Prise de décision: caractéristiques, éléments et principes

Tout ce que vous devez savoir sur la prise de décision. La prise de décision consiste à choisir un moyen d’action parmi deux ou plusieurs autres moyens. C'est une activité de choix et le choix détermine notre action ou notre inaction.

Faisons une étude approfondie de la prise de décision: -

1. Définition de la prise de décision 2. Caractéristiques de la prise de décision 3. Eléments 4. Importance 5. Processus scientifique 6. Principes.

Définition de la prise de décision:

Les définitions importantes de la gestion sont les suivantes:

1. En mot simple:

«La prise de décision consiste à choisir une ligne de conduite parmi deux ou plusieurs lignes de conduite alternatives. C'est une activité de choix et le choix détermine notre action ou notre inaction. "

2. Selon George R. Terry:

«La prise de décision est la sélection basée sur certains critères parmi deux alternatives possibles ou plus."

3. Philip Kotler a défini la prise de décision comme suit:

"Une prise de décision est un choix conscient parmi d'autres plans d'action."

Il ressort clairement des définitions ci-dessus que s’il n’existe qu’un seul plan d’action, la question de la prise de décision ne se pose pas. Mais lorsque plusieurs cours alternatifs sont ouverts devant nous, la sélection de la meilleure alternative est appelée prise de décision. ”

Caractéristiques ou caractéristiques de la prise de décision :

Les caractéristiques importantes de la prise de décision sont les suivantes:

1. La prise de décision est un processus sélectif dans lequel seule la meilleure alternative possible est choisie.

2. La prise de décision implique une évaluation et une analyse minutieuses de toutes les alternatives possibles.

3. La prise de décision incombe aux cadres dirigeants à tous les niveaux.

4. C'est un processus continu qui se poursuit tout au long de la vie d'une organisation.

5. C'est un processus mental qui implique une réflexion en profondeur et une prévision des choses.

6. Il peut être positif de faire certaines choses ou négatif de ne pas faire certaines choses.

7. Les décisions sont normalement prises sur la base des expériences passées et des circonstances présentes pour une action future.

8. Ce n'est pas une fin en soi mais un moyen d'atteindre le but.

9. Si nécessaire, des experts et des spécialistes devraient être consultés avant de prendre une décision.

10. Les décisions exercent une grande influence sur le succès ou l'échec d'une organisation. Par conséquent, ils ne doivent pas être faits à la hâte ou sans sécurité ni réflexion rapprochées.

Principaux éléments de la prise de décision:

Les principaux éléments de la prise de décision sont les suivants :

1. Concept de meilleure décision:

Les décisions rationnelles doivent être conformes au concept de base de la bonne décision.

Curdiff et Still:

Mentionne trois clés pour une prise de décision rationnelle:

(i) la conceptualisation,

(ii) l'information,

(iii) prévision.

sont les trois clés d’une prise de décision rationnelle. Le problème doit être analysé de manière approfondie et toutes les alternatives possibles doivent être considérées comme une folie.

Les décisions rationnelles exigent:

a) l'intelligence,

(b) aperçu, et

(c) Beaucoup d'expérience.

2. Environnement organisationnel de la société:

L'environnement organisationnel exerce également une grande influence sur la prise de décision. Certaines organisations croient en une centralisation rigide alors que d'autres ont confiance en la décentralisation et laissent la responsabilité du processus décisionnel habituel aux chefs de département.

En outre, dans l’intérêt de la société, il a été suggéré de laisser la décision à la direction générale de décider de la politique à suivre et de laisser aux différents chefs de département les décisions courantes concernant les affaires courantes. L'environnement externe, social, politique et économique influence également la prise de décision. Mais les conditions politiques instables dans le pays ne favorisent pas la prise de décisions importantes.

3. éléments psychologiques:

En ce qui concerne les éléments psychologiques, les caractéristiques personnelles telles que les préférences, l'expérience de maturité intellectuelle, le niveau d'instruction, la désignation sociale et religieuse, le statut, etc., du responsable de la prise de décision exercent également une grande influence sur la prise de décision.

En outre, les habitudes du manager, son tempérament, son environnement social, son éducation, sa vie domestique et son apprentissage de la politique doivent tous tracer son choix d’alternative, en conséquence de ses décisions.

4. Moment des décisions:

Les décisions doivent être prises au moment opportun, en tenant compte des conditions qui prévalent. L’objectif marketing doit également être pris en compte et le temps nécessaire pour l’atteindre. Toute décision prise à temps laisse une impression durable dans l'esprit de ceux qui sont touchés par la décision.

