Pourquoi le monopoleur opère-t-il sur la partie élastique de la courbe de demande?

Obtenez la réponse de: Pourquoi le monopoleur opère-t-il sur la partie élastique de la courbe de demande?

Un monopoleur qui souhaite maximiser ses profits produit le résultat jusqu’à ce que MC = MR. Mais on dit qu’aucun monopoleur ne fixera jamais la production de son produit à un niveau où la demande de son produit est inélastique (c.-à-d., Ep <1), il serait toujours possible pour un monopoleur d’augmenter son revenu total de limiter la production (et donc augmenter le prix).

De même, dans un tel cas, le total des recettes diminuera toujours à mesure que la production augmente (et donc réduit le prix), de sorte que le revenu marginal devient négatif. D'autre part, le coût marginal étant positif et en augmentation, dans une situation d'équilibre, toute réduction de la production pour augmenter le prix ferait chuter le coût marginal.

Ainsi, si une entreprise monopolistique augmente le prix de son produit grâce à la réduction de la production, elle augmentera le revenu total mais réduira le coût total à condition que ses coûts marginaux ne soient pas négatifs (ce qui est très peu probable). Les coûts marginaux étant toujours positifs, une réduction de la production réduira le coût total. Dans le même temps, la demande étant inélastique, c’est-à-dire que p <1, une réduction de la production augmentera le revenu total. Les profits continueront donc d'augmenter avec la réduction de la production.

Ainsi, tant que la demande est inélastique, toute augmentation de prix résultant d'une baisse de la production augmenterait ses profits de manière continue et un équilibre monopolistique n'est pas possible. Ce n'est que si un monopoleur a des coûts marginaux négatifs, ce qui semble impossible, qu'il lui paiera de produire une production même lorsque la demande est inélastique (c'est-à-dire, e p <1).

L'équilibre monopolistique n'est possible que lorsque l'élasticité de sa courbe de revenu moyen est supérieure à un et une telle situation peut être illustrée à la Fig. 4 où DD 'est la courbe de revenu moyen, DMR est la courbe de revenu marginal et MC, MC 1 et MC 2 sont trois courbes de coût marginal du monopoleur. La demande est élastique unitaire c'est-à-dire, e p = 1 en B, entre D et B, elle est supérieure à un et entre B et D ', elle est inférieure à un.

Comme en B sur la courbe de revenu moyen e p = 1, le revenu marginal correspondant sera ici égal à zéro. Si le prix et la production étaient fixés à ce stade, les valeurs MR et MC devraient être nulles, mais MC ne peut jamais être nul. Ainsi, à la production Q, le prix et la production ne peuvent pas être fixes car la demande est élastique unitaire. De nouveau, si le prix et la production ont été fixés au stade où e p <1 (c’est-à-dire R dans la figure), le coût marginal doit être négatif, car ici, le revenu marginal est négatif.

Mais ce n'est pas possible non plus. Cela montre que le coût marginal étant toujours positif, l’équilibre monopolistique n’est possible qu’à ce stade où la demande est élastique. L'équilibre n'est pas possible à Q sur la courbe MC 1 (MR = 0) ou à R sur MC 2 (revenu marginal négatif). Il n'est possible qu'à P sur la courbe MC (revenu marginal positif), c'est-à-dire entre les points D et B de la courbe de revenu moyen, car dans cette région e p > 1.

 

Laissez Vos Commentaires