalisera un bénéfice supra normal.

Toutefois, au niveau de la sortie OM, la différence entre TR et TC étant la plus grande, le profit est maximal. Cela apparaît clairement dans le panneau inférieur de la figure, où n est la courbe de profit. En dessous du niveau de production de l'OL, la courbe de profit se situe en dessous de l'origine, indiquant un profit négatif. Le bénéfice devient zéro au niveau de la sortie OL.

Il devient maximum au niveau de la sortie OM et, là encore, il diminue à zéro (c.-à-d. Le seuil de rentabilité) lorsque la quantité de sortie ON est produite. Au-delà de ON (ou à ON), étant donné que TC dépasse TR, l'entreprise subit une perte. Maintenant, la courbe des bénéfices est à nouveau entrée dans le quadrant négatif. Quoi qu'il en soit, le profit maximal est obtenu au niveau de sortie OM, où la distance verticale entre les courbes TR et TC est maximale.

Cependant, cette approche n'est pas exempte de défauts. Tout d'abord, une inspection visuelle suggère la distance maximale entre TR et TC. Mais il n'est pas facile de déterminer le volume exact de sortie où la distance verticale entre les courbes TR et TC est la plus grande.

Deuxièmement, nous ne connaissons pas le prix par unité de production vendue. Pour obtenir un prix, nous devrons diviser le total des revenus par la production totale. Compte tenu des problèmes associés à cette approche, nous utilisons l’approche marginale.

Approche n ° 2. L'équilibre d'une entreprise - l'approche des revenus marginaux et des coûts marginaux:

Indépendamment des conditions du marché, une entreprise arrêtera sa production si le total des revenus est inférieur au coût total variable. Le profit sera maximisé à ce stade où MR et MC sont égaux. Pour toute sortie MR> MC, l'entreprise augmentera la sortie.

Ce faisant, il ajoutera plus à ses revenus qu’aux coûts, augmentant ainsi les bénéfices. Par contre, pour la production MR> MC signifie que l’entreprise n’est pas incitée à augmenter sa production. S'il décide d'augmenter la production lorsque MC> MR, il ajoutera plus à ses coûts qu'à ses revenus, ce qui réduira ses bénéfices. Par conséquent, la production maximisant les profits se produit à ce point lorsque MR = MC.

Dans les fig. 3.38 et 3.39, nous avons montré l’équilibre d’une entreprise soumise à une concurrence parfaite et imparfaite, respectivement. En concurrence parfaite, AR = MR = P. Il a été tracé parallèlement à l’axe horizontal. La courbe MC est en forme de U. Le profit est maximisé lorsque MR et MC sont égaux.

3.39, MC = MR aux points E et F. Il s’agit donc des deux points où le profit est maximisé. L'une des propriétés importantes de l'équilibre est son caractère unique. En d'autres termes, il ne peut y avoir plus d'un point d'équilibre.

Au point E, bien que MR = MC, cela ne correspond pas à une situation visant à maximiser les profits.

Si la société étend sa production au-delà de l'OM, ​​elle générera plus de revenus que ses coûts, puisque MR> MC. Il aura plus de profit en produisant plus de production. Lorsque la sortie est activée, le profit sera maximisé lorsque MR = MC. La production au-delà de ON entraînera une perte puisque MC> MR. Ainsi, une entreprise maximisant les bénéfices modifie toujours la production vers le niveau auquel MR = MC.

Sur la base de la discussion ci-dessus, on peut conclure qu'il existe deux conditions pour la maximisation du profit:

je. MC = MR, appelée condition nécessaire ou condition du premier ordre (FOC); et

ii. La courbe MC doit couper la courbe MR par le bas.

Cette condition peut être modifiée de la manière suivante:

La pente de MC doit être supérieure à la pente de MR ou le taux de changement de MC doit être supérieur à la vitesse de changement de MR. Cette condition est appelée condition suffisante ou condition de second ordre (SOC).

Notez que, puisque MR est une courbe horizontale, sa pente est égale à zéro. Au point E, pente de MC> pente de MR. Cela signifie qu'au point E, seul le FOC est satisfait, et non le SOC. L'équilibre nécessite la réalisation simultanée de la FOC et du SOC. Cela se produit au point F. Correspond au point F, ON correspond au niveau de production permettant de maximiser les bénéfices.

Sur la figure 3.39, l'entreprise imparfaitement compétitive est en équilibre au point E, où FOC et SOC sont satisfaits. En sortie OM, le profit est en réalité maximisé puisque la différence entre TR et T'C est la plus grande courbe π ou que la courbe des bénéfices montre que le profit est maximum en sortie OM.

Notez que les gradients des courbes TR et TC (c'est-à-dire MR et MC, respectivement) ont des pentes identiques à la sortie OM.

Ainsi, le profit total devient maximum lorsque les deux conditions suivantes (FOC et SOC) d’équilibre sont remplies:

(i) MC = MR et

(ii) Pente de MC> pente de MR.

Toutefois, le profit est nul aux niveaux de sortie ON et OP puisque, à ces niveaux de sortie, TR est égal à TC.

 

Laissez Vos Commentaires