5 objectifs majeurs des entreprises

Étudions en profondeur les principaux objectifs suivants d’une entreprise:

1. Approche de maximisation des bénéfices:

L’approche de maximisation du profit concernant le comportement de l’entreprise est l’une des hypothèses les plus fondamentales de la théorie économique néo-classique traditionnelle.

La tentative de l'entrepreneur de maximiser son profit est considérée comme le comportement rationnel de l'entrepreneur. Tout comme le comportement rationnel dans le cas des entreprises est la maximisation du profit, le profit est fondamental dans la philosophie du système de libre entreprise.

Adam Smith voyait dans le profit le moyen de transformer l'égoïsme de l'humanité en canaux de service utiles.

2. Survie à long terme:

Selon Rothschild, l'objectif principal d'une entreprise est d'atteindre le stade de la survie à long terme. Une entreprise ayant cet objectif est toujours examinée avec prudence et toutes ses décisions sont orientées vers la sécurité. Ces entreprises n'aiment pas dégager des profits plus importants à court terme mais préfèrent des profits plus faibles à long terme.

3. Objectif de maximisation de la vente de Baumol:

Le professeur Baumol a présenté la maximisation des ventes comme objectif alternatif à la maximisation des bénéfices. Il propose plusieurs justifications de la maximisation des ventes comme objectif de la société. Dans ce cas, la maximisation des ventes signifie la maximisation de la valeur monétaire des ventes. L’objectif d’une entreprise est d’optimiser sous contrainte l’objectif suivant: l’entreprise maximise le revenu total sous réserve de contraintes de profit minimales. Selon le professeur Baumol, il s'agit du meilleur évaluateur de la performance de l'entreprise que le modèle traditionnel de maximisation du profit.

4. Modèle de l'entreprise de gestion de Marris:

Marris a développé un modèle de discrétion managériale. Dans le modèle de Marris, l’objectif de l’entreprise est de maximiser le taux de croissance équilibré de l’entreprise, c’est-à-dire de maximiser le taux de croissance de la demande du produit de l’entreprise et de l’accroissement de son offre de capital.

En poursuivant ce taux de croissance maximum équilibré, l'entreprise a deux limites:

(i) Une contrainte définie par l'équipe managériale disponible et ses compétences.

(ii) Deuxièmement, la contrainte financière imposée par la volonté des gestionnaires d’obtenir une sécurité d’emploi maximale.

En résumé, la raison d'être de cet objectif est que, en maximisant conjointement le taux de croissance de la demande et du capital, les gestionnaires optimisent leur propre utilité ainsi que celle des propriétaires. Leur maximisation d’utilité se traduit par une augmentation de salaire, de pouvoir et de prestige. Par conséquent, ils sont motivés à poursuivre de telles politiques en maximisant ces choses.

5. La théorie comportementale de l'entreprise:

Modèle de comportement satisfaisant: Le Professeur Simon a exposé en 1955 la théorie du comportement de la firme. Cette théorie a ensuite été élaborée par Cyert et March. Cette théorie se concentre sur le processus de prise de décision de la grande entreprise multiproduits dans l'incertitude du marché imparfait. La société n'est pas traitée comme un objectif unique, une unité de décision unique, mais comme une coalition organisationnelle à objectifs multiples et décisions multiples. La société est considérée comme une coalition de différents groupes liés de différentes manières à son activité.

Les partenaires de cette coalition sont des dirigeants, des travailleurs, des actionnaires, des clients, des fournisseurs, des banquiers, etc. Chaque groupe a ses propres objectifs. Par exemple, les dirigeants veulent des salaires plus élevés, les travailleurs veulent des salaires plus élevés, les actionnaires veulent des dividendes plus élevés, etc. Il existe un conflit d'objectifs entre les différents partenaires de cette coalition. Les différents groupes négocient en permanence pour atteindre leurs objectifs.

Selon Cyert et March, la société a cinq objectifs principaux:

(i) l'objectif de production,

(ii) l'objectif d'inventaire,

(iii) l'objectif de niveau de vente,

(iv) l'objectif de part de marché, et

(v) L'objectif de profit.

La firme tente de satisfaire et de ne rien maximiser sous cette théorie. En d’autres termes, l’entreprise souhaite obtenir une performance globale satisfaisante telle que définie par l’ensemble des objectifs fixés. Dans la théorie du comportement, l'entreprise est une organisation satisfaisante plutôt qu'une organisation qui maximise.

Selon Cyert et March, étant donné l'incertitude du monde réel, le manque d'informations précises, le temps limité et la capacité limitée des gestionnaires à traiter les informations, les entreprises ne peuvent pas travailler avec une rationalité globale. Dans ces conditions, les entreprises ne cherchent pas à maximiser leurs bénéfices, leurs ventes ou toute autre chose. Au lieu de cela, ils présentent un comportement satisfaisant. Ils veulent des bénéfices satisfaisants, des ventes satisfaisantes, etc.

 

Laissez Vos Commentaires