5. Communication des décisions:

Lorsqu'une décision a été prise, elle doit être communiquée correctement aux personnes concernées. La décision devrait être communiquée aux cadres subordonnés dans un langage courtois, simple et compréhensible. Il ne devrait y avoir aucune ambiguïté dans la langue écrite. Ce devrait être dans un langage simple et varié.

6. Participation des employés:

La participation des employés à la prise de décision facilite sa mise en œuvre. La participation des employés présente certains avantages et garantit la loyauté des employés envers l’organisation. Il suscite un sentiment d'unité avec l'entreprise et les décisions prises sont considérées comme supérieures. Cela contribue à améliorer l'efficacité de l'organisation, ce qui aide à atteindre les objectifs de l'organisation.

Importance de la prise de décision en gestion :

La gestion et la décision sont deux activités très importantes qui ne peuvent être séparées. Les deux bougent ensemble. La prise de décision est l’activité principale de la direction et a été considérée comme l’âme de la direction. La décision devrait toujours être prise après de nombreuses délibérations et elle devrait être prise rapidement et autant que possible en se basant sur l'intuition.

Les décisions judicieuses reposent toujours sur des informations et combinent:

a) jugement, et

(b) Basé sur des informations (sur des faits).

Mais les décisions basées sur l'information posent de nombreux problèmes majeurs, qui se posent à intervalles irréguliers. Les décisions judicieuses durent longtemps, car il est très difficile et délicat de les modifier une fois prises.

Processus scientifique de prise de décision :

Le processus de prise de décision a été divisé en deux parties:

1. Méthode traditionnelle ou diagnostic symptomatique.

2. Méthode scientifique.

1. Diagnostic traditionnel ou symptomatique:

Cette décision est prise sur la base de connaissances, expériences et intuitions limitées. Il n’ya pas d’analyse scientifique dans ce domaine. Dans cette décision prise ne sont pas logiques. Cette méthode est également appelée «diagnostic symptomatique» . Les médecins dans les temps anciens ont diagnostiqué la maladie sur la base des symptômes seulement.

De la même manière, la direction résout également les divers problèmes auxquels l’organisation est confrontée sur la base des symptômes. De nos jours, un médecin expert s'appuie non seulement sur des symptômes externes, mais utilise des rapports de radiographie, d'ECG précis, etc.

2. Méthode scientifique:

Le processus de prise de décision scientifique est le suivant:

(i) Définir le problème, les objectifs et les contraintes sont étudiés.

(ii) Analyse du problème.

(iii) Le développement d'une solution alternative est recherché.

(iv) Choisir la meilleure solution.

(v) Conversion de la décision en action efficace.

(vi) Suivi de la décision.

(i) Définir le problème, les objectifs et les contraintes sont étudiés:

Dans ce processus, la nature du problème est considérée. Ici, une étude minutieuse des aspects externes et internes du problème doit être faite avec soin. Les objectifs de la résolution du problème et les contraintes qui s’y opposent doivent également être pris en compte en fonction de l’âge et du poids afin de prendre la bonne décision.

(ii) Analyse du problème:

Cela implique une évaluation minutieuse des solutions de rechange et, en tant que tel, de décider quel responsable ministériel devrait prendre la décision en question. Qui d'autres devrait être pris en confiance. Si certains spécialistes ont également été consultés à ce sujet et qui devrait être informé de telles décisions.

Il convient de noter ici que toutes les politiques et décisions opérationnelles doivent être prises par la direction, tandis que les décisions courantes des départements doivent être laissées aux décisions des chefs de département. Pour prendre une décision importante, une analyse approfondie des informations pertinentes est nécessaire. Si les faits et les informations factuelles ne sont pas disponibles, ils peuvent être estimés au mieux des informations disponibles.

(iii) Développement d'une solution alternative:

Pour développer des solutions alternatives, les cours suivants doivent être adoptés:

(a) Dépenser davantage pour la publicité et la publicité,

(b) Développer les activités de promotion du marché, ou

(c) nommer plus de vendeurs,

d) améliorer la qualité du produit,

e) L'emballage devrait être plus attrayant ou réduire le prix, etc.

La direction ne devrait pas dépendre d’une solution à elle seule, car si cela échouait dans une situation particulière, l’autre pourrait être reprise à sa place. Il est donc essentiel d’examiner toutes les mesures possibles.

