Classification des produits

Tout ce que vous devez savoir sur la classification des produits. Les biens ou produits sont classés en biens de consommation ou en biens industriels.

Les biens de consommation sont produits pour l'usage personnel du consommateur final, tandis que les biens industriels sont produits à des fins industrielles. Il existe de nombreux produits, tels que les machines à écrire et la papeterie peuvent être classés à la fois comme des biens industriels et des biens de consommation.

Les spécialistes du marketing classent traditionnellement les produits en fonction de trois caractéristiques: la durabilité, la tangibilité et l’utilisation.

Les produits peuvent être classés comme suit: - A. Produits de consommation B. Produits industriels.

Certains des types de biens de consommation sont: - 1. Biens de consommation courante 2. Biens d'achat 3. Biens spécialisés 4. Biens d'impulsion 5. Biens d'urgence.

Certains types de produits industriels sont les suivants: - 1. Matières premières 2. Matériaux et pièces de fabrication 3. Installations 4. Equipements accessoires 5. Fournitures 6. Services.


Classification des produits: sur la base de la durabilité et de la tangibilité, sur la base des habitudes d'achat des consommateurs et de quelques autres

Classification des produits - 2 Classification majeure: produits de consommation et produits industriels

Les produits peuvent être classés en fonction de leurs utilisateurs, du type de consommateurs qui l'utilisent:

1. produits de consommation, et

2. Produits industriels.

1. Produits de consommation :

Les produits de consommation sont les produits achetés par le client final pour être consommés.

Les produits de consommation sont de quatre types:

je. Produits de commodité,

ii. Produits commerciaux,

iii. Produits de spécialité, et

iv. Produits non recherchés.

je. Produits de commodité:

Les produits de commodité sont généralement des produits peu coûteux et facilement disponibles que les clients achètent fréquemment, sans aucune planification ni recherche, avec un minimum de comparaison et d’achat. Ces produits sont mis à la disposition des clients par le biais de canaux de distribution étendus, dans tous les points de vente. Cette catégorie comprend les produits de consommation courante (FMCG) tels que le savon, le dentifrice, les détergents, les produits alimentaires tels que le riz, la farine de blé, le sel, le sucre, le lait, etc.

ii. Produits commerciaux:

Les produits de magasinage sont chers (comparés au produit de commodité), moins destinés aux consommateurs et aux services. Lors de l’achat de tels produits ou services, le consommateur consacre beaucoup de temps et d’efforts à rassembler des informations sur le produit et à l’acheter après un examen minutieux du prix, de la qualité, des caractéristiques, du style et de la pertinence.

Ces produits sont distribués dans quelques points de vente sélectionnés. Les exemples incluent la télévision, les climatiseurs, les voitures, les meubles, les services hôteliers et aériens, les services touristiques.

iii. Produits spécialisés:

Les produits spécialisés sont des produits et des services de marque à prix élevé dotés de caractéristiques uniques. Les clients sont convaincus que ce produit est supérieur à toutes les autres marques concurrentes en ce qui concerne ses caractéristiques et sa qualité et sont donc disposés à payer le prix fort pour le produit. Ces biens qui ne sont pas achetés fréquemment peuvent avoir une ou deux fois dans leur vie et sont distribués par un ou plusieurs points de vente exclusifs. Les acheteurs ne comparent pas les produits de spécialité.

iv. Produits non recherchés:

Les produits non recherchés sont des produits de consommation que le consommateur ignore ou sait mais qu'il ne pense normalement pas à acheter. Dans une telle situation, le marketing s’engage dans une campagne de publicité agressive, une vente personnelle et d’autres efforts de marketing. Le produit reste non recherché jusqu'à ce que le consommateur en ait connaissance par le biais de la publicité. Le prix d'un tel produit varie. Des exemples de produits non recherchés sont les parcelles de cimetière, les dons de sang à la Croix-Rouge, les services de banque de cellules souches du cordon ombilical.

2. Produits industriels :

Les produits industriels sont achetés par des entreprises commerciales pour être transformés ou utilisés dans le cadre d’une activité commerciale. La distinction entre produit de consommation et produit industriel repose sur la finalité pour laquelle le produit est acheté. Tout comme une cheminée de cuisine achetée par un consommateur est un produit de consommation, mais une cheminée de cuisine achetée par un hôtel est un produit industriel.

Les produits commerciaux comprennent:

je. Matériel et pièces,

ii. Éléments de capital,

iii. Fournitures, et

iv. Prestations de service.

je. Matériaux et pièces - Les matières et pièces comprennent les matières premières telles que les produits agricoles, le pétrole brut, le minerai de fer, les matériaux manufacturés comprennent le fer, les fils, le ciment, les fils et les composants, y compris les petits moteurs, les pneus et les pièces moulées.

ii. Immobilisations - Les immobilisations aident à la production ou à l’exploitation et comprennent des installations telles que des usines, des bureaux, des équipements fixes tels que des générateurs, des systèmes informatiques, des ascenseurs et des équipements accessoires tels que des outils de bureau.

iii. Fournitures - Les fournitures comprennent les lubrifiants, le charbon, le papier, les crayons et les réparations, comme la peinture et les balais à ongles.

iv. Services - Les services comprennent les services de maintenance et de réparation tels que les services de réparation d’ordinateurs, les services juridiques, les services de conseil et les services de publicité.


Classification des produits - 2 catégories importantes: produits de consommation et produits industriels

De manière générale, les produits sont divisés en deux catégories: les produits de consommation et les produits industriels.

1. Produits de consommation:

Les produits achetés par les consommateurs ultimes ou les utilisateurs pour satisfaire leurs besoins et désirs personnels sont appelés produits de consommation. Exemples: boissons froides, consommables, boissons, textiles, dentifrice, chaussures, stylos, éventails, etc.

Les produits de consommation ont été classés sur deux bases importantes:

je. Étendue des efforts d'achat impliqués, et

ii. Durabilité du produit.

je. Effort d'achat impliqué:

Cela fait référence au temps et aux efforts que les acheteurs sont prêts à consacrer à l'achat du produit.

Sur cette base, le produit est classé en trois catégories:

une. Produit de commodité

b. Produit commercial

c. Produit de spécialité.

Ce classement a été donné par MT Copeland.

une. Produit de commodité:

Ce sont des biens achetés fréquemment, immédiatement et avec le moins de temps et d’efforts. La commodité d’achat est le critère principal de l’achat, par exemple la disponibilité facile et rapide, la proximité du magasin, etc.

Les caractéristiques importantes sont:

(1) Demande régulière et continue.

(2) Essentiel pour les consommateurs.

(3) Petite unité d’achat et prix bas.

(4) Produits de marque / normalisés.

(5) Aucune demande de renseignements sur la qualité et le prix, car les clients le savent en raison d’un achat régulier.

(6) Forte concurrence entre producteurs.

(7) Grand nombre d'annonces.

(8) Rôle croissant des programmes de promotion des ventes, des offres de rabais, des offres de cadeaux, etc.

Types de commodité:

(1) agrafes:

Pour l'achat de produits de première nécessité, les consommateurs ne passent pas trop de temps. Ces articles sont achetés fréquemment pour une utilisation immédiate; par exemple, lait, pain, articles d'épicerie.

(2) marchandises d'impulsion:

Le désir d'acheter de tels biens se réveille soudainement lors de l'achat. Ils sont achetés à vue sans réfléchir, par exemple des magazines, des cadeaux, etc. Les vitrines sont conçues pour attirer l’attention du consommateur.

(3) Marchandises d'urgence:

Acheté sur un besoin urgent et impérieux; Par exemple, un mouchoir de voyageur, un parapluie en raison de pluies soudaines, un analgésique pour le mal de tête, etc. Le client n'a pas beaucoup de temps pour se préoccuper du rapport qualité / prix d'un produit.

b. Produits commerciaux:

Les produits de magasinage sont des produits achetés uniquement après comparaison de la qualité, du prix, de l'aptitude et du style de plusieurs magasins et après efforts, sans avoir à acheter à la hâte. Les consommateurs sélectionnent ces produits uniquement après avoir analysé et évalué les avantages et inconvénients de tous les substituts de produit et comparé les marques ainsi que les magasins.

Les travaux de maintenance et de garantie sont souvent des considérations importantes. Les exemples sont - meubles, vêtements. Readymade Vêtements, chaussures, saris, gros appareils ménagers. Les biens d’achat sont de nature durable. Ils sont achetés moins souvent et ont une valeur unitaire élevée. Un bien commercial ne peut pas être acheté pendant une longue période après la décision d'achat du produit.

Les principales caractéristiques sont:

(1) nature durable

(2) prix unitaire élevé

(3) Comparaison en sélection

(4) Écart entre la décision d'achat et l'achat réel

(5) Effets de persuasion des vendeurs / détaillants.

c. Marchandises spécialisées:

Lorsque les consommateurs recherchent longuement un produit et sont extrêmement réticents à en accepter des substituts, il s’agit d’un produit de spécialité. Il s’agit de produits dont la fidélité à la marque est au plus haut niveau. Les exemples sont les produits stéréo coûteux, les produits gastronomiques. Ces biens ont une valeur unitaire très élevée et sont rarement achetés.

ré. Marchandises non recherchées:

Ce sont des produits qui ne sont normalement pas achetés sauf lorsqu'un certain problème doit être résolu, par exemple réparation automobile d'urgence, vaccin contre la polio, traitement du cancer. Les consommateurs ne sont généralement pas conscients de ces produits ou de leur importance avant de s'en rendre compte.

2. Biens / produits industriels:

Les produits industriels sont principalement des biens utilisés comme intrants dans la production d'autres biens. Exemples: matières premières, moteurs, machines à lubrifier, outils, etc.

Les principales caractéristiques sont:

(a) Demande dérivée, c'est-à-dire que leur demande provient de la demande d'autres produits; par exemple, la demande de cuir découle de la demande de chaussures et d’autres produits en cuir.

(b) Les considérations techniques dans leur achat incluent les conseils d'experts tels que des ingénieurs, des responsables de la production, des comptables.

(c) Vente directe (par les fabricants et parfois selon les spécifications des acheteurs).

(d) Acheteurs limités (par rapport aux produits de consommation).

(e) Concentrés géographiquement, c'est-à-dire que des unités de production similaires sont situées dans une zone donnée.

(f) Achat réciproque - (dans le cas d'industries de base telles que: huile, acier, caoutchouc, produits chimiques). Par exemple, Ashok Ley peut acheter des pneus et des chambres à air à Ceat et leur vendre des camions.

(g) Le crédit-bail au lieu d'acheter (c'est une tendance croissante). Par exemple, les agences de transport, au lieu d'acheter des transporteurs publics sur une base directe, les prennent à la location.

Les principales catégories de biens industriels sont:

(i) Matières premières, par exemple caoutchouc naturel, coton, canne à sucre et produits agricoles, mines, foresterie.

(ii) Pièces et matériaux constitutifs, par exemple pneus et batteries pour voitures.

(iii) Accessoires, par exemple petites machines.

(iv) Installations, par exemple ponts roulants, bâtiments, machines.

(v) Fournitures, par exemple combustible, charbon, produits de nettoyage, huile de graissage, énergie électrique, etc., écrous, boulons.

(vi) Services aux entreprises, par exemple, consultants, embauche d’agences de publicité.

Une autre classification:

(i) Matières premières, par exemple produits agricoles, mines et forêts.

ii) produits semi-finis fournis par une unité industrielle à une autre; ces marchandises sont ensuite traitées par l'unité réceptrice.

(iii) Fabrication de produits utilisés par l'unité réceptrice sans traitement, par exemple haut-parleur / armoire de télévision, pneu et tube de cycle, pneu, tube, lumière, klaxon, fiche du scooter.

(iv) Fournitures de production nécessaires au fonctionnement des unités industrielles, par exemple charbon, gaz, carburant, diesel, etc.

(v) Installations de production et équipements, par exemple, bâtiments, machines, équipements, meubles, agencements, etc.

(vi) Matériel de gestion utilisé dans la gestion / administration d'une entreprise, par exemple, papeterie, machines comptables et machines de traitement de données.