(iv) Choix de la meilleure solution:

Pour que les décisions soient efficaces, il est essentiel que les informations et les faits soient systématiquement coordonnés, systématiques et continus. Par exemple: toutes les décisions concernant le problème de marketing sont prises sur la base d'informations complètes disponibles auprès de sources internes et externes. Pour décider de la meilleure solution, plusieurs facteurs doivent être pris en compte.

Elles sont:

(a) Le rapport avantages / inconvénients de chaque solution.

(b) Parmi toutes les solutions possibles, l'une d'entre elles nécessitant le moins d'effort possible.

(c) Quelle est la limite financière de l'organisation?

(d) Quelle solution est favorable aux circonstances après avoir pris en compte tous ces facteurs, il convient de décider de la meilleure solution possible?

(e) On utilise maintenant une technique de recherche opérationnelle d'une journée pour choisir la meilleure alternative. Chaque alternative est évaluée quantitativement. Ceux qui ne peuvent pas être évalués quantitativement sont jugés sur la base de l'expérience, des connaissances et de l'intelligence.

v) Conversion des décisions en actions efficaces:

Il est à noter qu’une décision, quelle qu’elle soit, si importante qu’elle soit, si elle n’est pas mise en pratique de manière efficace, elle ne sert à rien. La décision prise doit atteindre les mains de tous les officiers et agents subalternes ainsi que de tous les employés et cadres concernés à qui elle est destinée.

Le langage de la décision doit être simple et compréhensible. Il doit y avoir une coopération totale de la part du personnel dans sa mise en œuvre. Le personnel doit avoir l’impression que la décision de la direction est sa propre décision. Lors de la prise de décision, il est essentiel que les subordonnés soient impliqués par leur participation. Leur participation aidera à sa mise en œuvre et rend la question assez simple, efficace et effective.

(vi) Suivi de la décision:

La prise de décision par processus scientifique ne garantit pas qu’elle est correcte à cent pour cent. Il est fort possible que cela soit défectueux et cause une perte à l’organisation. Afin de minimiser les risques de perte, il est nécessaire de suivre attentivement cette procédure et de combler les lacunes de la décision en prenant les mesures appropriées.

Par conséquent, les mesures de suivi ont été considérées comme une meilleure décision scientifique. On ne dit jamais que la connaissance des affaires se termine et se perfectionne, de même que les conditions de marketing ne sont jamais stables. Il y a toujours de l'incertitude quant à l'avenir. Toutes les décisions doivent donc être prises en tenant compte de tous les aspects de l’entreprise.

Principes de fabrication:

Les auteurs les plus éminents de la direction sont d’avis que le succès et l’échec de l’entreprise dépendent de décisions justes et appropriées. Par conséquent, un responsable doit prendre toutes les précautions avant de prendre une décision.

Voici les principes importants qui peuvent être pris en compte lors de la prise de décision:

1. Théorie marginale de la prise de décision:

Cette théorie a été suggérée par divers économistes. Les économistes pensent qu'une entreprise commerciale travaille pour gagner de l'argent. Gagner des bénéfices est leur devise principale. C’est pourquoi ils conviennent que le responsable doit prendre chaque décision dans l’optique de faire en sorte que les bénéfices de l’organisation augmentent jusqu’à atteindre leur maximum.

L'analyse marginale du problème est basée sur la loi des rendements décroissants. Avec une unité supplémentaire de travail et de capital mis en production, la production augmente mais elle augmente à un taux proportionnellement réduit.

Chaque unité supplémentaire de travail et de capital diminue la production et il arrive un moment où l'augmentation de la production s'arrête à «zéro» car la production de la dernière unité y est utilisée. À ce stade, une décision est prise, à savoir qu'aucune unité supplémentaire ne soit utilisée. de la main-d'œuvre et du capital doit maintenant être introduit dans la production.

La production de la dernière unité est marginale, après quoi la production supplémentaire d'une unité supplémentaire devient non économique ou non rentable.

Le principe marginal peut être efficace et tout en prenant des décisions sur des questions concernant:

(i) production,

ii) les ventes,

(iii) la mécanisation,

(iv) marketing,

(v) publicité,

(vi) Nomination et autres questions pour lesquelles la théorie marginale peut être utilisée de manière scientifique et statistique et où une bonne décision est rendue.

2. Théorie mathématique:

Il existe peu d'autres théories telles que: l'analyse des risques, la théorie des jeux, la théorie des probabilités, la théorie de l'attente. Sur la base duquel un gestionnaire analyse un fait donné et prend une décision en conséquence. Cela a donné lieu à une approche scientifique du processus de prise de décision.