Classification des produits - Biens de consommation et biens industriels

Les biens ou produits sont classés en biens de consommation ou en biens industriels. Les biens de consommation sont produits pour l'usage personnel du consommateur final, tandis que les biens industriels sont produits à des fins industrielles. Il existe de nombreux produits, tels que les machines à écrire et la papeterie peuvent être classés à la fois comme des biens industriels et des biens de consommation.

1. Biens de consommation :

Les biens de consommation sont généralement classés en cinq types différents:

je. Produits de commodité

ii. Marchandises

iii. Produits spécialisés

iv. Marchandises d'impulsion

v. Marchandises d'urgence.

je. Marchandises de commodité:

Les produits de commodité sont achetés avec un minimum d'effort d'achat. Ces biens sont achetés avec le maximum de commodité, tels que disponibilité immédiate et satisfaction des besoins immédiats, qualité standard et prix plus ou moins uniforme. Des exemples typiques sont les cigarettes, les produits d’épicerie, les drogues, les journaux, etc.

Les caractéristiques des produits de consommation courante sont:

(a) Ils ne sont pas durables - ils sont souvent nécessaires.

(b) Ils sont souvent achetés à la main.

c) Ils sont souvent achetés par habitude, sans trop de délibération.

(d) Ils sont peu coûteux et ne valent pas la peine d’aller et de négocier d’un magasin à l’autre.

Étant donné que le confort des magasins est le plus important, la place est un facteur essentiel. Les clients ne feront pas tout leur possible pour acheter des produits de commodité; fréquemment, l'achat n'est pas prévu. Pour réussir la commercialisation, les produits de grande consommation doivent être placés dans autant de points de vente que possible.

Les clients ne rechercheront pas ces produits et ils devront être placés devant eux dans la mesure du possible. Les produits de commodité nécessitent un effort d'achat minimum et une exposition maximale. Les commodités nécessitent un budget de promotion important.

ii. Marchandises de magasinage:

Les produits de magasinage sont les produits achetés par les consommateurs après un achat, c'est-à-dire qui permettent de comparer leur prix, leur qualité et leur pertinence. Avant d'acheter de tels produits, l'acheteur se rend généralement dans plusieurs magasins. Les biens d’achat typiques sont les meubles, la voiture, les appareils ménagers, les chaussures, etc.

Les caractéristiques des produits d'achat sont:

(a) Ils sont relativement durables et durables.

(b) Ce sont généralement des articles coûteux.

(c) Ils nécessitent beaucoup de temps d’achat.

(d) Ils ne stockent pas l'identification de la marque.

Les biens d’achat sont de deux types: les biens homogènes et les biens hétérogènes.

Les produits homogènes sont considérés de qualité égale, convenables et stylés, et la comparaison avec des produits concurrents est limitée au prix. Les téléviseurs, les réfrigérateurs et les machines à laver sont des exemples de produits homogènes.

Les biens hétérogènes sont les biens que le consommateur compare en termes de qualité, d'adéquation et de style, le prix étant relativement peu important. Les meubles, les vêtements de marque célèbres sont des exemples de produits hétérogènes.

Les acheteurs ne connaissent généralement pas toutes les caractéristiques des produits qu’ils achètent et une partie de l’achat est consacrée à l’apprentissage du produit. Par exemple, un acheteur d’automobile découvre les caractéristiques d’un modèle particulier auprès du vendeur. Contrairement aux produits de commodité, les achats sont planifiés et rien ne presse d'acheter le produit.

Étant donné que le client est disposé à se rendre dans plusieurs magasins pour faire ses achats, ces derniers n’exigent pas un nombre maximal de points de vente. On peut toutefois noter que tous les consommateurs n'achètent pas autant de biens de consommation que de produits de consommation courante. En particulier, les consommateurs fortunés se contenteraient d'aller dans un magasin réputé et d'acheter leurs produits à partir de là.

La publicité des produits d'achat homogènes et hétérogènes incombe généralement au détaillant, bien que de nombreux producteurs encouragent la promotion par le biais de la publicité.

iii. Marchandises spécialisées:

Les produits de spécialité sont les produits pour lesquels les consommateurs sont disposés à faire un effort d’achat particulier. Les substitutions ne seront pas effectuées à cause d'un nom de marque ou d'une caractéristique sur laquelle le client insiste. Dans le cas des produits de magasinage, les consommateurs passent d’un magasin à l’autre sans connaître le type de produits qui leur convient en termes de prix, de qualité ou de style.

En d'autres termes, leurs esprits sont ouverts au choix. Mais les produits spécialisés possèdent des caractéristiques uniques et une identification de marque telles que les consommateurs ne feraient aucun effort pour obtenir ce produit particulier. En d'autres termes, ils savent quel type de produits ils veulent.

Ils doivent seulement dépenser temps et énergie pour localiser les magasins où il est disponible. Une montre Titan, une voiture Maruti Zen, un costume pour homme Reid et Taylor sont des exemples de produits de spécialité.

Chaque producteur souhaite que son produit soit classé sous l’étiquette des produits spécialisés. Ces biens sont les plus recherchés et rapportent les bénéfices les plus élevés.

La caractéristique des produits spécialisés est l'insistance du client sur le produit en particulier. En ce qui concerne le lieu, cette insistance entraîne une volonté de parcourir une distance considérable pour effectuer l'achat. En conséquence, les produits spécialisés sont généralement limités à un seul point de vente dans chaque région. On trouve rarement des intermédiaires dans les circuits de distribution de produits spécialisés. Cela crée une relation très étroite entre le fabricant et le détaillant, ce qui est bénéfique pour les deux parties.

Une grande partie de la publicité pour les produits spécialisés est faite par les détaillants, souvent avec la coopération du producteur. Les médias de masse sont utilisés comme journaux et magazines et les publicités rappellent simplement au public où le produit peut être acheté.

iv. Marchandises d'impulsion:

Certains auteurs considèrent les produits impulsifs comme un type spécifique de produits de commodité. Les biens d’impulsion sont ceux achetés sans planification. Les consommateurs n’ont aucune idée préalable de leur achat et ne se livrent à aucune délibération sérieuse pour les acheter. La décision d’achat est prise sur place et généralement induite par un signe ou un symbole attrayant ou par une sollicitation particulière.

Un homme va au marché avec une liste de courses. S'il achète un nouveau cosmétique qui ne figurait pas dans sa liste, cet achat est impulsif. Les produits d’impulsion sont des produits à prix relativement bas tels que cosmétiques, aliments, livres de lecture légère dans les gares des chemins de fer, etc.

Les biens d’impulsion sont très compétitifs et sensibles aux différences de prix. Une des raisons est que les substituts sont facilement disponibles. Les produits impulsifs nécessitent une publicité massive dans les plus grands médias et relèvent de la responsabilité du producteur. Étant donné que l’emplacement du magasin est essentiel au succès des produits d’impulsion, les producteurs établissent des budgets élevés pour les points de vente et les étalages.

v. Marchandises d'urgence:

Les biens d’urgence sont achetés immédiatement pour répondre à un besoin urgent. Il peut s’agir de produits de consommation courante ou d’achats, par exemple, d’un besoin soudain de parapluie ou de drogue.

La plupart des produits vendus dans des conditions d'urgence sont des produits de commodité. La stratégie de marché pour les biens d’urgence vise principalement à les acheminer vers les endroits où le client les attend.

De nombreux détaillants stockent des biens d'urgence en prévision des besoins de leurs clients. Un producteur qui fait la promotion de ses produits de consommation courante fait la promotion de ses produits d’urgence au même moment, car ce sont des produits identiques vendus dans des conditions différentes. La promotion de tels produits n’a besoin que d’informer les clients du voisinage de l’emplacement des magasins et des heures de travail.

vi. FMCG:

Les biens de consommation rapides se réfèrent à des produits non durables tels que des produits d'épicerie, des articles de toilette, des cosmétiques, etc. Un consommateur consacre généralement un effort minimal pour les sécuriser. Les produits de grande consommation peuvent être subdivisés en trois classes: produits de commodité, produits de magasinage et produits de spécialité.

Un FMCG a les caractéristiques suivantes:

(a) Achat fréquent:

Ces biens sont fréquemment achetés par les consommateurs. Un produit comme le savon est acheté très fréquemment. C'est un produit peu coûteux et disponible presque partout.

(b) Faible implication:

Les produits de grande consommation sont des produits à faible implication. Lorsqu'un client entre dans un magasin pour acheter un paquet de sel, il fait rarement un effort pour choisir l'article. Il y a des exceptions à cette règle. Des produits tels que les cigarettes, bien que FMCG, suscitent une grande fidélité à la marque. Une fois qu'un consommateur s'habitue à une marque de cigarettes particulière, il accepte toute autre marque.

(c) Prix bas:

Les biens de grande consommation sont généralement des produits à bas prix. Le bas prix du produit place ces produits dans la catégorie de faible implication.

d) Volumes élevés:

Le marché des produits de grande consommation est caractérisé par des volumes élevés. Une petite famille peut utiliser trois à quatre gâteaux de savon par mois. Si ce nombre est multiplié par le nombre de familles de ce type dans tout le pays, le nombre sera énorme.

e) Marges basses:

En raison de la concurrence acharnée, ces produits sont vendus à un prix très proche de leurs coûts de production et les marges offertes aux distributeurs sont plutôt faibles.

f) Réseaux de distribution étendus:

Les préférences des consommateurs pour les produits de grande consommation ne sont pas rigides. Généralement, un acheteur demande un produit mais accepte la marque donnée par le commerçant. La notion de fidélité à la marque ne prévaut pas dans une grande partie du marché. Le consommateur laissera le commerçant décider pour lui. Compte tenu de ce comportement des clients, il devient nécessaire pour les entreprises de s’assurer que leur produit est bien distribué.

(g) Forte rotation du stock:

Les FMCG ont un taux de rotation très élevé. Cela est dû au fait que ces produits sont achetés fréquemment et à intervalles réguliers. En d'autres termes, ces produits ont une courte durée de vie.

Les caractéristiques de base des biens de consommation rapides. Nous allons maintenant examiner diverses stratégies de croissance suivies par les sociétés de grande consommation.

Le succès d'un FMCG dépend grandement de sa stratégie marketing. Un agent de marketing suit une vaste combinaison de stratégies.

Les plus importants sont discutés ci-dessous:

(1) Stratégie multi-marques:

Une entreprise nourrit souvent plusieurs marques de la même catégorie. Il y a plusieurs raisons pour cela. L'objectif de cette stratégie est de conquérir le plus de parts de marché possible en essayant de couvrir autant de segments que possible, car il n'est pas possible pour une marque de couvrir l'ensemble du marché. Considérez la stratégie adoptée par Hindustan Lever.

Ils ont introduit de nombreuses marques sur le marché des savons afin qu'aucun segment ne soit laissé vierge. Il possède Dove pour le segment ultra-premium, Lifebuoy pour le segment économique et des marques telles que Rexona, Liril et Lux pour les segments intermédiaires. Ainsi, la société s'est assurée de la concurrence et a conquis des parts de marché dans tous les segments possibles.

(2) produit flanquant:

Le flanquement des produits fait référence à l'introduction de différentes combinaisons de produits à des prix différents pour couvrir autant de segments de marché que possible. Elle propose fondamentalement le même produit dans différentes tailles et combinaisons de prix afin d'exploiter diverses opportunités de marché.

(3) lignes de produits de construction:

Certaines sociétés ajoutent de nouvelles gammes de produits connexes pour offrir au consommateur tous les produits qu'il souhaite acheter sous un même toit. Britannia a précisément adopté une stratégie similaire. Il a introduit une grande variété de biscuits au cours des dernières années.

(4) Développement de nouveaux produits:

En raison de la concurrence intense entre la plupart des produits, les entreprises qui ne développent pas de nouveaux produits s'exposent à de grands risques. Les entreprises développent de nouveaux produits pour concurrencer des produits ou services similaires existants ou pour améliorer un produit ou un service établi.