3. Théorie psychologique:

Les aspirations du manager, sa personnalité, ses habitudes, son tempérament, ses tendances politiques et son statut social et organisationnel, sa vie domestique, ses compétences technologiques et son esprit vif jouent un rôle important dans la prise de décision. Sous une forme ou une autre, ils ont tous un impact sur la décision prise par le responsable.

Il est également lié par ses responsabilités et sa responsabilité. La prise de décision est un processus mental et la psychologie de ceux qui délibèrent et de la personne qui prend la décision finale a véritablement son mot à dire dans la prise de décision.

4. Principe des facteurs limitants:

Les décisions prises sont basées sur des facteurs limités, mais elles sont censées être bonnes en raison du simple fait que, dans les circonstances, c'était la seule possibilité.

Il ressort de ce principe que, bien qu’il existe de nombreuses solutions de rechange pour un décideur, celui-ci ne prend en compte que celles qui conviennent au (i) temps, (ii) le but et (iii) aux circonstances et qui peuvent être correctement Nous avons analysé en profondeur la capacité humaine, puis nous avons finalement choisi l’une des solutions de rechange qui fondent une décision.

5. Principe des alternatives:

La décision est un acte de choix. C'est un processus de sélection. Le gestionnaire doit choisir parmi de nombreuses solutions possibles celui qu'il considère le mieux en fonction des circonstances et de l'objectif.

6. Principe de participation:

Ce principe est basé sur le comportement humain, les relations humaines et la psychologie. Tout être humain veut être traité comme une personne importante s’il n’est pas possible de lui accorder un traitement VIP. Cela aide l’organisation à tirer le maximum de chaque personne, du moins de ceux à qui on a accordé la place d’importance et d’honneur.

La participation signifie que les subordonnés, même s’ils ne sont pas concernés, doivent être consultés et qu’ils doivent peser de tout leur poids. Les Japonais font ça. Les entreprises, institutions ou gouvernements japonais prennent leurs décisions par consensus.

Cela donne à tous le sentiment qu’ils font vraiment partie de la décision. Les Japonais débattent principalement d'un projet de décision dans l'ensemble de l'organisation jusqu'à la conclusion d'un accord.

Quelques-uns peuvent être en désaccord avec la méthode de prise de décision japonaise, car ils peuvent convenir que cela ne convient pas à nos conditions. Une telle méthode implique des manœuvres politiques, retarde les décisions et peut parfois entraîner une indécision. Mais la participation des travailleurs à la prise de décision peut être assurée par la méthode japonaise.

Ceux qui favorisent la méthode japonaise et la participation des travailleurs avancent l'argument que les décisions sont importantes. Mais selon la pensée moderne, la décision ne devrait pas être du ressort de quelques-uns seulement. Ceux qui doivent exécuter les décisions doivent également être activement associés à leur prise de décision.

Le principe de participation vise principalement deux choses:

(1) Il vise le développement et la recherche de toutes les alternatives possibles. Si un plus grand nombre de personnes concernées sont invitées à rechercher des alternatives sur la base desquelles des décisions devraient être prises, une plus grande participation est assurée, ce qui est certainement un objectif important de ce principe.

(2) Ce principe appelle de plus en plus de débats et de délibérations afin de connaître l'esprit de tous et d'évaluer la réaction possible d'une décision particulière à laquelle pense le responsable.

Pourquoi le principe de participation devient populaire?

Le principe de la participation est en train de devenir populaire pour les raisons suivantes:

1. Les participants estiment que l’entreprise est la leur dont ils sont des parties importantes;

2. L'opposition à une décision est considérablement réduite et ceux qui doivent l'exécuter acceptent volontiers même si un changement est en cours;

3. Les fonctions de direction et de direction de la direction sont facilement remplies.

4. Les décisions sont le résultat de la meilleure sélection possible des alternatives. Par conséquent, les décisions peuvent produire des résultats avantageux pour l'organisation sur les lignes attendues;

5. augmentation de l'efficacité des travailleurs;

6. Développement d'efforts coordonnés;

7. Développement de bonnes relations humaines.

8. Développement de l'esprit d'équipe et de la compréhension grâce aux bonnes relations humaines; et

9. L’assurance de la croissance et de la prospérité à la fois de l’organisation et de l’ensemble du personnel: supervision et exploitation.

Aujourd'hui, les dirigeants sont plus intéressés à obtenir la participation des travailleurs à leurs décisions en vue d'obtenir plus de coopération et d'exercer un contrôle effectif. Sur eux dans l'accomplissement des tâches assignées par les objectifs de l'organisation.

 

Laissez Vos Commentaires