Une entreprise peut ajouter de nouveaux produits par le biais d’acquisitions d’autres entreprises ou en consacrant ses propres efforts au développement de nouveaux produits. Avec l'aide de nouveaux produits, une entreprise peut entrer pour la première fois sur un marché en expansion et compléter ses gammes de produits existantes.

(5) Innovations dans les produits de base:

Sur le marché des produits de grande consommation, la durée de vie d’un produit est courte. Les spécialistes du marketing doivent donc continuellement essayer d’introduire de nouvelles marques pour offrir quelque chose de nouveau et répondre aux besoins changeants des clients.

(6) Publicité et couverture médiatique:

La publicité est nécessaire pour faire connaître un produit de grande consommation disponible sur le marché, mais peu de gens le savent. La publicité informative est importante dans la phase de développement d'un produit, tandis que la publicité persuasive devient importante dans la phase de concurrence. La plupart des publicités entrent dans cette catégorie. La publicité de rappel est assez courante avec les produits matures.

2. Marchandises industrielles :

Dans de nombreux cas, les mêmes biens peuvent être classés comme biens industriels ou de consommation, mais le classement est important car leurs stratégies de marché requises pour la distribution des deux sont totalement différentes.

Les biens industriels peuvent être répartis dans les catégories suivantes:

je. Matières premières:

Les matières premières utilisées dans la production d'autres biens s'appellent des biens industriels. Ces produits peuvent être vendus dans leur état naturel ou peuvent être transformés.

a) Produits naturels tels que minerai de fer, pétrole brut, bois d’œuvre.

b) Produits de la ferme tels que le bétail et les produits agricoles, fruits, coton, légumes, etc.

Les matières premières à l’état naturel sont caractérisées par une offre limitée et un petit nombre de gros producteurs. Étant donné que les industries extractives doivent être situées là où se trouve le produit, le coût du transport constitue une part importante du coût total du produit. La stratégie de marketing devrait réduire les coûts de transport. L’identification de la marque n’a pas d’importance pour les utilisateurs industriels, qui se soucient davantage des bas prix et de la certitude de l’approvisionnement.

Les produits agricoles sont vendus sur le marché industriel à des entreprises telles que des restaurants, des hôtels, des conditionneurs. Ces marchandises doivent être classées et normalisées. Ils sont généralement produits par de petits agriculteurs. Cela signifie que les marchandises nécessitent beaucoup de manipulation, ce qui peut se faire par de longs canaux de distribution. De nombreux intermédiaires sont nécessaires pour livrer les marchandises de l'agriculteur à l'utilisateur industriel. Peu d'attention est accordée à la promotion des produits agricoles destinés à l'industrie.

ii. Matériaux de fabrication et pièces:

De nombreux fabricants achètent plutôt que de construire certaines des composantes de leur produit. Ces pièces deviennent une partie du produit. L’industrie automobile est un exemple classique du marché industriel de la fabrication de matériaux. Les principaux producteurs sont essentiellement des usines de montage qui assemblent des pièces telles que des pneus, des batteries, etc., achetées à des sociétés affiliées plutôt que fabriquées en interne.

Les producteurs de matériaux de fabrication et de pièces sont généralement situés près de leurs clients importants. La vente de ces marchandises est généralement contractuelle et longue, ce qui en fait une commercialisation minimale.

iii. Installations:

Les machines et équipements d'un producteur industriel sont amortis par longue durée et de nouveaux appareils doivent être installés. Les hauts fourneaux, les locomotives, les usines, etc. Les intermédiaires sont rarement utilisés pour l’achat d’installations et le circuit de distribution est court, allant du producteur directement à l’utilisateur industriel. La commercialisation de ces produits ne devrait être confiée qu'à des ingénieurs formés à la vente.

iv. Equipement accessoire:

L'équipement accessoire facilite plutôt que d'effectuer les opérations de base d'une usine de fabrication. Les petits moteurs, les ordinateurs, le mobilier de bureau sont des exemples d'équipements accessoires. La publicité et d’autres stratégies de promotion des ventes sont utilisées dans la commercialisation de produits accessoires.

Plus le produit accessoire est cher, plus le canal de distribution est court. Cela s'explique par le fait que le marché des articles à prix plus élevé est plus petit et que leurs ventes sont suffisamment importantes pour qu'un producteur ait intérêt à envoyer un vendeur à un client potentiel.

v. Fournitures:

Les fournitures sont des matériaux utilisés dans l'exploitation d'une entreprise qui ne font pas partie du produit fini. L'huile de graissage, le charbon, la papeterie sont des exemples de fournitures. Les fournitures sont les produits de commodité du marché industriel. Ils sont relativement peu coûteux et généralement achetés en petites quantités. Le circuit de distribution de ces biens est court et les biens sont souvent négociés en gros lots sous contrat par les dirigeants.

Les fournitures industrielles à faible coût nécessitent de vastes canaux de distribution. Les grossistes, en regroupant les lignes de nombreux fabricants, permettent à leur vendeur de faire appel à de nombreux utilisateurs et de vendre de grandes quantités des produits de différents producteurs pour rentabiliser l'appel.

vi. Prestations de service:

Près de la moitié des dépenses de consommation sont consacrées aux services. Il existe un grand marché pour les services industriels. Conscients de cela, de nombreuses grandes organisations se lancent dans le secteur des services. Aux États-Unis, par exemple, Gerber, la société d’aliments pour bébés, possède des écoles maternelles et Coca-Cola est entré sur le marché de l’éducation.

La complexité croissante des affaires a atteint un point où même les plus grands fabricants sont incapables de satisfaire tous leurs besoins en interne. Lorsqu'ils rencontrent des problèmes, ils font appel à des sociétés de services hautement spécialisées. Ceux-ci peuvent être des ingénieurs formés ou des consultants en gestion ou des programmeurs.

En règle générale, les entreprises de service externes sont utilisées lorsque le coût du service autonome est supérieur au coût de l'achat du service.

Les services sont définis comme des activités, des avantages ou des satisfactions proposés à la vente ou fournis dans le cadre de la vente de biens.

Les services sont:

une. Intangible

b. Périssable

c. Non normalisé

ré. Basé sur l'implication de l'acheteur.

Les services ne peuvent être vus, touchés, goûtés, sentis ou entendus. Ils sont difficiles à afficher, démontrer ou illustrer. Pour cette raison, ils ne peuvent pas être commercialisés par le biais d'une promotion normale, mais nécessitent des programmes spéciaux et imaginatifs.

La périssabilité des services est évidente. La plupart des services sont épuisés dès que le travail est terminé. Lorsque le déménagement est terminé, le service est terminé. Les services ne peuvent pas être stockés pour une utilisation ultérieure.

Les services sont difficiles à standardiser. Des coiffeurs différents donneront des résultats différents. Les acheteurs sont très impliqués dans le produit de service. Les fiscalistes donnent des conseils sur les problèmes spécifiques de chacun de leurs clients.

Étant donné que les ventes de services sont essentiellement des transactions individuelles, la vente personnelle est la caractéristique marketing la plus importante et les industries de services dépendent fortement des programmes de formation. Certains spécialistes du marketing préconisent la création d'un produit tangible dans l'esprit de leurs clients potentiels. Les entreprises de services facturent souvent des coûts majorés, tandis que d’autres facturent le trafic supporté.

La rapidité et la satisfaction sont les facteurs les plus importants du succès d’une entreprise de services. À cette fin, ils doivent être situés près de ses clients, disposer d'un stock suffisant de pièces et disposer d'un nombre suffisant de personnel de service qualifié. Les services sont rarement vendus par des intermédiaires. Le canal de distribution normal va de la société de service directement à l'utilisateur.


Classification des produits - avec exemples

La base utilisée par les spécialistes du marketing pour classer les produits est la suivante:

1. Sur la base de la durabilité et de la tangibilité du produit.

2. Sur la base des habitudes d'achat des consommateurs.

3. Sur la base de l'utilisation dans l'industrie.

1. Sur la base de la durabilité et de la tangibilité:

Les produits sont classés comme - Biens non durables, Biens durables et services sur la base de la durabilité et de la tangibilité.

je. Biens non durables - Ils représentent les biens corporels consommés dans un ou plusieurs usages.

Exemple - savon, sel, coke, etc.

ii. Biens durables - Biens corporels qui survivent ou survivent à de nombreuses utilisations.

Exemple - Réfrigérateur, vêtements, télévision, etc.

iii. Services - Ce sont des actes fournis par une partie à une autre qui sont essentiellement de nature immatérielle et sont généralement fabriqués et consommés simultanément. Exemple - Services médicaux, services de transport, etc.

2. Sur la base des habitudes d'achat des consommateurs:

Ici, les produits sont classés en fonction des habitudes d'achat adoptées par le consommateur lors de l'achat du produit.

Ils sont classés comme:

je. Produits de commodité,

ii. Marchandises de magasinage,

iii. Marchandises spécialisées

iv. Marchandises non recherchées.

je. Marchandises de commodité:

Marchandises achetées pour la commodité du consommateur.

Ils sont en outre classés comme:

une. Agrafes - Ce sont des produits achetés régulièrement qui font partie des exigences quotidiennes du consommateur en matière d'alimentation et de style de vie - riz, blé, sucre, dentifrice, etc.

b. Impulsion - Produits que le consommateur achète lorsqu'il n'est pas parti dans l'intention d'acheter ces produits; principalement, ils ne font pas partie de sa liste de courses établie à l'avance. Ils sont achetés sur une impulsion.

Exemple - chocolats, crèmes glacées, chemises, etc.

c. Urgence - Les biens indispensables et devant être achetés en fonction de la situation.

Exemple - parapluie, chaussures, médicaments.

ii. Marchandises de magasinage:

Les biens pour lesquels un consommateur va faire des emplettes sont des achats.

Ils sont en outre classés comme:

une. Homogenous Goods – In homogenous goods, product features are more or less the same, only price difference is noticeable, eg, Salt, Soap etc.

b. Heterogeneous – In these types of goods, product features vary and they are compared while buying.

Example – Television, Music System.

iii. Specialty Goods:

These are goods which have unique characteristics and Brand identity. These generally hold a “snob appeal” for the buyer.

Example – Mercedes Car, Nakshatra Diamonds.

iv. Unsought Goods:

Not known to consumers or known but not sought.

Example – Burglar Alarms, Smoke detectors.

3. Product Classification Based on Use in the Industry:

Under this classification the Products are classified depending upon their application in the Industry as – Materials and parts, Capital Items, Supplies and Services.

Materials and parts are further classified into raw materials and manufactured materials. Raw materials are further classified into Farm Products and Natural Products and manufactured materials are further classified into Component Materials and Component parts.

Similarly Capital items are classified into Installations and into Equipment's and Supplies and Services are classified into Operating Supplies and maintenance and Repairs.

Raw materials are materials that are processed to make the finished products. They are further classified as – materials that are natural and extracted from the nature and farm products that are grown in the farm.

Example – Natural raw material – iron ore, Lumber

Farm produced raw material – Wheat, Cotton.

Manufactured Materials are materials that are manufactured in the manufacturing unit using some raw material. They are classified into Component Material and Component Parts. The difference between component material and component parts is that while component material goes into a finished product it forms an undistinguishable part of the product, whereas a component part is usually a distinguishable part of the finished product.

Example – Component material – Cement, Yarn

Component part – Tyres, Small Motors.

Capital Items – Capital items are those items whose purchase amount to a capital expenditure for the organisation. These are further classified into Installations and Equipment's.

Example – Installations – Buildings, Factories, Elevators.

Equipment's – Trucks, Forklifts, Cranes.

Supplies and Services – Supplies and services are allied products that though not a part of the end product or finished product, they aid in the manufacturing of the product. These are classified into Operating Supplies and Maintenance and repairs.

Example – Operating Supplies – Lubricants, Oils, Paints etc.

Maintenance and Repairs -Consultancy, Annual maintenance Contracts.


Classification of Products – On the Basis of Durability, Tangibility and Use

Marketers have traditionally classified products on the basis of three characteristics- durability, tangibility and use.

1. Durability and Tangibility Classification:

(a) Non-durable goods- Non-durable goods are tangible goods normally consumed in one or a few uses. For example, soaps, salt and biscuits.

(b) Durable goods- Durable goods are tangible goods that can normally be used for many years. For example, colour TV, refrigerators, washing machines and vacuum cleaners.

(c) Services- Services rate intangible, inseparable, variable and perishable products. For example, airline and banking services.

2. Consumer Goods Classification:

(a) Convenience goods- These are goods that the customer usually purchases frequently, immediately and with a minimum of effort. Examples include soaps and newspapers.

Convenience goods can be further classified into three categories:

(i) Stable goods- Consumer purchases on regular basis.

(ii) Impulse goods- Consumer purchases without any planning or search effort.

(iii) Emergency goods- Consumer purchases on urgent need.

(b) Shopping goods- These are goods that the customer, in the process of selection and purchase, characteristically compares on such bases as suitability and quality. Examples- Furniture, Electrical Appliances, etc.

(c) Special goods- These are goods with unique characteristics or brand identification for which a sufficient number of buyers are willing to make a special purchasing effort. Examples- Cars.

(d) Unsought goods- These are goods the consumer does not know about or does not normally think of buying. The classic examples of known but unsought goods are life insurance.

3. Industrial Goods Classification:

(a) Materials and Parts- These are goods that enter the manufacturer's product completely. They fall into two classes- raw materials and manufactured materials and parts.

(b) Capital items- These are long-lasting goods that facilitate developing or managing the finished product. They include two groups- Installations and equipment.

(c) Supplies and Business Services- These are short-listing goods and services that facilitate developing or managing the finished product.


Classification of Product – Durability and Tangibility Classification and Consumer Goods

Product has many tangible as well as intangible attributes. With this view in mind, it is appropriate to consider products in identifiable groups. This can be done formally using a classification system which aids market planning.

Producers and marketers have traditionally classified products on the basis of characteristics such as durability, tangibility and use. Each product type has an appropriate marketing – mix strategies.

Products can be classified as follows:

1. Durability and Tangibility Classification :

je. Tangible Products:

These are the products that can be touched, felt or seen.

These products can be further classified as:

une. Durable Goods – These are goods that are used or consumed over a long period of time, usually at least 3 years. For example – Television, Clothing, Washing Machine etc. Durable products normally require more personal selling and service, command a higher margin and require more seller guarantees.

b. Non- Durable Goods – These are goods that are used or consumed over a short period of time, say one or few uses. For example – Soap, Tooth Paste, etc. The appropriate strategy for these goods is to make them available in many locations, charge only a small markup and advertise heavily to induce trial etc.

ii. Intangible Products / Services:

These are goods that cannot be touched, felt or seen.

These products are considered as services. Services are intangible, inseparable, variable and perishable products. As a result, they normally require more quality control, supplier credibility and adaptability. For example haircuts, transportation, repairs, etc.

2. Consumer Goods :

The vast array of consumer goods can be classified on the basis of shopping habits and variables like time, effort and risk.

Consumer goods can be sub-categorized into the following:

je. Convenience Goods:

These products are relatively inexpensive products that buyer or users choose frequently with a minimum of thought and effort. Examples includes soaps, tooth paste, newspaper etc. The decision process is complicated by the existence of brands, which force the consumer to make comparison and choices.

Convenience goods can be further classified into:

une. Staple Convenience Goods – Staple goods are those goods that are consumed by most people every or on regular basis. For example milk, bread, vegetables etc. Product differentiation for staple items tends to be minimal.

b. Impulse convenience Goods – As the name implies there is no preplanning involved with the purchase of impulse convenience goods. For example – chocolates, magazines etc. The decision to make an impulse purchase is made on the spot.

c. Emergency Convenience Goods – These goods are purchased when a need is urgent. Examples include umbrellas during a rain storm, medicines etc. Manufacturers of emergency goods will place them in many outlets to capture the sale.

ii. Shopping Goods:

These goods are more costly and involve more risk than convenience goods, thereby causing buyers and users to invest more time and effort when making the selection. In the process of selection and purchase, characteristically compares on such bases as suitability, quality, price and style. For example furniture, clothing, appliances etc.

Shopping Goods can be further divided as:

une. Homogeneous Shopping Goods- These goods are similar in quality but different enough in price to justify shopping comparisons.

b. Heterogeneous Shopping Goods- These goods differ in product features and services that may be more important than price.

c. Speciality Goods- These are the unique or specialized products that are most costly and that are unique or so specialized that buyers and users are willing to expand great effort to seek out and acquire them. The market for such goods is small but prices and profits are high. Consumers of specialty goods pay for prestige as well as the product itself. Examples include cars, stereo, cameras etc.

ré. Unsought Goods- These goods are those the consumer does not know about or does not normally think of buying like life insurance. These goods require advertising and personal selling support.

e. Industrial Goods- Industrial goods can be classified in terms of how they enter the production process and their relative costliness.

They fall into the following classes:

(1) Materials and Parts:

They are goods that enter the manufacturer's production completely.

They fall into two categories:

(i) Raw Material – Raw Materials fall into two major classes- Farm Products (eg, wheat, cotton, Livestock, fruits & vegetables) and Natural Products (eg – fish, crude oil, petroleum, iron ore)

(ii) Manufactured Materials and Parts – They fall into two categories – Component materials (eg, iron, yarn, cement, wires) and Component parts (eg, small motors, tyres, castings)

(2) Capital Items:

These are long lasting goods that facilitate developing or managing the finished product.

They include two groups:

(i) Installations – Installations consists of buildings such as – factories, offices etc. They are major purchases. They are usually bought directly from the producer, with the typical sale preceded by a long negotiation period.

(ii) Equipment – It compromises portable factory equipment and tools hand tools (drills, lift trucks etc) and office equipments (personal computers, desks etc.). These types of equipment do not become part of a finished product. They have a shorter life than installations but a longer life than operating supplies.

(iii) Supplies – Supplies are short lasting goods and services that facilitate developing or managing the finished product.

Supplies are of two kinds:

(a) Maintenance and repair items – It includes paint, nails, brooms etc.

(b) Operating supplies – It includes lubricants, coal, writing paper, pencils etc.

(iv) Business Services – Business Services include maintenance and repair services (window cleaning, copier repair) and business advisory services (legal, management consulting, advertising). Maintenance and repair services are usually supplied under contract by small producers and business advisory services are usually produced on the basis of the supplier's reputation and staff.


Classification of Products – On the Basis of Durability, Tangibility and Types of Consumers

Product can be defined as something which can be manufactured to satisfy a need. On a broader level “Product” might include a physical component, an event, a service, a person, an organization or include any of these combinations. You can say product as something in which you invest, which might be in terms of money, time or energy and expect return. Thus a phone, refrigerator, a vehicle, an under construction building, a catering service at an event or a sports event like IPL, can be termed as a “Product”. So basically Product is anything that is offered to market to satisfy a need or want.

Products are classified on the basis of durability, tangibility and the types of consumers that use these products.

According to Durability and Tangibility:

Each product has its own durability, that is how long a product can be used or how many times a product can be used. Tangible products are products that are not physical but require more precision, control and credibility.

Based on durability and tangibility products fall into three groups:

1. Non-Durable Products:

Are the products which have one or very few uses such as soft drinks, shampoos etc. Because these products are purchased and consumed quickly appropriate strategy must be in place so the supply is not affected and require heavy advertising to induce consumer liking and preference.

2. Durable Products:

These are the products that comparatively have longer use than non-durable products. Examples of durable products include refrigerators, phones, cars etc. As these products are more durable, they require higher customer trust, heavy margin on the product and many times personalized selling.

3. Services:

Services are the intangible products that normally require higher credibility, higher quality and a greater adaptability. Examples of services include a legal advice or a counseling service.

Products can also be classified based on types of consumers that use them.

They are consumer products and industrial products:

je. Consumer Products:

These are the products bought by customers for personal use. They are classified based on how customers go about buying them. Consumer products include convenience products, shopping products, specialty products and unsought products.

une. Convenience Products:

These are the products which are needed for daily use and consumers buy them without much comparison and they buy them very frequently. Toothpaste, soaps, newspapers are the few examples. These are products which might have become part of the routine for a customer like using a particular soap, eating a particular brand of biscuits etc.

b. Shopping Products:

These are the products which are less frequently bought by the consumer and which consumer compares the prices, quality, ability and price of these products. Some good examples include furniture, clothing and home appliances.

c. Produits spécialisés:

These products have some unique capability and the buyer is ready to take some extra efforts to buy these products. Mostly these products have very good brand identification. Classic examples are luxury cars or Apple products.

ré. Unsought Products:

These are the products which are less known and consumer is likely to not think of buying them. Hence such products require heavy support and advertising. Some of the examples are charity donations or blood donations.

ii. Industrial Products:

These are the products which might be purchased for further processing or for use in running some other business. Thus purpose for which the product is bought makes it consumer or industrial.

They are three groups of industrial products:

une. Material and Parts:

These include raw materials and manufactured ones. Again raw materials fall into two major groups, farm products and natural products. Farm Products are fruits, vegetables or wheat etc. and natural products include crude oil, fish ores etc. Manufactured materials are again classified as component materials (cement, wires) and component parts (small motors, tires etc.).

b. Capital Items:

These products aid the consumers in their own production or operations. Examples include elevators, generators and accessory equipment such as hand tools and office equipment such as fax machine, desks etc.

c. Supplies and Services:

These are short-term products and services that help in developing or managing the finished product. Supplies are of two kinds. Maintenance and Repair items and Operating Supplies. Business services include maintenance and repair services (window, doors repair) and business advisory services (legal, advertising).

Product Levels:

When a product is to be introduced to the market, the product planners need to think about products and services on different levels, where each levees adds more customer value and constitutes customer- value hierarchy.

1. Fundamental Level is the core benefit – What service or benefit the customer is really buying the product for.

2. On the second level the product makers must turn core benefit into a basic product.

3. On the third level marketer must prepare an Expected Product with all the expectations of the buyer satisfied.

4. On the fourth level marketer must exceed customer expectations and prepare an augmented product.

5. On the fifth level is the potential product. It encompasses all transformations the product might undergo in future. On this level where the companies continue to innovate to satisfy customers and distinguish their product in the market.


Classification of Products – Durability and Tangibility, Consumer-Goods Classification and Industrial Goods Classification

Marketers have classified products on the basis of characteristics- durability, tangibility and use (consumer or industrial)

Durability and Tangibility:

Products can be classified into three groups according to durability and tangibility:

(a) Non-durable goods – these are tangible goods. Because these goods are consumed quickly and purchased frequently the appropriate strategy is to make them available in as many locations as possible.

(b) Durable goods – these are also tangible goods and survive longer durations. Washing machines, refrigerators are examples of durable products.

(c) Services – these are intangible, inseparable, variable and perishable products. As a result they require more quality control, supplier credibility and adaptability.

Consumer-Goods Classification :

The goods consumers buy can be classified on the basis of shopping habits.

(a) Convenience goods – These are the ones consumers usually purchase frequently, immediately and with a minimum effort.

je. Staple – these fall under buyers' regular shopping list.

ii. Impulse goods – are purchased without any planning – cold drinks, candy.

iii. Emergency goods – purchased when a need is urgent – umbrella for rainy season.

(b) Shopping goods – These are the goods that the customer in the process of selection and purchase characteristically compares on such bases as suitability, quality, price and style. Here the purchasers' involvement in the purchase process is higher and this will take more of his time and money.

(c) Speciality goods – These goods have unique characteristics or brand identifications for which a sufficient number of buyers are willing to make a special purchase effort. Speciality goods do not involve making comparisons, buyers invest time to get to specific dealers handing such products – special branded products such as designer suits.

(d) Unsought goods – These goods the consumers does not know about or does not normally think of buying, like smoke detectors, life insurance policies etc.

Industrial Goods Classification:

Industrial goods can be classified in terms of how they enter the production process and their relative costliness.

(a) Materials and parts – Industrial products that enter the manufacturer's product completely, including raw materials and manufactured materials and parts.

(b) Capital items – Industrial products that partly enter the finished product, including installation and accessory equipment.

(c) Supplies and services – Industrial product that does not enter finished product at all.


 

Laissez Vos Commentaires